Silence! On tourne la page

1
Silence! On tourne la page.

 

Marc Maillé, avec Silence! On tourne la page, offre au lecteur un roman policier  « doux ». Après la lecture, on  n’en sort pas psychologiquement défait. Le suspense est léger. La chair de poule ne surgit pas. L’auteur fait mention à certaines activités sordides mais sans tomber dans les détails qui pourraient être considérés comme ignobles.

L’histoire manque un peu de réalisme. Pour qu’un roman policier soit convainquant il faut que les faits rapportés ou que les aventures décrites soient plausibles. Qu’importe que ce soit vrai ou pas.

L’implication d’une jeune femme dans l’enquête à l’insu de l’inspecteur principal c’est un peu fort. L’homosexualité, connu de tous, du commissaire-enquêteur est un point fort intéressent et souligne la modernité du ton du roman mais que cette homosexualité soit acceptée avec autant de bonhommie par ses collègues, ses supérieurs et du grand public, fait sourire.

Par contre ce roman se lit  bien et sans trop d’efforts.

 Notes de l’éditeur

 Silence! On tourne la page, un roman policier prenant, qui attise sans cesse notre curiosité. S’y croisent des personnages énigmatiques, intrigants, hors du commun.

Au fil d’une enquête sur la mort suspecte de monsieur Octave Tellier, un richissime homme d’affaires à la retraite, le sergent-détective Poliquet, attentif aux moindres détails, nous plonge dans des dédales qui nous gardent en haleine jusqu’au dénouement, lequel nous laisse bouche bée.

 Un roman  qui aide à passer du bon temps.

 

Marc Maillé

 

Marc Maillé a publié plusieurs romans depuis 2006, Marc Maillé: Hors de l’eau, De la couleur du sang, À corps troublants. Dans le style nouvelles : Flamme éternelle, Celui que j’attendais et le Placard encombré.

 

 

 

Nombre de pages : 242

Prix suggéré : inconnu

www.mfrediteur.com