Catherine Frot, de la grande visite au Québec

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
Catherine Frot
Catherine Frot

L’automne prochain, le Théâtre de la Bordée à Québec et le Théâtre du Nouveau Monde à Montréal accueilleront la pièce Oh les beaux jours, d’un des auteurs les plus étonnants du vingtième siècle, Samuel Beckett, interprétée par la grande actrice française Catherine Frot, dans la mise en scène de Marc Paquien. Créé en janvier 2012 à La Rochelle, présenté au Théâtre de la Madeleine à Paris, puis en tournée dans toute la France et en reprise pour 60 représentations au Théâtre de l’Atelier en 2013, le spectacle a connu un succès retentissant. La performance de Catherine Frot a suscité les critiques les plus élogieuses. En octobre, elle foulera pour la première fois la scène québécoise, pour le plus grand plaisir des amoureux du théâtre et du cinéma !

Catherine Frot, une étoile du cinéma français
Catherine Frot a débuté sa carrière au théâtre mais n’y avait pas joué depuis six ans, tout occupée qu’elle est par la télévision et le cinéma, où elle mène une carrière impressionnante. D’Alain Resnais aux frères Larrieu, elle a travaillé avec les plus grands réalisateurs. C’est avec le film de Cédric Klapisch, Un air de famille, adapté de la pièce de théâtre d’Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, que le grand public la découvre. Puis, Pascal Thomas lui offre son premier grand rôle dans La Dilettante, en 1999. On se souvient de sa merveilleuse interprétation d’Odette Toulemonde, dans le film d’Eric-Emmanuel Schmitt, de sa prestation dans La Tourneuse de pages de Denis Dercourt, Un dîner de cons de Francis Weber et dans Les Sœurs fâchées, avec Isabelle Huppert. Plus récemment, elle incarnait la cuisinière de François Mitterrand dans Les Saveurs du palais, rôle qui lui a valu une nomination au César de la meilleure actrice. Dans Oh les beaux jours, elle est telle que Beckett imaginait le personnage de Winnie : la cinquantaine souriante, à la fois burlesque et tragique.

Oh les beaux jours, une pièce bouleversante
L’image de départ est saisissante : une femme enterrée jusqu’à la taille au premier acte, jusqu’au cou au second. Une femme qui parle, qui se grise de paroles, s’adressant à un mari qui ne l’écoute plus. Une femme qui résiste, qui lutte pour sa survie sans jamais se départir de sa joyeuse persévérance. À l’image de son auteur, Oh les beaux jours est une pièce à la fois sombre et lumineuse qui s’interroge sur le sens de l’existence. Écrivain d’origine irlandaise, Samuel Beckett a écrit des romans, des nouvelles, des poèmes et des pièces de théâtre. Parmi celles-ci, les célèbres En attendant Godot et Oh les beaux jours lui ont apporté une notoriété internationale.

Marc Paquien, un metteur en scène… une première au Québec
Metteur en scène de théâtre et d’opéra, Marc Paquien est l’un des principaux metteurs en scène de sa génération. Depuis 2002, il a monté une vingtaine de pièces tant du répertoire classique que contemporain, et près d’une dizaine d’opéras, Il est invité à travailler dans les maisons les plus prestigieuses telles la Comédie-Française ou l’Opéra de Paris et son travail, maintes fois récompensé, est très largement diffusé en Europe francophone.

L’interprétation de Catherine Frot acclamée dans la presse française
[Catherine Frot] suit les pleins et les déliés d’un texte très précis, mais fait preuve aussi d’une belle liberté, d’une légèreté amusée. Sa Winnie est intelligente, malicieuse. (Armelle Héliot, Le Monde, 13 février 2012)

La grande comédienne de théâtre qu’elle est incarne à la perfection cette ode à la vitalité. (Jean-Luc Berthet, Le Journal du Dimanche, 29 janvier 2012)

Catherine Frot apporte une incarnation charnelle qui, notamment dans le deuxième acte, se révèle bouleversante. (Didier Mereuze, La Croix, 1er février 2012)

Une présence incroyable, un texte qui coule comme de l’eau, porté par une voix qui peut tout se permettre. Dans la bouche de Catherine Frot, les jours sont comme le voulait Beckett : drôles et tragiques. (Christiane Poulin, Sud Ouest, 5 janvier 2012)

Catherine Frot flirte avec le désespoir inhérent au texte de Beckett, mais son jeu fait pencher la pièce vers le comique. Il donne des ailes à ce drôle d’oiseau de Winnie. (Nathalie Simon, Le Figaro, 1er février 2012)

Figée au centre du monticule depuis lequel elle va soliloquer sur tout et rien, Frot rayonne de gravité espiègle. (Gilles Renaud, Libération, 1er février 2012)

Le Théâtre de la Bordée et le TNM sont fiers d’accueillir cette production internationale qui se présente déjà comme un des événements culturels de la rentrée !

Texte Samuel Beckett / Mise en scène Marc Paquien
Distribution Catherine Frot et Jean-Claude Durand

Conception Elisabeth Angel-Perez, Gérard Didier, Dominique Bruguière, Pierre Gaillardot, Claire Risterucci, Cécile Kretschmar / Production Compagnie des Petites Heures / Coproduction Coursive-Scène Nationale de La Rochelle / Comédie de Picardie-Amiens / Théâtre de Namur / Théâtre de Nîmes / Célestins-Théâtre de Lyon / CNCDC-Châteauvallon / Théâtre de Villefranche (69) – Scène conventionnée

Québec
du 16 au 18 octobre 2014
au Théâtre de la Bordée,
315, rue Saint-Joseph Est?Québec
418 694-9721 / bordee.qc.ca

Montréal
du 21 au 26 octobre 2014
Théâtre du Nouveau Monde,
84, rue Sainte-Catherine Ouest
(514) 866-8668 / tnm.qc.ca

.
Oh les beaux jours 
est offert, au TNM et à la Bordée, en abonnement seulement jusqu’au vendredi 22 août.
Billets individuels disponibles à compter du samedi 23 août 2014

© photo: Pascal Victor