Série Découvertes – Voix libres – 5 voix féminines et beaucoup de plaisir

12
David Gagné, Vincent Gagnon, Myranie Castilloux, Maryline Sauriol, Katherine St-Laurent, Paule-Andrée Cassidy
David Gagné, Vincent Gagnon, Myranie Castilloux, Maryline Sauriol, Katherine St-Laurent, Paule-Andrée Cassidy

Vitrines sur la relève nous a présenté le spectacle Voix libres dans le cadre de la Série Découvertes ce jeudi 20 février 2014 à la Salle d’Youville du Palais Montcalm. Pour la toute première fois,  Vitrines sur la relève nous a offert un spectacle mettant en vedette exclusivement des interprètes de la Ville de Québec. Ce soir, en plus de très bien chanter, les interprètes ont choisi des chansons qui les faisaient vibrer et certaines chansons étaient à saveur humoristique ou théâtrale.

Vincent Gagnon, un pianiste très talentueux et David Gagné contrebassiste qui ne donne pas sa place non plus, ont accompagné les interprètes toute la soirée. Ce spectacle a réunie Myranie Castilloux (La Voix), Héra Ménard, Marielyne Sauriol et Katherine St-Laurent. La mise en scène a été très bien orchestrée par Paule-Andrée Cassidy  qui agissait aussi à titre de directrice artistique en plus de participer à ce spectacle unique.  Tanya Beaumont était l’animatrice de la soirée et Philippe Beaulieu le fondateur de l’événement de la relève. 

Des chansons d’artistes populaires ont été retenues comme « Les aurores » de Mara Tremblay, « Je voudrais te prendre » de Lynda Lemay, « Nos joies répétitives » de Pierre Lapointe. Différentes couleurs musicales étaient également au rendez-vous comme du blues « Ce que le blues a fait de moi » une ancienne chanson à saveur country comme  « J’ai un amour » de Bramlett Delaney et Renée Martel et d’autres chansons humoristiques fait d’une façon théâtrale comme « Les blondes » d’Anne Sylvestre.  Un beau menu que nous avons su apprécier.

Pour mieux vous faire connaître les interprètes, je vous introduits une brève description de chacune et de leur charisme indiscutable.

 Héra Ménard
Héra Ménard

Héra Ménard

Héra compose sa première chanson à l’âge de 15 ans. Elle possède une maîtrise en interprétation de l’Université Laval.

En plus d’avoir joué dans les comédies musicales, elle chante dans un groupe a cappella « The Rainbows ».

Son style musical s’inspire du country et du folk, un style qui va très bien avec sa voix douce et sa personnalité. Elle poursuit sa collaboration avec « The Rainbows » et entreprend également une carrière solo.  Deux albums sont prévus pour 2014.

Ce soir, elle a brisé la glace en duo avec « Les aurores » de Mara Tremblay.  Elle a interprété avec ses couleurs à elle la chanson « J’ai un amour », « Destin » de Jean-Jacques Goldman, avec David Gagné qui l’accompagnait à la contrebasse, « Recommencer » de Jean Leloup.  Elle nous a parlé de son grand-père  et elle a enchainé avec « À quoi bon courir » de Richard Séguin. Chacune des interprètes chantait à tour de rôle et les deux dernières chansons, elles les chantaient en groupe.  « Les Blondes » d’Anne Sylvestre qui soit dit en passant a bien fait rire la salle.  Tellement drôle cette chanson avec le jeu théâtral de chacune et en rappel la pièce « L’amitié »  de Gérard Bourgeois, et Jean-Max Rivière).  Une très belle finale.

Vincent Gagnon au piano et Marilyne Sauriol
Vincent Gagnon au piano et Marilyne Sauriol

Marielyne Sauriol

Originaire des Laurentides, la chanson est une passion, et elle en fait une profession. Cette habile interprète a étudié le chant au cégep et à l’université en se spécialisant notamment en jazz.

En plus de se produire dans de nombreux concours et spectacles en tant qu’interprète, cette auteure-compositrice, travaille aussi comme enseignante à temps plein dans une école de chant qu’elle a créée elle-même : « Spécialité Vocale »

Marilyne se distingue par la puissance de sa voix et par sa capacité à interpréter des arrangements complexes. Ce soir, elle a interprété « La confession » de Lhasa de Sela, Yves Desrosiers, Didier Dumoutier, « Ces petits riens » de Serge Gainsbourg, « Don’t Give Up » de Peter Gabriel, « J’ai inventé le désespoir » de Roger Tabra et Dan Bigras et autres, on peut constater ici des textes qui nous parlent et nous font vibrer.

 Katherine St-Laurent
Katherine St-Laurent

Katherine St-Laurent

Native de Trois Pistoles dans le Bas Saint Laurent, Katherine St Laurent Joubert a découvert sa passion pour le chant à l’âge de 12 ans.

Pendant 5 ans, elle a fait partie d’une troupe de comédie musicale appelée « Les Productions du Pick-Bois ». Cette troupe donne depuis 10 ans des représentations l’été et a fait plusieurs tournées au Nouveau-Brunswick comme en Europe.

Katherine a complété une technique professionnelle de musique, chanson populaire et chanson jazz au Campus Notre Dame de Foy en 2008 ainsi qu’un baccalauréat en interprétation jazz et musique populaire à l’Université Laval en 2012.

Depuis 2008, elle partage sa passion avec ses étudiants de cours de chant privés et les aide à se perfectionner dans le domaine. En dehors de l’enseignement, Katherine chante dans des projets musicaux.

Souriante et pleine d’énergie avec une voix qui est capable de garder la note, elle nous a interprété « Les joies répétitives » de Pierre Lapointe, « Ce que le blues a fait de moi » de Jean-Jacques Goldman, « Elsie » de Richard Desjardins et Pierre Lapointe en compagnie de deux autres interprètes. En 2e partie, « Retourne chez elle » d’Ariane Moffat, et évidemment les deux dernières chansons toutes ensemble.

Myranie Castilloux
Myranie Castilloux

Myranie Castilloux (La Voix dans l’équipe de Jean-Pierre Ferland)

Présentement enceinte, Myranie avait beaucoup de force dans sa voix très féminine.  Une fille dont la théâtralité ressort tout de suite.  Elle aime jouer avec les costumes, les mimiques et les jeux de rôle.  Elle nous a bien fait rire lorsqu’elle a mis de fausses lunettes pour son interprétation « Les histoires d’A » de Catherine Ringer et Frédéric Chichin.  Vous savez le genre d’histoire d’amour qui finit mal.

Déjà toute jeune sa chambre se transformait en véritable scène avec des lumières et un karaoké. Au secondaire, elle a participé à plusieurs spectacles, concours de chant et pièces de théâtre. Elle a suivi un programme d’arts et lettres, profil théâtre au Cégep de Rimouski.

Elle a fait partie de la troupe « Les Mabouldingues », et a tenu plusieurs rôles chantant. Avec sa première guitare, elle a donné vie à ses propres compositions. Elle s’est rendue à la finale nationale au Cégep en spectacle avec deux de ses compositions.  Elle peaufine présentement ses chansons pour éventuellement produire un album.

Myranie a fait d’autres études à Québec en éducation spécialisée et la musique lui est utile pour tisser des liens avec les gens.

Ce soir, elle nous a interprété « Je voudrais te prendre » de Lynda Lemay, une chanson toute indiquée pour elle. « Soon We’ll Be Found »  avec les autres filles qui sont venues la rejoindre et ont fait le langage des signes. « La Marée Haute » de Lhasa de Sela et Riad Malek et bien sûr son interprétation théâtrale « Les histoires d’A » ainsi que les deux dernières chansons avec le groupe.

 Paule-Andrée Cassidy
Paule-Andrée Cassidy

Paule-Andrée Cassidy (Directrice artistique de ce spectacle) 

Après un passage au Conservatoire d’art dramatique de Québec, Paule Andrée Cassidy s’éloigne du théâtre pour se consacrer à la chanson. Elle sillonne l’Europe à de multiples reprises, lance cinq albums dont Lever du jour, qui reçoit en 2002 le prestigieux Grand Prix du Disque de l’Académie Charles Cros et le Prix du Haut Conseil de la Francophonie.

En 2010, elle présente une série de concerts avec l’OSQ et tourne dans une série télé. Son spectacle « Ombres et Lumières », créé à Québec en février 2012, a depuis été présenté en Argentine, en Uruguay, au Paraguay, en Russie, en Allemagne, en France, en Suisse et à New York.

Parallèlement à sa carrière d’interprète, l’artiste agit à titre de formatrice et de metteur en scène auprès de jeunes artistes. Elle a notamment travaillé avec les chanteurs du projet 5 X 5 à Québec, Winnipeg et Vancouver et est responsable de la formation à l’Ampli de Québec.

Ce soir, elle a accompagné sur scène les interprètes.  Paule-Andrée, c’est la voix la plus grave du groupe.  J’ai adoré son choix de chanson qui sortait de l’ordinaire. « La malédiction de l’Ascension » de Nick Cave adaptation de Reggie Brassard. « Déficit » de Sophie Anctil, aussi une très belle chanson de Cacho Castana « Garganta con arena » une chanson qui prenait beaucoup de force et de sensualité dans la voix.

Les prochaines Série Découvertes

Hors série : Sylvie Desgroseilliers Femmes de soul

Vendredi 28 février 2014 à 20h et samedi 1er mars 2014 à 20h

Jeudi 20 mars 2014 à 20h : Soirée Québec-Montréal

(Guillaume Frenette, Francis Gallant, Tina-Ève et Garoche ta sacoche.

Jeudi 24 avril 2014 à 20h : Soirée printanière

(Ian Lee, Brigitte Saint-Aubin, Francis Faubert, Éli et Papillon)

Jeudi 22 mai 2014 à 20h : Soirée ensoleillée

(Éric Bélanger, Natalie Byrns, Michèle O, Joannie Benoit et Maxime McGraw)

Salle d’Youville du Palais Montcalm

Billetterie : 418-641-6040     www.billetech.com

www.vitrinessurlareleve.com

www.palaismontcalm.ca/

GALERIE PHOTOS de la soirée : https://www.flickr.com/photos/infoculturephotos/sets/72157641295116995/

Crédit photos : Réjeanne Bouchard