Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

Carl Brandon « Remember Elvis » au Centre d’art la Chapelle

24 septembre 2011 1 h 56 min 0 commentaire
Views: 448

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Marie-Josée Boucher

Tags:

Carl Brandon "Remember Elvis"

Carl Brandon "Remember Elvis"

Aucun siège n’était libre ce soir, le 23 septembre, au centre d’art la Chapelle. Tous les gens de la salle attendaient patiemment la résurrection du « King ». Dès les premières notes de musique, une décharge de plaisir se fit entendre dans la salle. Carl Brandon, la parfaite copie d’Elvis pour les mimiques et le déhanchement est arrivé sur scène et a démarré sur les chapeaux de roues en nous entraînant sur les airs de « Shake Rattle Roll, Heartbreak Hotel, Ready Teddy ».

Carl Brandon est entouré d’excellents musiciens. Le fabuleux Jean Letarte à la batterie, Bernard Boutet à la basse et contrebasse, Richard Doucet à la guitare, Denis Houde et ses doigts de fée au piano, et Mathieu Dion au « keyboard ». Ce soir, il avait sûrement plus de budget puisqu’il s’est payé des « bonbons » en extra avec une série de cuivre : Jacques Lepage au trombone, Denis Pichette à la trompette et Georges Roy au saxophone. Également Cindy Moore, une choriste et tambourine. On comptait donc dix personnes en tout sur la scène, le son était sublime.

 

Jean Letarde, (Drum) Carl Brandon

Jean Letarde, (Drum) Carl Brandon, Denis Houde (piano)

Ce soir, on a entendu des chansons des années 50-60-70. Des Rock’n Roll, et aussi de très belles balades, sans oublier le blues. Des chansons de films « Girls, Girls, Girls », « Follow That Dream », « Kissin Cousins ». (Elvis a fait 33 films et dans chacun de ceux ci, on y retrouvait de la bonne musique et des filles). À la pause, un écran de cinéma est apparu et on a projeté des annonces des différents films joués : Jailhouse, Love a Little, G.I. Blues, etc.

Ne comptant pas les dépenses, il y a eu plusieurs toutous lancés ici et là dans la salle, pendant la chanson « Teddy Bear ». À un autre moment ce fut des colliers de fleurs et des foulards « Can’t Help Falling in Love » en échange d’un baiser sur la joue, ce qui faisait activer les cris des admiratrices.

 

 

Carl Brandon

Carl Brandon

« Elvis » voulant séduire, il a changé quelquefois de costumes tout au long de la soirée. En deuxième partie, le look complet avait changé, les favoris avaient poussé, nous étions rendus dans les années 70. L’éclairage aussi changeait de couleurs selon l’humeur des chansons.

On ne peut pas passer sous silence les demandes spéciales.  Un admirateur lui demande à chaque fois « Love Me Tender ».   Il a chanté aussi une grande chanson de Jacques Brel « La Quête » en anglais évidemment. Elvis s’appropriait et faisait sienne les chansons qu’il aimait.

Carl Brandon a terminé son tour de chant avec « Johnny B Good » et « My Way », avec une finale grandiose comme seul Elvis ou son sosie peut faire sous un torrent d’applaudissement de gens reconnaissants d’avoir passé une si belle soirée. Mission réussit, M. Brandon, c’était un très bel hommage pour Elvis.

 

 

Carl Brandon

Carl Brandon

Surveillez bien les prochaines dates de spectacle sur son site.

Pour Québec, Carl Brandon nous a dit qu’il sera au Clac en janvier.   (La date n’apparaît pas encore, mais surveillez bien)

 

http://sites.google.com/site/carlbrandontcb/

http://www.youtube.com/watch?v=JUpNaoBA3uU

http://www.reverbnation.com/rememberelvis

http://www.centredartlachapelle.com/

 

Crédit photos: Benoît Roy

 

Print Friendly
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top