La pianiste classique Marika Bournaki séduit le public à Sainte-Pétronille de L’Île d’Orléans.

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
68
Marika Bournika
Marika Bournika

Dans le cadre magnifique de l’église historique de la paroisse de Sainte-Pétronille à l’Île d’Orléans, la jeune pianiste de Montréal, Marika Bournaki a offert aux mélomanes un concert très apprécié en ce jeudi 12 juillet.

Comme l’affirmait la musicologue Irène Brisson dans sa présentation de l’artiste : « la valeur n’attend pas le nombre des années. ». En effet, Marika Bournaki, agée seulement de 21 ans, a offert une prestation de haut niveau. Son programme varié a permis d’apprécier tout l’ampleur de son talent. Un programme exigeant mais très apprécié par les nombreux spectateurs présents.

Elle débuta la soirée avec une sonate complexe de Beethoven. Par la suite, elle poursuivit le programme avec le Carnaval de Vienne de Robert Schumann, une œuvre magnifique, composée de cinq mouvements qui permit à la pianiste de bien installer ses moyens pianistiques. Le mouvement Finale était tout simplement remarquable.

Au retour après l’intermission, Marika interpréta avec brio la Fantaisie en fa dièse mineur, op 28 de Felix Mendelssohn-Bartholdy. Puis, la Polonaise-Fantaisie en la bémol majeur, op. 61. de Frédéric Chopin permit à la pianiste de nous exprimer tout l’ampleur et le raffinement de son talent. Le programme se termina avec Sonatine de Maurice Ravel, une œuvre connue et tellement appréciée par un large public. Très variée, douce, emportée, mélancolique, cette œuvre nous a permis de goûter le talent de compositeur de Maurice Ravel. En rappel, elle nous joua un petit morceau aux accents de jazz du compositeur russe Nikolai Kapustyn.

 

Marika Bournika
Marika Bournika

Tout au long de la soirée, Marika Bournika offrit un jeu pianistique empreint de fougue, de dynamisme et de virtuosité. Constamment, elle se fera subtile, douce ou emportée, en affichant un grand sens des nuances qui traduit une immense musicalité.

Sans contredit, cette jeune pianiste est promise à un avenir professionnel des plus grands.

Déjà elle a à son actif des récitals avec de grands orchestres internationaux au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Asie. Marika a débuté au piano à l’âge de 5 ans. Et à 9 ans, elle se produisit, entre autres, avec l’OSM. Établie à New York depuis l’âge de 14 ans, Marika Bournaki poursuit ses études à la prestigeuse Juilliard Scholl of Music.

Mentionnons que le prochain concert de la série Musique de chambre à Sainte-Pétronille sera le jeudi 19 juillet avec un trio de musique de chambre.

www.musiquedechambre.ca

www.marikabournaki.com

photo: courtoisie