Une soirée d’improvisation théâtrale de la LIQ

1 février 2012 12 h 10 min 0 commentaire
Views: 365

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Shirley Noel

Tags:

Philippe Oullet de la LIQ

Dans le cadre de son dixième anniversaire, la Ligue d’Improvisation de Québec innove en organisant des matchs évènements très appréciés du public. Mardi le 31 janvier à 20 h, avait lieu, entre les murs baroques de L’Impérial, un Deus mettant en vedette des joueurs de la LIQ et des invités du milieu artistique.

Pour accueillir le public de l’impérial et les préparer à cette soirée très originale,  Christian St-Pierre agit à titre de présentateur et explique aux gens dans la salle le principe de cette soirée : Les quatre personnes de la LIQ qui font partie de cette ligue d’impro depuis les tous débuts : Martin Juneau, Geneviève Boivin, Nicolas Tondreau et Élodie Cuenot ont procédé en début de saison à un repêchage spécial. Hier soir, c’était la sélection de Geneviève Boivin qui s’est vu attribuer la mission de donner ce spectacle tout particulier. Pour l’occasion, des invités prestigieux se sont joints à l’alignement de la LIQ : Yves Bernard, ancien membre dela LUIet de la LIQ qu’il a quitté l’an dernier, mais dans laquelle il est revenu comme entraineur de l’équipe des verts et Tammy Verge qui a joué dans la LNI, la LUI, est comédienne, animatrice et que l’on peut voir régulièrement à atome crochu à V télé.

Pour diriger cette pièce de théâtre complètement improvisée, c’est Sophie Thibeault (issue de la promotion 2007 du Conservatoire d’art dramatique de Québec, improvisatrice àla SIT, àla LIMde Montréal et directrice du banc d’essai au Studio P une fois par mois) qui devait penser à un concept de pièce, une prémisse de départ et des personnages pour ce deux heures de théâtre improvisé.

Sophie Thibeault

Ainsi, Sophie Thibeault a basé le lieu de cette pièce dans un camping. Le camping Saint-Gédéon est un endroit où l’on retrouve des personnages très colorés. Ainsi, Jean-Michel Girouard (comédien et auteur de Québec) interprète René, un nouveau venu au camping Saint-Gédéon. Guillaume Plante pour sa part, joue le rôle de Pat l’homme à tout faire du camping. Geneviève Boivin et Vincent Ouellet, eux, jouent le couple de Suzie et Louis, deux habitués du camping qui ont des routines bien ancrées et mémoire très longue. Philippe Ouellet joue Daniq, le neveu de Louis et Suzie. Il se cherche un peu et n’est pas très bien dans son corps.  Marie-Pierre Trudel, quant à elle, c’est Cynthia, qui travaille au dépanneur du village et qui passe tous ses moments libres au camping. Finalement Yves Bernard et Tammy Verge jouent les propriétaires du camping Saint-Gédéon, Daniel et Louise. Lui vient d’arrêter de fumer et elle aime bien les hommes…

Dans cette pièce, Sophie décrit des situations de départ, comme la rencontre du nouveau venu avec Cynthia, la discussion entre filles lors de la session de lavage, la soirée dansante du samedi soir… et les acteurs, imprégnés de leurs personnages, interagissent et font avancer l’histoire qui s’invente sous nos yeux.

À tout moment, Sophie intervient dans le spectacle, pour changer la situation, pour ajouter un niveau de difficulté, comme chanter par exemple, ou commander un poème. Et pendant deux heures, le public se bidonne de voir évoluer ces personnages loufoques et attachants dans ce camping un peu kitch.

Geneviève Boivin et Philippe Ouellet

Durant l’entracte, j’ai échangé quelques mots avec Geneviève Boivin qui m’a mentionné que c’était la première fois que la LIQ élaborait un concept de ce genre et qu’ils ont vraiment pris un grand plaisir à se lancer ce défi. Elle me confirme également que les seules informations que les improvisateurs avaient reçues avant la soirée, c’était le personnage qu’ils allaient jouer et quelques infos sur leur personnalité. Pour le reste, ils ont tout improvisé à mesure, selon l’inspiration du moment et les indications données par Sophie.

Pour ajouter à l’ambiance et agrémenter les moments chantés, la musique a été assurée par le talentueux Alexandre Racine (Karma Kameleons). On peut dire que ses interventions ont toujours été très pertinentes.

Personnellement, je suis une grande fan d’improvisation, et j’ai surtout vu des matchs traditionnels d’impro ou des duels un contre un. Cependant, je peux dire que cette formule théâtrale m’a beaucoup plu. Tout d’abord, je dois féliciter les joueurs de la LIQ d’avoir su bien étoffer et personnaliser leurs rôles, afin de nous les rendre très crédibles dès le départ. Avec des costumes très appropriés et parfois même des gestuelles et un langage des plus colorés, ils se sont littéralement transformés pour nous donner une grande qualité de jeu. De plus, j’ai senti une grande écoute entre les joueurs, même lorsqu’ils étaient sur le banc, pour ainsi ramener au cours de l’histoire des suites à des propos déjà entamés ou faire des liens avec des informations données en cours de route. On sentait vraiment que l’écriture qui se faisait en direct avait vraiment du bon sens et cadrait avec les personnalités proposées et l’histoire inventée a bien progressé, jusqu’au point culminant de la fin grandiose digne du talent de ces comédiens.

Tammy Verge et Yves Bernard

Je dois dire que j’ai adoré les personnages qu’on nous a présentés. René (Jean-Michel Girouard) le petit nouveau m’a souvent fait rire avec ses réparties toujours à propos. Daniq (Philippe Ouellet ) m’a épaté avec sa poésie autant corporelle que langagière. Tammy Verge (très expérimentée en impro avec ses passages fréquents à Dieu Merci) dans le rôle de Louise, la propriétaire, a bien pimenté l’histoire de moments sexy et ludiques. Mais le personnage qui m’a le plus impressionné et fait rire tout au long du spectacle est sans aucun doute celui de Suzie jouée brillamment par Geneviève Boivin.

On peut dire que ce fut une soirée magique passée à l’Impérial en compagnie de grands improvisateurs. Quel beau moyen de célébrer les 10 ans de créativité et d’audace de la LIQ.

Sonorisation : Éric Morel

Photographe officiel : Nicolas Tondreau

Musicien : Alexandre Racine

Animateur : Christian St-Pierre

Pour la galerie de photos de l’évènement :

http://espace.canoe.ca/infoculture/album/view/859082

Pour plus d’informations sur la LIQ et leurs matchs réguliers d’impro présentés tous les mardis à 20h à l’Impérial :

http://www.improliq.com/ 

Impérial de Québec

http://imperialdequebec.com/

Crédit photos : Benoit Roy

Print Friendly
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top