Chut… Contes sexy

9 février 2012 10 h 20 min 0 commentaire
Views: 329

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Shirley Noel

Tags:

Chut... Contes sexy

C’est à guichet fermé, qu’avait lieu, mercredi soir le 8 février dernier, Chut… contes sexy, la première d’une série de 5 soirées où le théâtre flirte avec les histoires coquines, au studio P, sur la rue St-Joseph Est à Québec. 

Ce fut une soirée très chaude en émotions! Et laissez-moi vous dire que ce spectacle est un excellent aphrodisiaque et un préliminaire des plus intéressants, qui ouvre la porte à une fin de soirée très coquine pour ces couples qui assistent à ces contes sexy. 

Dès 19 h, les spectateurs ont été accueillis, dans un cabaret, à l’ambiance feutrée, où un préliminaire de porto et chocolat était offert avec le billet. Un choix entre un porto ou un vin fortifié à l’érable, et un assortiment de 4 chocolats fourrés, dont le framboisier et la pomme d’érable. Miam! Quel délice pour le palet! 

 

 

Porto et chocolat

Par la suite, il était possible de continuer à combler nos papilles gustatives, puisque nous avions accès à un bar où bière, vin et porto étaient offerts ainsi que de délicieux cupcakes et des amandes assaisonnées. 

Pour ceux, désireux de se mettre encore plus dans l’ambiance sensuelle et érotique, et se donner des idées pour après le spectacle, il était également possible d’aller faire un tour au kiosque de la boutique érotique Lee Love, où une gentille dame nous expliquait dans les menus détails les divers accessoires, crèmes, huiles et lingeries disponibles pour stimuler, agrémenter, pimenter les petites soirées en couple ou même en solitaire.

 La seule chose qui pouvait manquer dans cette boutique, c’est en fait de la lecture érotique, qui aurait pu être vendu sur place, surtout du fait que nous allions en entendre des extraits dans ces contes sexy. Personnellement, j’aurais bien aimé me procurer certaines de ces histoires qui nous ont été s’y bien contés.

Liste des possiblités de prix de présence

 Puis, juste avant le début de spectacle, il y a eu un tirage d’un superbe prix de présence, cadeau idéal pour être utilisé à la Saint-Valentin.

 Pour le spectacle proprement dit, ce sont 5 comédiens élégamment vêtus, qui se sont présentés sur scène. Ils ont d’abord procédé à une belle entrée en matière, en donnant quelques conseils au public, sur le genre de répliques à dire et ne pas dire.  C’était à la fois comique et érotique, tout-en-un. Un bon avant-goût de ce qui nous attendait.

 Entre les divers contes narrés, des saynètes muettes s’intercalaient, et le musicien Éric Savard, juché en haut de la scène, agrémentait l’atmosphère avec sa guitare pour donner un environnement sonore des plus sexy.

 Puis le public a eu droit à 5 monologues de contes, d’histoires érotiques qui ont été interprétées avec beaucoup de sensualité, de frénésie et d’excitation de la part des 5 comédiens. Il y en a eu pour tous les goûts :

 –         Dans la cuisine d’abord, où manger a pris un tout autre sens par Dominique Deblois (Le gâteau du diable de Lyne Dunberry) 

–         Puis, une histoire de rénovation des plus affriolantes par Marc Fréchette (Trésor, son propre texte) 

–         Ensuite, la femme au foyer qui a découvert les plaisirs solitaires de l’après-midi et les visites opportunes par Mélissa Bolduc (Le facteur sonne de Nathalie Perron) 

–         Également, le voyeurisme à son meilleur, dans les cabines d’essayage par Nicolas Harton (Flagrant délit de Marie Gray). 

–         Et les plaisirs de deux soupirants c’est très attirant, mais lequel choisir par Mélissa Lapierre (Un choix difficile, de Marie Gray) 

Pour terminer la soirée, les cinq comédiens sont revenus sur scène pour conclure avec un extrait du dictionnaire érotique, en commençant par la lettre A. 

Tout au long du spectacle, les gens ont senti l’émoi des personnages sur scène, sans que cela ne devienne jamais vulgaire et toujours dans les limites du bon goût. Des visages très expressifs, des regards échangés avec le public, des hésitations dans la voix, la respiration haletante… et le reste, laissé à l’imagination. OUF! Quelle extase! Une chance que le public était dans le noir! 

Ce spectacle est présenté à guichet fermé du 8 au 12 février à  20h (avec préliminaires dès 19 h) au Studio P (280, rue St-Joseph Est, Québec). Y serez-vous ? Il y a fort à parier que ce concept pourrait bien revenir l’an prochain, vu le succès qu’il remporte. On l’espère en tout cas! 

Crédits :
Auteurs des contes : Lyne Dunberry, Marie Gray, Marc Fréchette, Nathalie Perron
Supervision artistique : Ann-Sophie Archer
Assistance à la mise en scène : Manon Bouchard
Distribution : Mélissa Bolduc, Dominique DeBlois, Marc Fréchette, Nicolas Harton et Mélissa Lapierre
Ambiance lumineuse : Jérôme Huot
Environnement musical : Éric Savard
Direction de production : Annie Côté et Mélissa Lapierre
Responsable des communications : Annie Côté
Régie : Jérôme Huot
Graphisme : Valérie Francoeur 

Billets: 20$ 

Information sur la troupe de théâtre

www.theatredesacotes.com 

Le Studio P

http://www.librairiepantoute.com/lestudiop/ 

Boutique LeeLove

www.leelove.ca

 

Print Friendly
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top