Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

C’est parti pour le 35e du Festival International de Jazz de Montréal

26 juin 2014 6 h 36 min 0 commentaire
Views: 115
Festival International de Jazz de Montréal

Festival International de Jazz de Montréal

Place aux festivités : la 35e édition du Festival International de Jazz de Montréal, présenté par TD en collaboration avec Rio Tinto Alcan, s’empare du Quartier des spectacles jusqu’au dimanche 6 juillet !

En famille au Festival !

Cette année, les familles sont plus que jamais choyées au Festival ! En effet, Rio Tinto Alcan inaugure son Club famille Rio Tinto Alcan, une toute nouvelle aire qui regorge d’activités, de surprises et de découvertes : ateliers de création, magiciens et tatouages au pochoir attendent les jeunes tous les jours de 14 h à 20 h dans une tente située devant la scène Rio Tinto Alcan, « au-dessus » de la marquise de la Place des Arts. Les familles pourront également s’y faire prêter des casques antibruit et déguster des menus attrayants et santé dans une salle à manger à hauteur d’enfants. Quelques tables à pique-nique seront aussi à la disposition des familles qui auront amené leur lunch.

Ces nouveautés viennent compléter la panoplie d’activités spécialement conçues pour les familles, dont certaines sont offertes depuis plus de 25 ans ! C’est le cas du spectacle La Petite école du jazz, présenté par Rio Tinto Alcan à 11 h et à 13 h 30 sur la Grande-Place du complexe Desjardins, qui propose aux enfants de tous âges une initiation musicale dynamique et interactive, en compagnie de Ste-Cat, célèbre mascotte féline du Festival, Victor-Jacques Ménard et son quintette d’harmonies vocales ainsi que James Gelfand et son quartette. Tout de suite après, à 15 h les 28 et 29 juin et 5 juillet, les familles pourront continuer la fête et se dégourdir en musique en participant à Musique en famille avec les ateliers Samajam, un atelier ludique de percussions présenté par Rio Tinto Alcan, partenaire principal du Projet de persévérance scolaire Samajam depuis 2011.

Les petits pourront également retrouver le Parc musical Rio Tinto Alcan tous les jours de midi à minuit sur l’esplanade de la Place des Arts pour bricoler, créer un instrument de musique à partir d’aluminium, participer à des ateliers d’éveil musical, se faire maquiller gratuitement, s’amuser sur le piano géant ou jouer avec des percussions. Tout près, les parents retrouveront la tente à langer, le stationnement de poussettes, des bistros-terrasses et des kiosques pour rassasier même les plus affamés et une Boutique de souvenirs du Festival, où sont notamment proposés des vêtements et des accessoires pour enfants. Les plus chanceux pourront même repartir avec des articles gratuits en participant au nouveau Concours Zone famille Rio Tinto Alcan ! Le concours débute le 26 juin 2014 à midi et se termine le 6 juillet 2014 à 15 h 59. Premier tirage le 27 juin à 16 h. À consulter pour plus de renseignements : http://www.montrealjazzfest.com/questions-fr/famille.aspx et http://blog.montrealjazzfest.com/top-6-raisons-damener-les-tout-petits-au-festival/

Les meilleures jeunes formations jazz se produiront quant à elles dans le cadre de la série JazzFest des jeunes, présentée par Rio Tinto Alcan à midi et à 15 h. L’après-midi ne sera pas en reste : dixie bands et fanfares se promèneront sur la place des Festivals, l’esplanade de la Place des Arts et la rue Sainte-Catherine (à 13 h, 14 h et 19 h), ou s’installeront au Lounge Heineken (devant la scène) à 16 h. À 13 h au Lounge Heineken (et en rappel à 17 h sur la Grande-Place du complexe Desjardins), Les Envolées du Festival présenteront des combos universitaires alors que 17 h sonnera le début des Rencontres festives sur la place des Festivals, laissant deux groupes jouer aux extrémités de la scène avant de se rejoindre au centre pour s’affronter musicalement dans la foule. Soulignons enfin le Camp de blues présenté par TD, créé en 2007 pour les jeunes musiciens d’ici âgés de 13 à 17 ans, qui permet aux jeunes issus de tous les milieux de bénéficier durant une semaine d’une formation musicale de haut niveau gratuite, avant d’offrir une prestation sur la scène TD du Festival International de Jazz de Montréal.

Circulation sur le site

Le site du Festival sera fermé à la circulation automobile, chaque jour de 18 h à 3 h, jusqu’au matin du 7 juillet à 6 h. Pour planifier sa venue aux Festival et tout connaître sur l’accès pour personnes à mobilité réduite ou l’accès au site en voiture, à vélo ou à pied : montrealjazzfest.com, onglet Accès au site.

L’Événement d’ouverture Bell

Woodkid

Ce soir, 21 h 30, scène TD
série Les Performances TD

À l’origine d’un buzz qui ne se dément pas depuis la parution, il y a trois ans, d’un clip superbe pour la pièce Iron (vu plus de 28 millions de fois sur YouTube !), ce polyvalent artiste français confectionne une pop cinématographique qui transporte et émeut. Après avoir livré des prestations phénoménales au Festival et à Jazz à l’année l’an dernier, il revient compléter son tour du chapeau avec rien de moins que le concert d’ouverture extérieur de la 35e édition !

Concert d’ouverture en salle

Alain Lefèvre et l’OSM, L’héritage de Gershwin
ce soir, 20 h et demain, 19 h, Maison symphonique de Montréal
série Le Festival à la Maison symphonique

Non seulement ces deux grandes soirées souligneront-t-elles les 35 ans du Festival, mais elles célèbreront aussi la 80e saison de l’OSM et les 90 ans de la création de Rhapsody in Blue de George Gershwin, première œuvre à faire entrer le jazz dans les salles de concert du monde entier. Un événement qui s’annonce aussi marquant pour l’histoire du Festival que pour la carrière du grand pianiste-compositeur québécois Alain Lefèvre, entouré pour l’occasion de vieux complices de toujours : le contrebassiste Michel Donato et le batteur Paul Brochu.

Le Grand événement TD
Diana Krall, Glad Rag Doll
Dimanche 29 juin, 21 h 30, scène TD
série Les Performances TD

Entre Diana Krall et le Festival, c’est l’amour, toujours ! La flamboyante pianiste et chanteuse de renommée internationale, qui trône parmi les légendes du Festival, a l’habitude de faire de chacune de ses visites un moment d’anthologie. Elle récidive avec une formule inusitée et pour le moins inespérée : un grand concert extérieur gratuit, conviant tous les festivaliers à une soirée magique qui, d’habitude, est la chasse gardée des salles les plus prestigieuses. Quel beau cadeau !

Concerts à guichets fermés

Les concerts suivants affichent déjà complet :

Alain Lefèvre (26 juin, 20 h, Maison symphonique de Montréal)

Roy Hargrove Quintet (26 juin, 22 h 30, Gesù — Centre de créativité)

Cécile McLorin Salvant (26 et 27 juin, 21 h, L’Astral)

Jordan Officer (27, 28 et 29 juin, 19 h, Savoy)

Rufus Wainwright (27, 28 et 29 juin, 20 h, Théâtre du Nouveau Monde)

Beth Hart (28 juin, 19 h, Club Soda)

Keith Jarrett (28 juin, 20 h, Maison symphonique de Montréal)

Stacey Kent. Première partie : Emie R Roussel trio (28 juin, 20 h, Théâtre Maisonneuve de la PdA)

Vic Vogel et le Jazz Big Band (29 juin, 18 h, L’Astral)

Earth, Wind & Fire (30 juin, 19 h 30, Salle Wilfrid-Pelletier de la PdA)

Bobby McFerrin (30 juin, 20 h, Maison symphonique de Montréal)

Tigran et Brad Meldhau (2 juillet, 18 h, Gesù — Centre de créativité)

Brad Mehldau et Mark Guiliana, Mehliana (2 juillet, 21 h, L’Astral)

Aretha Franklin (2 juillet 19 h 30, Salle Wilfrid-Pelletier de la PdA)

Diana Ross (3 juillet, 19 h 30, Salle Wilfrid-Pelletier de la PdA)

Spectacles en salle : encore d’excellentes places disponibles

Si plusieurs concerts affichent complet, des billets sont toujours en vente notamment pour les concerts suivants :

Daniel Lanois et invitées très spéciales Emmylou Harris et Trixie Whitley 26 juin, 19 h 30, Salle Wilfrid-Pelletier série Événements spéciaux TDEnfin de retour à Montréal, le musicien explorateur, artiste inspiré et réalisateur reconnu Daniel Lanois s’empare de la Salle Wilfrid-Pelletier en compagnie de son groupe composé, entre autres, de l’incroyable batteur Brian Blade et deux invitées de marque : la sublime Trixie Whitley, dont la voix étonnante nous laisse bouche bée à chacune de ses prestations, et la chanteuse et musicienne reconnue Emmylou Harris, dont le dernier passage à Montréal remonte à 2006, 12 fois gagnante d’un Grammy, dont celui du Meilleur album Folk contemporain en 1996 pour l’album Wrecking Ball, produit par nul autre que…Daniel Lanois.

Cassandra Wilson. Première partie : Andreas Varady — 26 juin, 20 h, Théâtre Maisonneuve, PdA série Les Grands concerts Rio Tinto Alcan La chanteuse Cassandra Wilson nous revient 4 ans après avoir partagé l’affiche du concert d’ouverture du Festival avec Lionel Richie. Avec sa voix unique, sa sensibilité blues et son goût pour l’inédit, la lauréate du Prix Miles-Davis 1999 nous propose un grand rendez-vous marquant le 20e anniversaire de son célèbre album Blue Light ‘Til Dawn. On entendra d’abord le jeune prodige slovaque de 16 ans, Andreas Varady, nouvelle sensation de la guitare jazz et protégé de Quincy Jones.

Angélique Kidjo. Première partie : Karim Diouf26 juin, 20 h 30, Métropolissérie Les RythmesC’est toujours avec un immense plaisir qu’on reçoit la plus funky des divas africaines, Angélique Kidjo, qui nous revient avec son 13e et dernier album Eve, composé en hommage aux femmes africaines. On y retrouve les compositions funk-soul gorgées de traditions africaines qui font sa renommée et la passion sincère et authentique de cette militante au grand cœur. En 1re partie, place à l’ex-Colocs Karim Diouf qui a lancé sa carrière solo l’an dernier avec son 1er album de pop universelle mâtinée de reggae et de rythmes africains, Adouna.

Katie Melua, The Acoustic Tour — 27 juin, 19 h 30, Salle Wilfrid-Pelletier, PdAsérie Événements spéciaux TDÀ 19 ans, elle lançait un 1er album couronné d’un succès phénoménal au Royaume-Uni. Son 2e a fait d’elle une star internationale. La jeune et talentueuse Katie Melua séduit le public partout où elle passe avec sa simplicité élégante, sa voix remarquable, ses chansons jazz aux accents blues, sa présence intense et sobre à la fois, incarnant à la perfection fraîcheur et naturel. Celle qui a livré le concert d’ouverture du Festival en 2008 revient après 5 ans d’absence, pour nous offrir son dernier bestseller, Ketevan, en exclusivité pour le 35e anniversaire du Festival et pour son seul concert en Amérique. Absolument ir-ré-sis-ti-ble !

Dianne Reeves. Première partie : Nico Sarbanes — 27 juin, 20 h, Théâtre Maisonneuve, PdA série Les Grands Concerts Rio Tinto Alcan — Récipiendaire du Prix Ella-Fitzgerald 2002 et de 4 Grammy, Dianne Reeves a conquis sa place au panthéon des chanteuses de jazz. Interprète flamboyante sur scène, appréciée des critiques comme du public, elle nous présente son nouvel album, Beautiful Life, qui marie joliment R&B, musique latine, pop et jazz dans des nouvelles compositions et des relectures des Bob Marley, Fleetwood Mac ou Marvin Gaye. Un opus produit par Terri Lyne Carrington où se croisent les talents d’Esperanza Spalding, de Gregory Porter et du regretté George Duke. En première partie, on accueillera le jeune trompettiste et chanteur montréalais Nico Sarbanes.

Nikki Yanofsky. Première partie : Jon Batiste and Stay Human — 27 juin, 20 h 30, Métropolis série Les Rythmes Découverte au Festival en 2006 alors qu’elle avait seulement 12 ans, la fille chérie du jazz montréalais est devenue une chanteuse de calibre international. Applaudie à l’Olympia de Paris, au Blue Note Jazz Club de New York, et, au dernier Festival, trois soirs au TNM, la jeune artiste parrainée par le grand producteur Quincy Jones vient présenter un nouvel album, Little Secret, à la hauteur des attentes suscitées ! En 1re partie, le sensationnel jeune jazzman néo-orléanais Jon Batiste et son groupe Stay Human.

High Tone. Première partie : Face-T — 28 juin, 20 h 30, Métropolis— série Les Rythmes — Pionnier de la scène novo dub française, High Tone se démarque par sa force de frappe sonore et ses projections vidéo transformant la salle en un univers parallèle. Pour son 4e passage au Festival, le quintette lyonnais présente un nouvel album, Ekphrön, riche en explorations sonores. Le concert débute avec le MC montréalais Face-T, signataire de l’excellent Tuff Like Stone, produit par son proche collaborateur Poirier.

Shai Maestro — 28 juin, 21 h, L’Astralsérie Le Club Le pianiste d’origine israélienne Shai Maestro compte parmi les jeunes loups qui, comme son compatriote Yaron Herman, approchent le trio jazz avec une verve et une inventivité rafraîchissantes. Entouré par le bassiste Jorge Roeder et le batteur Ziv Ravitz, le musicien au nom de famille prédestiné descend au Festival une toute 1re fois pour partager les compositions de l’excellent disque The Road to Ithaca. Attention, révélation.

Danilo Pérez avec Brian Blade et John Patitucci. — 28 juin, 22 h, Théâtre Jean-Duceppesérie Jazz Beat Hyatt Regency Montréal Le batteur Brian Blade, décrit par Joshua Redman comme  « le batteur de l’avenir », le bassiste John Patitucci, considéré comme un des plus doués de sa génération et Danilo Pérez, réputé pour son sens aigu de l’improvisation rôdé aux traditions latino-américaines, jazz et classiques, font partie du redoutable quartette de Wayne Shorter. Pour une virée de pur plaisir jazzistique, c’est en trio que les trois comparses se produisent cette année sur scène.

Jeff Ballard Trio avec Lionel Loueke et Miguel Zenón — 29 juin, 22 h 30, Gesù — Centre de Créativité série Jazz dans la nuit Un des batteurs les plus appréciés de sa génération, Jeff Ballard a notamment tenu les balais pour Brad Mehldau et Chick Corea. Il s’amène cette fois pour présenter son 1er disque enregistré en tant que leader, Time’s Tales, avec un trio comprenant le réputé guitariste béninois Lionel Loueke, souvent applaudi au Festival, et l’excellent saxophoniste portoricain Miguel Zenón. Au menu : un répertoire éclaté et vivant qui passe allègrement du jazz au classique en passant par le rock. Solide.

Des artistes à découvrir lors des spectacles extérieurs gratuits :

les programmateurs du Festival vous suggèrent…

Demain, 27 juin

Kite Trio 27 juin, 20 h, scène CBC/Radio-Canada série Les BrunantesSon 1er album l’a fait parcourir Montréal, Québec, Toronto et même l’est des États-Unis. Kite Trio arrive maintenant avec Strange Beast paru en octobre 2013. Formé d’un batteur, d’un guitariste et d’un contrebassiste, le trio repousse les limites du jazz en offrant un style métissé aux couleurs progressives. Un talent qui se révèle autant par des compositions originales que par la magnifique version du classique Harvest Moon de Neil Young. En lice pour le Grand Prix de Jazz TD.

Beth Hart 27 juin, 20 h, scène CBC/Rio Tinto Alcan série Les Soirées jazzy Rio Tinto Alcan Star se drapant de l’étoffe des survivants, la chanteuse et pianiste californienne Beth Hart récolte enfin les accolades méritées après avoir vu sa carrière prendre un long détour sur les chemins du blues-rock. Avec sa voix puissante et son flair pour composer des chansons qui font chavirer le cœur, cette artiste s’est attiré le respect des as guitaristes Joe Bonamassa et Jeff Beck, deux de ses plus illustres collaborateurs. Elle s’invite au Festival pour la 1re fois. Roulement de tambour svp !

Bobby Bazini 27 juin, 21 h, scène TDsérie Les Performances TDLe R&B aux accents soul, blues et folk de son disque initial, Better in Time, nous avait séduits lors de son baptême festivalier il y a 4 ans. Il nous revient enfin avec un 2e album on ne peut plus attendu, Where I Belong, enregistré à Los Angeles avec le légendaire réalisateur Larry Klein et dont le récent extrait, Heavy Love, cartonne un peu partout. Un rendez-vous à ne pas manquer !

Jazz Street Boyz27 juin, 22 h, scène CBC/Radio-Canadasérie Les Rendez-vous CBC/Radio-Canada Jazz Street Boyz, c’est le projet réunissant deux passionnés de vieux jazz festif qui fait sourire et danser : Jérôme Dupuis-Cloutier (trompette) et Dominic Desjardins (banjo et voix). Les acolytes se produisent en quartette, accompagnés de Mathieu Roberge à la contrebasse et de Jonathan Gagné à la batterie, pour présenter leur nouvel album Jazz Street Boyz + invités.

Samedi 28 juin

Waiting Game27 et 28 juin, 17 h et 19 h, Lounge Heinekensérie Lounge HeinekenEn selle depuis 2011, la formation montréalaise Waiting Game génère un pop-folk solide, rehaussé de la voix chaude et puissante de la chanteuse Venyse Rowe. Côté influences, les acolytes puisent aussi bien dans les années 50 et 60 que dans le grunge, tout en assumant leur penchant pour le rock énergique. Vus au dernier M pour Montréal, ils débarquent pour la 1re fois au Festival avec leur 1er EP éponyme paru en 2013.

Hollie Smith 28 juin, 20 h et 22 h, scène CBC/Rio Tinto Alcansérie Les Soirées jazzy Rio Tinto Alcan Véritable star en son pays, la Nouvelle-Zélande, Hollie Smith s’est fait connaître grâce à sa voix puissante de pure soulwoman et à son charisme magnétique. La belle Kiwi jouit d’une carrière enviable, propulsée sur le devant de la scène par son 1er album en 2007, Long Player, certifié double platine, l’amenant à se produire en 1re partie de Bob Dylan, de Coldplay ou de Simply Red. Une belle 1re visite de l’autre bout du monde !

Bad Boyz Boogie — 28 juin, 21 h et 23 h, scène Loto-Québec — série Les Soirées blues Loto-Québec — Leur moteur réglé au quart de tour avec de l’ultra-rock et du concentré de blues pur a concrétisé leur réputation de bêtes de scène. Les gars de Bad Boyz Boogie reviennent sur la scène du Festival pour partager, en grande primeur, leur 2e album fraîchement sorti. En prime, on aura droit au nouveau chanteur du groupe, Richard d’Anjou. On trépigne d’impatience !

Random Recipe — 28 juin, 21 h, scène TD série Les Performances TD Simplement épatant à MONTRÉAL EN LUMIÈRE l’hiver dernier, le quatuor montréalais Random Recipe a rappelé que le succès de sa « recette » n’est pas l’affaire du hasard, mais plutôt le fruit de l’expérience acquise et du plaisir hautement contagieux de faire de la musique. Preuve à l’appui : Kill the Hook, un 2e album proposant une version plus percutante de sa formule électro-rap-rock. Spontané, vibrant et hyper le fun, le groupe sait comment épeler le mot P-A-R-T-Y !

Dimanche 29 juin

They Call Me Rico 29 et 30 juin, 17 h et 19 h, Lounge Heinekensérie Lounge Heineken De la visite de plus en plus rare de ce côté de l’Atlantique, en raison de son succès grandissant en Europe : l’homme-orchestre Frédéric Pellerin, alias They Call Me Rico, abonné au blues-rock chauffé à blanc, égrainera les pièces de son 2e album, This Kind of Life, fait d’une reprise de Bruce Springsteen et de 9 compositions originales, entre rock, folk, Americana et le blues rêche dont il fait son miel depuis 4 ou 5 ans.

Partisans 29 juin, 20h, scène CBC/Radio-Canadasérie Les Brunantes CBC/Radio-CanadaRoulant sa bosse depuis près de 20 ans, ce quatuor s’est imposé parmi les formations les plus audacieuses de la scène jazz britannique. Tirant vers un jazz-rock électrique énergique et créatif, le guitariste Phil Robson, le saxophoniste Julian Siegel, le batteur Gene Calderazzo et le bassiste Thaddeus Kelly débarquent pour la 1re fois au Festival avec le matériel tout chaud de leur nouvel album. Made in the UK.

Cyrille Aimée — 29 juin, 20 h, scène CBC/Rio Tinto Alcan — série Les Soirées jazzy Rio Tinto Alcan — Lauréate du concours vocal du Festival de jazz de Montreux et de la Sarah Vaughan International Jazz Vocal Competition, la chanteuse franco-dominicaine Cyrille Aimée constitue un des plus brillants espoirs de la nouvelle génération. Chaleureusement accueillie partout dans la jazzosphère, elle descend au Festival avec un nouveau disque, It’s a Good Day, sur lequel son chant est mis au service d’un jazz acoustique pétri de bossa et de musique manouche. Beau métissage.

OY29 juin, 22 h, scène Bellsérie Groove Bell — Propulsé par la chanteuse suisse-ghanéenne Joy Frempong et le batteur Lleluja-Ha, le collectif OY débite un joyeux et fascinant métissage musical. En témoigne leur dernier album, No Problem Saloon, marmitée d’électro, de percus virevoltantes, de mélodies entêtantes et de textes captivants rehaussés d’histoires, de scènes de rue et de fragments de sagesse populaire glanés lors d’un périple à travers l’Afrique.

Des rendez-vous nocturnes au Bistro Le Balmoral

Les festivaliers auront la chance d’entendre des concerts gratuits tous les soirs, deux fois plutôt qu’une, à 22 h et à minuit, dans le cadre de la série Musique au Balmoral. Andréa Blaze, qui ouvrira la série jusqu’au 28 juin, charmera les amateurs de jazz avec son nouvel album, En attendant l’hiver, et sa voix tout en finesse. Du 29 juin au 1er juillet, Miss Mellow nous transporte dans son univers jazz envoûtant et suave qui fait découvrir l’histoire du jazz et ses influences. Les 2 et 3 juillet, Kathryn Samman arrive avec ses chansons issues du répertoire populaire et du jazz. Celui qui continue de se tailler une place parmi les plus grands du jazz manouche au Québec, Denis Chang, aura la chance de clore la série du 4 au 6 juillet.

Des soirées enflammées — et gratuites ! — à L’Astral et au Savoy

Dès minuit, les noctambules pourront lâcher leur fou sur la piste de danse de L’Astral ou du Savoy du Métropolis ! L’Astral s’animera tous les soirs dès minuit avec la série Open House. Jusqu’au 29 juin, Jazz Amnesty Sound System fera entendre son jazz enrichi de swing, blues, funk, électro et be-bop. La fête continue du 30 juin au 2 juillet avec un alliage de musique de la première Grande Dépression et de technologie de la seconde, servi par la formation Speakeasy Electro Swing. Les 3 et 4 juillet, Balkan Gypsy Party prendra d’assaut la piste de danse dans une ambiance ultrafestive, archidansante et irrésistiblement rassembleuse. Pour terminer la série les 5 et 6 juillet, nul autre que Canicule Tropicale qui a farfouillé les meilleures pistes de danses caribéennes, africaines et latino-américaines pour dénicher des rythmes irrésistibles qui donnent chaud ! Du côté de la série Nightcap Heineken présentée par SiriusXM au Savoy, les 5 membres de Misteur Valaire réunis dans le projet Qualité Motel serviront ce soir et demain leur fabuleux mélange de kitsch et d’années 80. Suivra, les 28 et 29 juin et le 3 juillet, Morph-tet, née des cendres de l’ex-formation Kobayashi et menée par le saxophoniste Franco Proietti. Puis, le duo jazz montréalais Beat Market s’amènera les 30 juin, 1er et 2 juillet avec sa proposition disco-pop rétro-futuriste. Le trio aRTIST oF tHE yEAR fermera la marche les 5 et 6 juillet avec des grooves électro-rock, funk et disco postmodernes qui donnent envie d’établir résidence sur la piste de danse !

Changements à la programmation

Psychology assurera la 1re partie de Snoop Dogg au Métropolis le 4 juillet à 23 h (série les Rythmes).

Gypsy Kumbia Orchestra a annulé sa représentation du 4 juillet dans le cadre des Rencontres festives. Roma Carnivale remplacera la formation.

Le spectacle de Farruquito prévu le mercredi 2 juillet à 18 h au Théâtre Maisonneuve est annulé.

Nick Hakim assurera la première partie de Maxwell le 6 juillet à 19 h 30 à la Salle Wilfrid-Pelletier.

Print Friendly
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top