Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

Désespérés s’abstenir

30 avril 2011 15 h 27 min 0 commentaire
Views: 365

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

webmestre

WOW! Vavavoum! Ouf! Que d’émotions! Que de palpitations!

Ce sont les premiers mots qui me sont venus à l’esprit, après la lecture de ce roman contemporain sur la recherche de l’amour et l’amitié à l’aube de la trentaine. 

Clara, trente ans, chasseuse de têtes, est une célibataire assumée, mais écorchée. Elle partage son temps entre ses amis, Mélo la romantique, et Yan, le gai viril. Trois visions différentes de l’amour et des relations, trois personnalités différentes et pourtant, un amour profond les unit. Quand ses amis s’inscrivent à un site de rencontre Internet, Clara suit la vague sans grande conviction, ni enthousiasme. Au fil de leurs rencontres, le trio vivra des expériences tantôt cocasses et tantôt bouleversantes. Trouveront-ils l’amour dans leurs rencontres? Ou même plus? Peut-être se trouveront-ils eux-mêmes? 

Je suis totalement tombée sous le charme de ce bouquin. Un savant mélange de complicité en amitié (un peu comme dans la série télé Tout sur moi, avec justement deux filles et un ami gai), une belle dose de flirts version technologie web et quelques ‘one-night stand’ (un peu à la manière des péripéties de Sexe à New York), un cri du cœur à la Bridget Jones, des situations corsées et des rencontres olé olé, mais surtout des répliques intelligentes, avec un ton incisif, un humour mordant, des pointes sucrées, et d’autres plus salées (il fait chaud!), bref du vrai bonbon à lire pour une bibitte à roman comme moi. 

Pour donner un aperçu de son style d’écriture, voici un extrait du livre, qui décrit en partie le profil de Clara (au pseudonom LaPoune)

« But de ma visite sur le site Rencontres-Montréal : apprendre le kung-fu

  Taille : Plus grande debout qu’assise

Poids : proportionnel aux vêtements que je porte

Apparence physique : très moche les lendemains de veille

Situation financière : aisée (surtout les jours de paye)

Temps libres : Je voudrais bien…

Disponibilités : Ça dépend pour qui… 

Signe du zodiaque : sceptique ascendant mollusque

Quelques mots sur moi : L’abonnée que vous tentez de joindre est en ce moment trop occupée avec son boulot pour vous répondre. Elle ne trouve pas les occasions pour rencontrer dans la «vraie vie» c’est pourquoi elle est ici, même si elle y croit peu. Vous êtes prié de laisser un message si vous êtes un homme intelligent, cultivé, charmant et équilibré. Désespérés s’abstenir.» 

Voilà, le ton est donné pour la première partie du livre, qui se concentre surtout sur la présentation des personnages principaux, Mélodie, Yan et Clara et leurs mésaventures dans le monde des rencontres réelles et surtout sur internet avec des Mercedes_Pete, LeJackPot, MorduDeToi, Hétéro_450,  sur des sites de rencontres et de clavardage, mais, surtout pas sur Facebook, car, comme ils le disent eux-mêmes « Pas ça! Veux-tu qu’on ait OFFICIELLEMENT plus de vie?! ». 

La deuxième partie du livre débute à peu près au chapitre 8 (100e page environ), avec une rencontre inusitée et un revirement de situation qui vient changer la donne. Alors s’ensuivent des amitiés qui s’égratignent, des amours qui naissent et des cœurs qui chavirent. On découvre un autre côté à cette chère Clara qui se cherche en même temps que « l’âne sœur! Hi-han! Hi-han! », comme elle le clame elle-même! À partir de ce moment, je n’ai pas lâché le livre d’une seconde, j’ai dû me rendre à l’évidence que je ne me coucherais pas avant d’en avoir tourné la dernière page. On assiste au jeu du chat et de la souris, aux pas de danse dans une relation à deux qui tarde à s’enflammer pour cause de vieilles blessures non guéries. Et internet aidant, les conversations floues, les quiproquos et les imbroglios ne font qu’augmenter au fil des pages.  

Voici un dernier extrait du livre, des conversations internet, pour vous émoustiller et vous donner définitivement le goût de lire ce livre, qui en passant, se classe dans mon Top 5 de mes meilleurs romans de fiction à vie!  

«T.R. : Tu ne peux pas me montrer un p’tit bout de peau? Juste un p’tit bout…? 

Nouveau frisson. J’ai pouffé de rire, les joues enflammées. Il était une heure du matin, tout le monde était couché, sauf lui et moi. Nous étions seuls. Il n’y avait pas de mal à ça. Zazz était née d’une soirée d’abus et, moi, j’étais là, à jeun.

  Mais si je laissais tomber mes inhibitions… Si je laissais tomber mes vêtements au sol et que… et que…

  Je pourrais dire adieu à une nuit de sommeil réparateur. 

Clara : Je suis en pyjama…!

T.R. : Bah, au naturel, j’aime ça.

T.R. : Juste un p’tit bout de toi…

T.R. : Sans artifices…

Clara : Sans le soutien-gorge pigeonnant, tu veux dire!

T.R.. Juste toi. Je veux te voir toi. 

Un clic et mon image était de retour à l’écran dans un petit encadré montrant mes cheveux emmêlés, un pyjama plus confortable que présentable. J’ai positionné la lampe de bureau pour offrir un meilleur éclairage, consciente de son regard sur moi, j’ai modifié ma posture, souriant coquettement à la caméra.. »

 

Bonne lecture! Et en passant, cette histoire ferait l’objet d’un fichu bon film. Alors, pour ceux que cela intéresse, sur la page Facebook de livre désespérés s’abstenir, les gens se sont amusés à voir qui pourraient interpréter les divers personnages principaux du film. Il fait bon rêver!

  

26.95 $

Nombre de pages : 261

Annie Quintin vit à Montréal. Elle enseigne au primaire à des élèves en difficulté. Désespérés s’abstenir est son premier roman. Elle est maintenant à l’écriture du deuxième livre sur le même thême.

http://anniequintin.blogspot.com/

http://www.edvlb.com/

 À voir, les capsules vidéos promotionnelles pour ce livre http://www.edvlb.com/ficheproduit.aspx?codeprod=357615

 

 

Print Friendly
LinkedIn

No Comments

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Top