Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

Marie Chouinard au Grand Théâtre – Audacieux, Émouvant et Spectaculaire

18 février 2014 7 h 44 min 0 commentaire
Views: 116

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Marie-Josée Boucher

Tags:

 

Mouvement: photo de Sylvie-Ann Paré

Mouvement: photo de Sylvie-Ann Paré

Un programme double original

Encore une fois, le Grand Théâtre signait présent  le 17 février pour l’icône du milieu de la danse, Marie Chouinard, chorégraphe québécoise, et sa troupe de danse créée en 1990. Cette troupe extraordinaire nous a donné un spectacle audacieux explorant le corps humain de façon poétique et étonnante.  

Avant la représentation des plus récentes créations de Marie Chouinard, s’est tenue au foyer de la salle Louis-Fréchette une causerie animée par Isabelle Guilbeault d’Espace Musique.  Ce fut un moment très apprécié de tous les admirateurs présents. Merci pour cette générosité et cette initiative où l’on nous a expliqué un peu le principe de la pièce  “Mouvements”.  Un tableau qui commence tout doucement et qui finit   dans l’apothéose de l’essoufflement.  Quand vous les regardez, vous constaterez vous aussi que ces danseurs sont prêts pour Sotchi!

Mouvement - photo de Marie Chouinard

Mouvement – photo de Marie Chouinard

Henri Michaux : Mouvements (Un tableau d’environ 30 minutes)

Avec Henri Michaux : Mouvements, Marie Chouinard propose un concept audacieux dans lequel les danseurs s’animent pour reproduire les dessins, projetés en fond de scène, du poète et peintre d’origine belge Henri Michaux.

Les danseurs sont flexibles, athlétiques et rendent bien les taches d’encre projetées à l’écran par le mouvement de leur corps.  On retrouve parfois deux personnes ou plus s’entremêlant pour former une symétrie identique aux dessins en arrière plan comme si c’était une partition de musique.  Pour que ce soit crédible à s’y méprendre, on a habillé les danseurs de noir sur un plancher blanc, pour qu’ils deviennent eux aussi ces tâches d’encre.  J’ai eu un grand bonheur de constater à quel point la ressemblance métamorphosé du corps de chacun des danseurs était semblable au dessin projeté à l’écran.

En pleine chorégraphie, on y entend le poème d’Henri Michaux accompagné de la musique affirmée et aux arrangements très rythmés, saccadés, semblable à de la machinerie industrielle de Louis Dufort accompagné de stroboscope à la fin qui nous donne des frissons incroyables avec les sons et l’images des corps possédés des mouvements rythmés. OUF!

Des athlètes ces danseurs surtout à la vitesse des mouvements exécutés et tout un coup de  génie pour la mise en scène de cette chorégraphie de Marie Chouinard. Chacun des dessins exécutés allait dans la page de gauche, jusqu’à ce que cette page se remplisse.  (Vous allez comprendre facilement lorsque vous irez).  Une énergie incroyable se dégage sur la scène.

Première  Partie

Interprètes Carol Prieur, Mariusz Ostrowski - Photo de Sylvie-Ann Paré

Interprètes Carol Prieur, Mariusz Ostrowski – Photo de Sylvie-Ann Paré

Gymnopédies : « fête spartiate en l’honneur d’Apollon, célébrée annuellement ». Cette œuvre a été créée à Lisbonne l’été dernier et s’inspire de la musique d’Érik Satie. Une musique tout en douceur qu’on connaît tous et qui est agréable à l’oreille.

Gymnopédies: Un tableau d’environ 45 minutes est un ballet en un acte axé sur le désir à deux, tous les genres mélangés.  On y perçoit beaucoup de sensualité, de fluidité des corps et même de sexualité suggestive fait dans le respect de l’autre.

Une œuvre qui sort de leur confort habituel les danseurs puisqu’ils se chargeaient à tour de rôle d’interpréter au piano la très mélodieuse musique d’Érik Satie.

De nombreux prix pour Marie Chouinard

Nommée Officier de l’Ordre du Canada en 2007, la chorégraphe a reçu plusieurs prix et honneurs dont le prix Denise-Pelletier, le Prix du mérite artistique de la Fondation Imperial Tobacco ainsi que le grade de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres de France.

Distribution :

Direction artistique, chorégraphie et mise en scène : Marie Chouinard

Musique : Érik Satie, Gymnopédies no 1, no 2, no 3 Richard Wagner: Ouverture Tristan et Iseult

Création lumières : Alain Lortie

Scénographie : Guillaume Lord et Marie Chouinard

Costumes : Liz Vandal,   Costumes supplémentaires  et accessoires: Marie Chouinard

Consultant musical : Louis Dufort

Environnement sonore : Jesse Leveillé – Pour Henri Michaux: Edward Freedman

Danseurs  à la création: Paige Culley, Valeria Galluccio, Leon Kupferschmid, Lucy M. May, Mariusz Ostrowski, Sacha Ouellette-Deguire, Carol Prieur, Gérard Reyes, Dorotea Saykaly, James Viveiros, Megan Walbaum/ pour la création Henri Michaux: Kimberley De Jong, et Lucie Mongrain également.

Une production de la COMPAGNIE MARIE CHOUINARD, en coproduction avec Les Nuits de Fourvière (Lyon), avec l’appui de Carolina Performing Arts (Chapel Hill) et d’ImPulsTanz (Vienne)

Voix dans Henri Michaux: Marcel Sabourin

Texte et dessins projetés:Henri Michaux, tiré de l’ouvrage “Mouvements” (1951) avec la permission des ayants droits d’Henri Michaux et des Éditions Gallimard.

Équipe de tournée: Répétitrice: Isabelle Poirier, Directrice de tournée: Marie-Pier Chevrette, Directeur technique et régisseur lumière: Robin Kittel-Ouimet, Sonorisateur: Joël Lavoie, Régisseures de scène: Noémie Avidar

www.grandtheatre.qc.ca/

www.mariechouinard.com/

henri.michaux.chez-alice.fr

www.musicologie.org/Biographies/satie.html

 

 

Print Friendly
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top