Entrevue avec Benoit McGinnis pour la pièce Being at home with Claude

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
81
Benoît McGinnis
Benoît McGinnis

Dans le cadre des sorties du TNM, la très populaire pièce de théâtre Being at home with Claude sera présenté le 10 novembre prochain à la Salle Albert-Rousseau de Québec. Avec Marc Béland et Benoît McGinnis dans les rôles principaux. 

Trente ans après sa création, le chef-d’œuvre de René Daniel Dubois bouleverse toujours. Alors qu’il était à Québec pour faire la promotion du film Love Projet dans lequel il tient un des premiers rôles, Benoit McGinnis a bien voulu me parler un peu de cette pièce qu’il viendra nous présenter le 10 novembre et dans laquelle il a joué au TNM jusqu’au 18 octobre dernier.

« On a terminé de le jouer au TNM samedi dernier et cela a été une très belle production. La réaction à Montréal a été très bonne. Mais aussi pour notre part, à Marc Béland et moi, on s’est senti bien durant toute la durée de ce projet. »

Qui a eu l’idée de reprendre cette pièce si percutante? « Ce projet est une idée de Marc Béland. C’est lui qui l’a proposé au TNM. Il avait déjà joué mon personnage dans les années 80 et il voulait que je reprenne son rôle, alors que lui prenait le rôle de l’autre personnage plus vieux. Et cela s’est passé exactement comme on le voulait, avec Frédéric Blanchette comme metteur en scène qui était à l’écoute de nos attentes. On avait l’impression de travailler une création comme si cela n’avait jamais été monté. » 

Il doit y avoir une certaine pression de jouer dans une pièce qui a connu autant de succès? « Oui, c’est épeurant quand le show a déjà existé, et qu’en plus il y a déjà eu un film aussi populaire avec Roy Dupuis. Les gens peuvent avoir de grosses attentes… Finalement, avec les commentaires qu’on a eus de la pièce récemment à Montréal, les gens ont découvert autre chose. Ils ont remarqué des détails qu’ils n’avaient pas vus dans le film ou ne se souvenaient pas.  Et aussi, nous, on a présenté peut-être les choses différemment, pour leur faire voir la pièce sous un autre jour. On a pu aussi le faire découvrir à une toute nouvelle génération de jeunes.  On a eu des après-midi scolaires pour les étudiants et la réaction a été très bonne. Et ça doit être quelque chose, quand tu as 15-16 ans et que tu écoutes cette pièce qui parle de l’amour avec cette intensité-là. »

Et de reprendre le rôle que Marc Béland a tenu, pendant que lui joue avec vous l’autre rôle, cela doit être assez stressant non? « Non pas vraiment. J’étais comme habitué, puisqu’on avait travaillé Hamlet ensemble Marc et moi en 2011 au TNM. Il faisait la mise en scène et il avait joué le personnage avant moi aussi. Alors, j’étais habitué qu’il me donne en exemple ce qu’il avait fait, sans nécessairement me pousser à faire comme lui. Il me donnait tellement de liberté de le faire comme je le sentais. Tandis que pour cette pièce, Marc était mon partenaire. Il était celui qui me donnait la réplique et qui connaissait très bien mon rôle aussi pour l’avoir déjà joué. Donc, il m’a beaucoup aidé. On travaillait le personnage ensemble, avec le metteur en scène et on a fait plusieurs propositions différentes qu’on a essayées et qu’au final on a gardées et qui sont différentes de ce qui s’était fait à l’origine dans les années 80. Donc, au final, on a une autre version de ce qui a été déjà joué et c’est très bien comme ça. »

Résumé de la pièce

Un prostitué, après s’être enfermé dans le bureau d’un juge, s’accuse d’un meurtre; un inspecteur, coincé par des pressions politiques, tente de lui faire cracher les motifs de son crime. Quand l’amour et la passion s’unissent pour nous transcender, tous, sans exceptions, nous rêvons de suspendre le vol du temps pour rendre ces instants éternels. Dans ce texte phare de la dramaturgie québécoise, l’auteur pousse à son ultime conséquence ce désir fou de garder purs ces instants où l’amour nous fait goûter à l’éternité. Et au bout de ce désir… la Mort et une question : pourquoi trouver admirable qu’un homme tue pour garder pur son amour plutôt que de le faire entrer dans la vraie vie?

Marc Béland joue l’Inspecteur, alors qu’il a déjà interprété le rôle du prostitué qui est interprété cette fois-ci par Benoît McGinnis.

De René-Daniel Dubois

Mise en scène de Frédéric Blanchette

Yves: Benoît McGinnis

L’Inspecteur: Marc Béland

Le Policier: Mathieu Handfield

Le Sténographe: Jean-Sébastien Lavoie 

Voici les dates de la tournée du TNM pour  BEING AT HOME WITH CLAUDE (AUTOMNE 2014)

Mardi, 4 novembre @ Trois-Rivières – Salle J.-Antonio-Thompson

Jeudi, 6 novembre @ Drummondville – Maison des arts Desjardins

Lundi, 10 novembre @ Québec – Salle Albert-Rousseau

Mercredi, 12 novembre @ Saguenay – Théâtre Banque Nationale

Mardi, 18 novembre @ Sherbrooke – Salle Maurice O’Bready

Samedi, 15 novembre @ Rimouski – Salle Desjardins-Telus

Mardi, 25 novembre @ Laval – Salle André-Mathieu

Vendredi 28 et samedi 29 novembre @ Gatineau – Maison de la culture

http://www.tnm.qc.ca/

http://sallealbertrousseau.com/

Crédit photo : Réjeanne Bouchard