Présence autochtone en péril

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
Festival Présence autochtone
Festival Présence autochtone

Est-il possible pour les Premières Nations de tenir un festival digne de ce nom dans la métropole québécoise ? La question se pose brutalement lorsqu’on constate que le Partenariat du Quartier des spectacles (le PQDS), un organisme paramunicipal qui gère un important programme de soutien aux manifestations culturelles dans le quadrilatère du dit Quartier des spectacles, décide de couper tout subside à Présence autochtone pour l’année 2014.

Que reproche-t-on au festival des cultures premières de ce pays ? De ne pas avoir une programmation suffisamment innovante (!). Ceci est un affront à l’événement montréalais qui a su le mieux se métamorphoser au cours des années et qui offre, dans son déploiement dans le Quartier des spectacles, une formule inédite qui n’a pas son pareil ailleurs dans le monde.

Rappelons que, l’an dernier, le festival a su boucler sans déficit son budget alors même que le jour du lancement de la programmation, le 18 juin 2013, le PQDS avait annoncé une coupure drastique de 50 000 $ dans son budget.

Cette fois-ci on aura voulu ne prendre aucune chance; on frappe un grand coup qui se veut mortel. Quand on regarde la composition du conseil du PQDS, on y retrouve les mêmes influences qui avaient présidé à la décision, en 2009, de reléguer Présence autochtone dans un espace congru, à l’ombre d’un méga-événement lourdement subventionné, où il ne pouvait que disparaître par étiolement. Une levée de boucliers aura été nécessaire alors pour corriger la situation.

Cette nouvelle offensive contre Présence autochtone vient tester la volonté des acteurs montréalais et gouvernementaux de faire une place aux cultures des Premières Nations dans la métropole du Québec et d’associer celles-ci aux multiples commémorations de 2017.

Nous demandons donc à ceux qui accordent les fonds au PQDS, la Ville de Montréal d’abord, le gouvernement du Québec ensuite, de réagir sans tarder pour rétablir Présence autochtone dans une assiette budgétaire qui lui permette de se développer. De plus, il est temps, à l’heure des choix éthiques, de revoir la gouvernance de l’organisme paramunicipal qui dispose de budgets si importants.

Présence autochtone est le festival pluridisciplinaire des Premières Nations; manifestation culturelle unique en son genre dont Terres en vues, société pour la diffusion de la culture autochtone, est le maître d’œuvre depuis 24 ans.