Love Projet un film choral, où danse, chant et émotions sont au rendez-vous!

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
71
Love Projet en salle dès le 24 octobre
Love Projet en salle dès le 24 octobre

Carole Laure présente son quatrième film, Love Projet» qu’elle a écrit et réalisé et qui a été présenté en primeur, le 17 octobre dernier, au 43e Festival du nouveau cinéma (FNC). La sortie en salles au Québec dès demain, le 24 octobre 2014. 

Love Projet, met en vedette entre autres Magalie Lépine-Blondeau, Benoît McGinnis, Natacha Filiatrault, Éric Robidoux et Tomas Furey, en plus d’une participation spéciale de Céline Bonnier et de Pascale Bussières.

Synopsis

Film choral, LOVE PROJET raconte la vie de jeunes adultes évoluant dans le monde artistique, autour du projet d’une metteure en scène : Touga. La génération Y, vingtaine et début trentaine, vit dans une période où l’éphémère règne, écartelée entre ses rêves de liberté absolue et son angoisse face à l’avenir. Pour eux, tout doit aller vite et les choix sont compliqués à faire. Leurs rapports amoureux testent les frontières des identités sexuelles, l’amour romantique et le sexe de consommation. Ils évoluent, se désirent, pleurent, travaillent et se débattent avec leur appétit de vivre. L’art les révèle aussi dans ce récit ancré dans le présent.

Mes entrevues réalisées avec Carole Laure, Magalie Lépine-Blondeau et Benoît McGinnis sont disponibles via ce lien :  http://info-culture.biz/2014/10/20/entrevue-avec-carole-laure-et-ses-acteurs-dans-le-film-love-projet/#.VEl5cSKG-So

 Love Projet est un drame choral qui suit le parcours tourmenté de plusieurs jeunes dans la vingtaine, rassemblés autour de la création d’une comédie musicale. Le film explore les rêves et les angoisses existentielles de cette jeunesse vivant à cent à l’heure.

La troupe de chanteurs et danseurs
La troupe de chanteurs et danseurs

Avec la musique et les chansons de Lewis Furey, et leur fils Tomas dans l’un des rôles du film, on peut dire que c’est une véritable histoire de famille que ce film de Carole Laure. D’emblée, en ouverture du film, avec une superbe chanson d’amour, on sent tout de suite la signature de Lewis Furey. Et la voix douce et mélodieuse de Tomas nous éblouit. Puis le ton est donné pour la durée du film, une ambiance chaude, amicale, enveloppante où toutes les émotions sont permises. En quelques minutes, le public est conquis.

Ensuite, une magnifique brochette de comédiens et danseurs viennent tour à tour nous toucher par leurs histoires, nous allumer par leurs chorégraphies, nous donner des frissons en chanson. Ce film m’a fait penser un peu à Fame dans les années 80, où l’on suit la vie de la jeunesse en quête de leurs rêves et aspirations. Cette fois-ci, les jeunes sont plutôt à l’école de la vie, dans le début de leur carrière. Ils explorent, se cherchent, cherchent l’amour, se définissent.

Les personnages sont colorés, tous différents, aux aspirations variées, avec un parcours de vie unique, mais qui fait en sorte qu’ils se retrouvent tous ensemble sur ce projet de comédie musicale.

Pascale Bussières, Charles-William Ross et Roger La Rue
Pascale Bussières, Charles-William Ross et
Roger La Rue

Julie, avec son fils Diamond, veut se faire aimer, mais choisi plutôt le sexe sans lendemain pour s’étourdir. Son fils, en manque de mère, se passionne pour la danse country.  Natacha Filiatrault,  (Julie), diplômée en danse, prouve qu’elle a également un grand talent d’actrice. Elle se dévoile chez sa psy (Louise Latraverse, toute en douceur et en sagesse) et permet au spectateur de sympathiser avec elle bien qu’elle semble délaisser son fiston. Et que dire de Charles-William Ross dans le rôle du petit Diamond. Au sortir de la salle, tous les spectateurs ont surement eu envie de l’adopter ce petit. Il est mignon à souhait et est extrêmement crédible. Un véritable talent naturel chez lui, le jeu.

Éric Robidoux (Marc) un acteur-danseur, prouve bien son talent pour le jeu et la danse. Athlétique, charmeur, extraverti et attachant, Marc est le gai qui flirte avec tout ce qui bouge, même les hétéros, mais le cœur sur la main pour son amie Julie.

Magalie Lépine-Blondeau (Louise) et Benoît McGinnis (Alex Lapointe), travaillent ensemble sur cette comédie musicale, et tous deux, ouvrent leur cœur pour aider des causes perdues. Louise s’est éprise, comme une sœur, d’une jeune junkie prostituée (Ève) joué avec brio par Alice Morel-Michaud. Alex, pour sa part, tente de faire ce qu’il peut pour son père qui refuse de voir le médecin.

Céline Bonnier (Touga)
Céline Bonnier (Touga)

Mais c’est le personnage joué par Céline Bonnier qui frappe le plus, qui déstabilise par son côté androgyne et son excentricité. Elle interprète la metteure en scène de la comédie musicale. Avec sa petite moustache, ses cheveux attachés, son habillement au style unique, elle amène le doute chez le spectateur, le questionnement. C’est très original comme idée.

Et que dire de Tomas Furey, sinon qu’il est magnifique. Il est beau, talentueux, autant au piano, avec sa voix douce et mélodieuse, que dans son rôle d’Éliott, en amour avec une des danseuses qui se dit lesbienne.

Ce film choral aborde plusieurs thèmes, problématiques, que vivent ces jeunes gens, tout en incorporant des superbes chansons et des chorégraphies à couper le souffle de Mélanie Demers, Dave St-Pierre et Marie-Claude Rodrigue. Ce qui est intéressant aussi dans ce film, c’est qu’au départ, on ne sait rien de ces personnages. On les voit évoluer séparément et éventuellement, on découvre ce qu’ils ont en commun, comment ils sont inter reliés entre eux.

Pour la galerie de photos lors des entrevues : https://www.flickr.com/photos/infoculturephotos/sets/72157646556201584/

Magalie Lépine-Blondeau (Louise)  et Benoît McGinnis (Alex Lapointe)
Magalie Lépine-Blondeau (Louise)
et Benoît McGinnis (Alex Lapointe)

Genre: drame choral – Durée: 1h43 – Tournage: 25 jours entre le 18 septembre et le 20 octobre 2013, à Montréal et environs – Budget approximatif: 2,4M$

Fiche artistique

Magalie Lépine-Blondeau (Louise)

Benoît McGinnis (Alex Lapointe)

Natacha Filiatrault (Julie)

Éric Robidoux (Marc)

Céline Bonnier (Touga)

Tomas Furey (Eliott)

Victoria Diamond (Catherine)

Charles-William Ross (Diamond)

Alice Morel-Michaud (Ève)

Pascale Bussières (Mme Cowboy)

Roger La Rue (Le cowboy)

Benoît Lachambre (Paulo Lapointe)

Louise Bombardier (Mona)

Louise Latraverse (La Psy de Julie)

 

Fiche technique

Réalisatrice / Scénariste
Carole Laure

Compositeur
Lewis Furey

Directeur de la photographie
Daniel Jobin

Directeur artistique
Patrice Bengle

Costumes
Michèle Hamel

1ère assistante à la réalisation
Carole Dubuc

Preneur de son
Thierry Morlaas-Lurbe

Conception sonore
Robert Labrosse

Mix sonore
Gavin Fernandes

Production musicale
LF Productions

Directeur de casting
Daniel Poisson

Directeur de postproduction
Pierre Thériault

Montage
Sylvain Lebel, Carole Laure

Productrice
Lyse Lafontaine

Producteur
François Tremblay

 

Studio de production

Lyla Films

Distributeur au Québec

Les Films Séville

http://lylafilms.com/distribution/love-projet/

http://www.carole-laure.com/