Tours de magie et spectacle en grand, Insaisissable sort aujourd’hui sur nos écrans

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
Insaisissable
Insaisissable

Aujourd’hui sort en salles Insaisissable (Now You See Me) de Louis Leterrier.

Auteur de grosses productions telles que Le Transporteur, L’Incroyable Hulk et Le Choc des Titans, le réalisateur français nous offre cette fois un long-métrage (produit par Les Films Séville) mêlant tours de magie et course-poursuite à tiroirs et rebondissements.

« Approchez-vous plus près. »
Le plus près vous approcherez, le moins vous verrez.

C’est par ce truc qu’un mentaliste (Woody Harrelson), un magicien (Jesse Eisenberg), son ancienne assistante (Isla Fisher) et un pickpocket (Dave Franco) jouent des tours de magie à leurs victimes.

Réunis par l’Œil mystérieux, c’est en équipe que les désormais Quatre Cavaliers vont réaliser sur scène deux tours stupéfiants : le cambriolage d’une banque par « téléportation » sur un autre continent et le transfert de la fortune d’un grand banquier (Michael Caine) sur les comptes de petits épargnants.

Magie ou crime ?

Alors que leur public s’impatiente pour le grand final qui s’annonce époustouflant, deux agents du FBI (Mark Ruffalo) et d’Interpol (Mélanie Laurent) courent à la poursuite du quator abracadabrant, faisant appel au spécialiste Thaddeus (Morgan Freeman) pour les aider à « trouver le truc » avant que les Quatre Cavaliers ne disparaissent dans un chapeau comme un lapin blanc.

Qui joue double jeu ? Qui est l’Œil et que vise-t-il, voyant de plus loin qu’eux ?

S’étant entraînés aux tours de magie, les acteurs sont impeccables et convaincants, mise à part la performance un peu fausse de Mélanie Laurent.

Insaisissable joue cartes sur table, se présentant d’entrée de jeu comme un film à grand spectacle, divertissant et haletant. Le tour est certes éculé, toujours est-il que le truc est gagnant.

On retient son souffle et on s’attend à tout au dénouement.

Crédits photographiques : courtoisie