Les nouveautés du printemps au Salon International du livre de Québec. Entrevue avec les auteurs.

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
103
Salon du livre
Salon du livre

Dans cet article, je vous parle des nouveautés du printemps, que je viens tout juste de recevoir et m’apprête à lire, ou qui sont à venir très bientôt et qui me font déjà saliver d’anticipation! Présentement, je viens tout juste de terminer le nouveau livre de Mylène Gilbert-Dumas qui vient à peine de sortir en librairie, je débute le tome 3 de la trilogie Hommes à Parier, et j’ai la biographie de Maurice Mad Dog Vachon qui m’attend, en plus du tout nouveau livre de Samuel Champagne Éloi, qui parle de transsexualité.  Et ce n’est qu’un début…

Pour débuter, je vous propose mon entretien avec Gilles Valiquette qui a sorti en novembre dernier un livre de collection sur les Beatles C’est fou mais c’est tout dont j’ai déjà écrit un article pour en parler :

http://info-culture.biz/2015/04/03/cest-fou-mais-cest-tout-un-parcours-discographique-des-beatles-au-canada-par-gilles-valiquette/#sthash.W5nQ32u9.dpbs

De plus, Gilles Valiquette sortira un album hommage aux Beatles qui est disponible sur Itunes depuis le 7 avril et sera en magasin le 28 avril prochain. Dans le cadre du salon International du livre de Québec, j’ai rencontré Gilles Valiquette pour me parler de son livre et son CD album hommage qui était disponible pour achat sur place.

Gilles Valiquette
Gilles Valiquette

Entrevue avec Gilles Valiquette

Depuis l’âge de 12 ans, vous collectionnez tout des Beatles.  Vous avez publié ce livre magnifique de plus de 700 pages, avec 2500 photos et énormément d’informations pertinentes. Cela a dû être un travail colossal de construire ce livre? « C’est sûr que le sujet des Beatles m’intéresse depuis que j’ai l’âge de 12 ans et oui, j’en ai accumulé des choses sur eux. Mais de m’asseoir à la rédaction, je croyais que cela me prendrait environ 4 mois à le faire. Mais dans les faits, cela a pris 8 mois et j’ai terminé genre 5 minutes avant qu’on envoie le tout chez l’imprimeur. Et là, il a fallu qu’ils m’arrêtent après 700 pages, car j’aurais pu continuer encore longtemps. Je trouvais que c’était un privilège pour moi de pouvoir écrire ce genre de livre sur les Beatles. Ceci est un livre de référence pour le Canada, ce qui n’existait pas avant. Et pourtant, on se doit de le souligner, le Canada a fait découvrir les Beatles aux Canadiens, presque un an avant que les États-Unis le fassent pour leur pays. »

Donc, dans ce livre, il y a 2500 photos dont 90 % viennent de la collection personnelle de Gilles Valiquette. Et 5% de ses amis collectionneurs et 5% qui viennent du domaine public ou des droits qu’ils ont obtenus.  Est-ce qu’il y a des items de collection que vous n’avez pas des Beatles et que vous aimeriez avoir? « Il y en a c’est sûr. Et quand tu collectionnes quelque chose, plus tu en trouves, plus il y en a à trouver. Il y a probablement des trucs importants qui existent et je ne sais même pas qu’ils existent. Mais je suis fier de ce que j’ai. J’ai probablement 2 des trois pièces majeures recherchées par les collectionneurs. Et j’ai sûrement une des trois collections canadiennes les plus intègres au monde. »

Vous avez publié ce livre et maintenant un album hommage aux Beatles. Pourquoi? Et pour quelle raison vous l’avez amené en primeur au Salon du livre de Québec? « C’est sûr que tant qu’à faire un album sur les Beatles, c’était le temps de le faire, alors qu’on parle du livre. Et les gens me le demandaient si j’en ferais un pour aller justement avec le livre. Et quand on m’a parlé de l’importance du Salon du livre de Québec, je me suis dit que ce serait l’occasion rêvée pour donner une primeur à Québec comparativement aux gens de Montréal, pour une fois. Donc, mon album est disponible en nombre restreint durant le Salon du livre de Québec, alors que l’album sera lancé officiellement, le 28 avril en magasin.»

Qu’est-ce qu’on peut s’attendre de cet album hommage? Et comment s’est fait le choix des chansons? « Cela a été relativement simple. Il fallait que ça commence par la première chanson que les Beatles ont endisquée (LOVE ME DO) et que ça se termine avec leur dernière chanson. (THE END). Entre les deux, on retrouve une chanson de chaque album. Ensuite, pour choisir les pièces, j’y suis allé avec des chansons que je pouvais chanter, et que je pouvais arranger de manière convenable et originale au ukulélé. » 

Cet album est une histoire de famille, on y retrouve votre épouse Vivianne, vos enfants Dominique et Louis, votre neveu François Barrieau et même vos petits-enfants de 7 ans Alice et Alexandre. Qui d’autres y participent à cet album ? «  De bons amis à moi. André-Philippe Gagnon fait une imitation d’instrument, Patrick Norman joue de la guitare, je fais un duo avec Bruce Huard que l’on a connu jadis comme chanteur des Sultans. Il y a aussi Richard Séguin et Francine Raymond, Michel Normandeau (Harmonium) et François Cousineau. » 

Quelle est la plus belle chanson des Beatles selon vous? Laquelle est votre préférée? « Techniquement, la chanson, à mon avis, la mieux construite c’est here there and everwhere, tirée de l’album Revolver. Mais moi, ma préféré par les temps qui courent (et ça, peu changer si tu me poses la question dans 6 mois), c’est baby you’re a rich man tiré de Magical mystery tour. Quand je l’écoute, je vois l’été 67, l’été de l’expo. Je vois comme un film et ce n’est que cette chanson qui a cette atmosphère-là. Elle ne ressemble à rien d’autre. »

J’ai rencontré aussi Mylène Gilbert-Dumas qui est très prolifique et d’année en année, elle nous émerveille par ses récits, dont plusieurs se passent ou se sont passés au Yukon, tel que Yukonnaise et la série Lili Klondike. Cette fois-ci, son tout nouveau roman, en deux tomes, parle de la vie des mushers au Yukon. 

Mylène Gilbert-Dumas
Mylène Gilbert-Dumas

Mylène Gilbert-Dumas Une deuxième Vie tome 1 de Mylène Gilbert-Dumas chez VLB éditeur.  

Pour ce livre qui vient tout juste de sortir, tu es allée au Yukon pour parler à des mushers. Pourquoi ce sujet en particulier? Comment se sont faites tes recherches sur le sujet pour rendre le tout si véridique? « Quand je suis allée au Yukon en 2010, j’en avais rencontré des mushers et ça m’avait fasciné de savoir que ces gens-là pouvaient se priver de viande et manger des bines pour pouvoir donner de la viande aux chiens. Ensuite, je suis retournée là-bas en 2011, toujours pour des recherches sur Yukonnaise. Et j’ai fait une entrevue dans un chenil avec une femme qui vient du Québec qui vit au Yukon depuis presque 10 ans. Et elle me parlait du Yukon et s’est mise à me parler des courses de traineau à chien, debout là, dans le chenil à travers une cinquantaine de chiens. Elle m’a dit, ça aussi c’est un beau sujet les mushers. Mais, je n’étais pas certaine. J’aime bien les chiens, mais quand même. Et c’est lorsqu’elle m’a dit que jusqu’à ce que ce soit une femme qui gagne la course Yukon Quest en 2000, les gars étaient persuadés qu’une femme ne pouvait pas faire la Quest. Même, ils faisaient de l’intimidation, car ils disaient que si une femme gagnait la course, cela diminuerait la valeur de la course. C’est alors que j’ai pensé que cela pourrait me faire un bon sujet de livre. Par la suite, j’ai continué à faire des recherches dans les chenils. J’ai lu beaucoup, fais plusieurs entrevues en 2013 et j’ai même participé à des entrainements appris à manipuler les chiens, les atteler et les mettre à la bonne place et bien les attacher. Mais je n’ai jamais fait de course, alors j’ai envoyé mon manuscrit à deux musheuses du Yukon qui sont mes premières lectrices et me corrigent. Une d’elles m’a même écrit récemment qu’on jugerait que j’ai passé ma vie dans les chenils avec les mushers. Mais j’ai travaillé fort pour faire ce livre. C’est le livre qui est probablement le plus loin de moi. Je ne suis pas du tout compétitive dans la vie. Et là, pour être musher, il faut être compétitif. Alors, j’ai travaillé fort pour y arriver.  »

Et là, nous avons en magasin le tome 1, mais tu as déjà terminé d’écrire le tome 2 n’est-ce pas? « Oui il est en mode correction chez mes amies musheuses, mais je vais le reprendre pour y apporter des corrections et ensuite l’envoyer à mon éditeur. Il sera en librairie en octobre. »

Quand on lit tes romans, on sent toujours l’affection que tu as pour tes personnages, féminins, fonceuses, fortes. C’est un deuil à faire pour toi lorsque tu termines l’écriture d’une histoire? « Bien sûr, il se crée un vide lorsque je termine un roman, ou une série de livres sur le même sujet. En fait, je déteste arriver à la fin de l’écriture d’un livre, car quand la fin est écrite, je ne peux plus la changer. Donc, tant et aussi longtemps que je ne l’ai pas écrit, tout est possible. Je peux changer de direction, ou amener d’autres suggestions pour faire changer la finale. Mais une fois que j’ai écrit la fin, il n’y a pas moyen de me faire changer le fond de l’histoire. Il est coulé dans le béton dans ma tête. Je peux changer des mots, déplacer des paragraphes, mais je ne peux plus en changer la fin. »

Avec ce tout nouveau livre, tu as maintenant publié 15 livres depuis 2002, avec les Dames de Beauchene. Pensais-tu quand tu as commencé à écrire que tu serais rendu là dans ta carrière d’écrivaine?« En 1997 quand j’ai débuté Les Dames de Beauchesne, si on m’avait dit que j’aurais 15 livres et un 16e prêt pour l’automne, non je ne l’aurais pas cru. Mais j’ai toujours eu l’idée de finir par en vivre de mon écriture. Je voulais que ça devienne mon métier. J’avais des histoires plein la tête et je me voyais comme écrivaine. J’avais confiance que je pourrais le réaliser ce beau rêve. Je savais que j’étais faite pour faire ça, même si on m’avait refusé mes premiers essais. Je n’ai fait qu’améliorer mes écrits pour qu’ils soient acceptés éventuellement. »

D’autres projets en cours pour toi? « Je n’en avais pas, mais là je viens d’en trouver une. Ce ne sera pas pour avant 2017 par contre. Alors, je ne veux pas trop en parler. Mais c’est un sujet sur lequel ça fait 10 ans que je ramasse des informations et que je les accumule. Comme j’ai un an et demi pour faire ce livre, je pense que c’est le bon temps de le débuter. Ce sera un livre contemporain et non pas historique et c’est tout ce que je vais en dire. »

Mylène Gilbert-Dumas Une deuxième Vie Tome 1 vient tout juste d’arriver en librairie et le tome 2 sera en librairie en octobre.  Voici mon article sur son livre.

http://info-culture.biz/2015/04/09/une-deuxieme-vie-tome-1-sous-le-soleil-de-minuit-de-mylene-gilbert-dumas-un-roman-passionnant-a-souhait/#.VSnIm9yG-So

Également présents au Salon du livre, les auteurs de la biographie du lutteur Maurice Mad Dog Vachon, qui viennent tout juste de faire le lancement de leur livre.

Patric Laprade et Bertrand Hébert
Patric Laprade et Bertrand Hébert

Patric Laprade et Bertrand Hébert pour la biographie de Maurice Mad Dog Vachon chez Libre espression

Décrivez-moi donc un peu Maurice Mad Dog Vachon en quelques mots : « Il est un homme qui a eu une vie complètement différente de sa carrière. Il était vrai, authentique, généreux, le cœur sur la main et pourtant il était un lutteur détesté, vicieux, dangereux. C’est donc un des fils conducteurs du livre, de voir que la vie de Maurice et la carrière de Mad dog étaient complètement à l’opposé une de l’autre. » 

Ça fait des années que vous trempez dans la lutte et tout ce qui l’entoure. Qu’est-ce que vous aimez tant de la lutte? « La lutte c’est le combat du bien et du mal dans son plus simple appareil. Et ça fonctionne toujours après tant d’années. Ce qui se passe dans la lutte c’est ce qui se passe dans le monde des superhéros. C’est le bon, c’est le méchant. C’est le conflit. C’est le bon qui passe à travers certaines épreuves. Dans le cas de Maurice, il a passé à travers plein d’épreuves dans sa vie. Et dans ce livre, on voit comment Maurice n’a jamais lâché la vie malgré les épreuves. » 

Vous avez rencontré Maurice, n’est-ce pas? « On l’a rencontré plusieurs fois et la dernière fois, c’est en juillet 2013. C’était un peu éprouvant de le voir dans l’état qu’il était. Sa mémoire lui faisait de plus en plus défaut. Il avait des moments de lucidité et d’autres moins lucides. »

Vous avez écrit le livre à deux. C’est difficile à faire? « Non, ce n’est pas difficile, dans le sens où on se sépare vraiment le travail. Bertrand est plus spécialisé dans les années 70-80 et les années récentes. Tandis que moi (Patric) je suis plus habitué dans la recherche, dans les archives. Donc, Bertrand a débuté avec les années 70, tandis que je me suis concentré sur son enfance et tenté de trouver des documents d’archives sur le sujet. Mais au final, le livre n’a pas l’air d’avoir été écrit à 4 mains. On a ajusté nos textes pour rendre le tout dans le même ton, le même style. »

Puis, le 8 avril Samuel Champagne a publié aux Éditions De Mortagne le livre Éloi, qui est en fait une suite au livre Garçon manqué qui avait comme personnage principal un transgenre. J’ai voulu en savoir davantage sur ce nouveau livre. 

Samuel Champagne
Samuel Champagne

Éloi de Champagne Samuel aux éditions DeMortagne 

Ton nouveau livre, Éloi, vient tout juste de sortir le 8 avril dernier. Je dois dire que j’adore la page couverture avec l’image du garçon qui enlève son masque de fille. Tout comme j’ai adoré la couverture du livre précédent. D’où viennent les idées pour les pages couvertures? « C’est les éditions DeMortagne. Ils ont une équipe de montages. On peut choisir des photos à leur proposer et ils les arrangent pour donner l’effet voulu. Dans le cas de cette couverture-ci, j’avais trouvé une photo un peu similaire sur internet d’une personne trans qui enlève un faux masque. Je voulais quelque chose dans le genre. Alors, ils l’ont comme reproduit. Ils ont pris les mains de quelqu’un, le visage d’une autre personne et le garçon qu’ils ont mis sur la page couverture ressemble vraiment beaucoup à celui qu’on avait sur l’autre livre (eh non ce n’est pas la même personne et pourtant…) »

Avec un sujet aussi tabou que la transsexualité, les transgenres, tu es un des premiers à vraiment écrire des histoires de fictions sur cette réalité-là et qui démystifie ce que ces gens-là vivent. Tu deviens donc une référence dans le domaine. Tes livres servent d’outils à ceux qui veulent comprendre ou se faire comprendre. Est-ce que tu ressens un peu le poids sur tes épaules de l’impact que tu peux avoir? « Un peu oui. Je l’ai ressenti beaucoup pour le premier livre (garçon manqué) et pas autant pour celui-ci. J’ai essayé de faire en sorte que ce soit une histoire assez universelle. Je ne suis pas parti de mon histoire à moi. Il a fallu que j’aille trouver des expériences pas mal plus loin que les miennes pour le premier livre. Ce deuxième livre a été plus facile, car c’est plus près de moi. Et aussi, j’avais un peu peur d’être à côté de la coche et de ne pas toucher autant de gens, que les personnes trans ne se sentent pas représentés. Mais finalement, avec les commentaires que j’ai eus et j’ai même une prof qui étudie mon livre à l’Université et j’ai fait des conférences dans ses classes. J’ai eu des commentaires des élèves qui ne sont pas trans et qui ont compris ce que je voulais dire et donc que j’avais été à la bonne place avec mon livre. Et j’ai eu aussi des commentaires de parents qui se sentent démunis et ne comprennent pas. Mais de lire l’histoire de quelqu’un d’autre cela les aides à comprendre leur propre jeune. »

As-tu d’autres projets d’écriture? « Je travaille sur un livre qui sera pour les jeunes adultes. Je ne sais pas quand cela va paraître. je vais sortir un peu du LGBT puisque mes études portent aussi sur l’homosexualité en littérature et je vais travailler aussi sur un autre projet avant de m’y remettre dans le futur. J’ai plusieurs idées qui ont déjà été discutées. Toujours en collaboration avec les éditions De Mortagne, mais ce ne sera fort probablement pas dans Tabou…»

Voici mon article sur le livre Garçon manqué de Samuel Champagne

http://info-culture.biz/2014/03/30/garcon-manque-de-samuel-champagne-un-sujet-tabou-et-une-realite-insoupconnee/#.VR_bfdyG-So

Voici mon article du livre La Recrue de Samuel Champagne

http://info-culture.biz/2013/11/28/recrue-de-samuel-champagne/ 

Par la suite, je suis allée à la rencontre de Nathalie Roy, dont le prochain tome sur la vie sucrée de Juliette Gagnon va sortir le 20 mai 2015.

Nathalie Roy
Nathalie Roy

Nathalie Roy La vie sucrée de Juliette Gagnon Tome 3  chez Libre expression

Le tome 3 de la vie sucrée de Juliette Gagnon sera publié au courant du mois de mai. À quoi peut-on s’attendre de ce dernier tome? Car tu nous avais laissés avec une fin des plus mystérieuse avec le tome 2. « C’est vrai que j’avais été plutôt cruelle en terminant le tome 2 en laissant présumer qu’il pouvait être arrivé quelque chose de grave à Juliette. J’ai effectivement eu des commentaires de lecteurs et lectrices qui n’étaient pas contents que je termine sur cette note. Et ils ont très hâte de connaître la suite. Pour un scoop de ce qui s’en vient, je peux juste te dire que si tu regardes la page couverture, on a une photo d’une Juliette qui semble bien. On peut donc penser qu’elle s’en est sorti. Mais est-ce qu’elle est indemne pour autant? On sait que mes livres sur Juliette se passent tous en été. Donc, celui-ci débute 10 mois après le 2e tome, donc en juillet. Alors, que s’est-il passé pendant ces 10 mois? Qu’en est-il de son histoire d’amour? Et dans ce tome-ci, on va tenter des aventures policières. On a un genre de Claude Legault dans l’histoire, mais en moins ténébreux je dirais. » 

Et est-ce vraiment le dernier tome de Juliette? « Oui ce sera vraiment le dernier. Il y aura peut-être un petit quelque chose impliquant Juliette et Charlotte à Noel, mais ce n’est pas certain. Alors, c’est vraiment le dernier de sept tomes impliquant soit Charlotte ou Juliette, alors ça me fait quelque chose de me départir de mes héroïnes. »

As-tu d’autres projets par la suite? « Oui, j’aimerais bien faire un prochain livre, sans tome, juste une histoire unique. Ce serait l’histoire de deux femmes dans la trentaine, dans lequel, je me lance comme défi de ne pas écrire au Je, comme je l’ai fait pour Charlotte et Juliette. En n’y allant pas au Je, il est possible d’y aller vers plus de personnages. J’ai bien hâte de voir ce que ça va donner. Ce sera de la chick-lit quand même. »

Voici mon article sur La vie sucrée de Juliette Gagnon tome 1 de Nathalie Roy

http://info-culture.biz/2014/05/25/la-vie-sucree-de-juliette-gagnon-tome-1-skinny-jeans-et-creme-glacee-a-la-gomme-balloune/#sthash.Juu9F9SS.dpbs

Voici mon article sur La vie sucrée de Juliette Gagnon tome 2 Nathalie Roy

http://info-culture.biz/2014/11/12/le-tres-attendu-roman-la-vie-sucree-de-juliette-gagnon-tome-2-camisole-en-dentelle-et-sauce-au-caramel-est-enfin-disponible-en-magasin/#.VR_Q3dyG-So

 Attente du tome 3 le 20 Mai 2015

Finalement, le 8 avril dernier, on a eu le tout nouveau livre de Marie Potvin Les filles modèles Tome 2  amitiés toxiques qui vient de sortir. J’ai rencontré Marie Potvin pour en savoir un peu ce que nous attend ce tome 2.

Marie Potvin
Marie Potvin

Marie Potvin Les filles modèles, tome 2 amitiés toxiques aux éditions Malins 

« Dans le premier tome on se rappelle que Laura et Marie-Douce, deux jeunes filles de la même école, mais pas nécessairement amies, sont forcées de vivre ensemble lorsque la mère de l’une devient en couple avec le père de l’autre. Et Laura a tout fait pour que le couple ne fonctionne pas, car elle n’acceptait pas de se départir de son chat et espérait toujours que son père revienne dans la vie de sa mère et elle. Dans le 2e tome, Marie-Douce s’en va vivre avec sa mère et son nouveau beau-père et le beau Corentin en France. Tandis que pour Laura, sa vie sociale est complètement détruite par ce qu’elle a fait vivre à Marie-Douce et donc, elle doit se refaire des amies, mais elle est complètement seule, suite au départ de Marie-Douce. Dans le tome 2, ce sont surtout des histoires d’amitiés. » 

Et il y aura d’autres tomes par la suite? « Oui, il y a le tome 3 qui est terminé et sortira à l’automne. Puis il y aura au moins 4 tomes et je vais continuer à en écrire, tant les lectrices seront intéressées à me lire. Tant que c’est le fun, on continue. Car pour moi aussi c’est le fun, quand j’écris ces livres, j’ai 13 ans dans ma tête. Et je l’écris aussi en fonction d’avoir autant des jeunes qui me lisent que des parents aussi. Pourquoi pas?»

Voici mon article sur les filles modèles Guerre Froide Tome 1 de Marie Potvin

http://info-culture.biz/2015/02/23/les-filles-modeles-tome-1-guerre-froide-de-marie-potvin/#.VR_KhNyG-So

 En attente du tome 3 à l’automne.

Voici mon article sur un autre de ses livres très appréciés Les héros ça s’trompe Jamais tome 3 de Marie Potvin

http://info-culture.biz/2014/06/06/les-heros-ca-strompe-jamais-tome-3-la-fin-dun-trilogie-remarquable/#.VR_aHdyG-So

Deux auteurs de Qu'eux!
Deux auteurs de Qu’eux!

Pendant ma promenade dans les divers kiosques, j’ai fait un arrêt devant un livre qui m’a fortement intrigué. Qu’eux ! est le titre d’un projet collectif d’histoires érotiques hétérosexuelles, écrit par des hommes. Habituellement, on retrouve des livres érotiques, la plupart du temps écrits par des femmes, ou bien quand c’est écrit par des hommes, c’est la plupart du temps de la littérature gai, des fantasmes homosexuels. Alors, ce livre m’a rendue curieuse. J’en ai donc discuté avec deux des auteurs de ces nouvelles Pierre Collins et Dany.

Parlez-moi un peu de ce recueil d’histoires de fantasmes érotiques, qui vient d’être publié tout récemment. « Ce sont dix-sept histoires érotiques écrites par quinze hommes provenant de milieux différents et appartenant à tous les groupes d’âge, de la vingtaine à la soixantaine. Ils ont écrit sur leurs fantasmes sexuels, vécus ou seulement imaginés. Je dirais que c’est un polaroid de l’imaginaire sexuel masculin d’aujourd’hui au Québec. C’est presque à la limite sociologico-sexuel! haha! »

« La préface est de Guy Fournier. Et on retrouve aussi dans le livre des dessins de Paul Robert, forts jolis, évocateurs et sexys pour agrémenter et compléter les histoires. Et aussi, pour favoriser une liberté complète dans l’écriture et éviter l’autocensure, aucune nouvelle n’a été identifiée à son auteur. Ainsi, on crée le mystère et on laisse libre cours à l’imagination et cela donne toute la latitude à l’auteur.  De plus, seuls les auteurs qui le désiraient ont été identifiés avec leur biographie dans le livre. Les autres sont présentés à l’aide d’un pseudonyme. »

L’éditeur et auteur Pierre Parent est celui qui est responsable de ce collectif et il y a un site internet pour parler plus longuement de ce livre et comment on peut se le procurer.

http://www.queux.ca/fr/le-projet-collectif-queux/161490/mot-de-l-editeur

Finalement, le Salon du livre c’est aussi l’occasion d’assister à diverses animations, tables rondes, rencontres d’auteurs, et pourquoi pas, découvrir les secrets du passage d’un livre vers l’écran.

India Desjardins et Marianne Verville
India Desjardins et Marianne Verville

Avec la venue très prochainement du prochain film Le journal d’Aurélie Laflamme Les pieds sur terre au cinéma (le 24 avril prochain), India Desjardins (l’auteur des livres et du scénario des films d’Aurélie) ainsi que Marianne Verville, l’interprète d’Aurélie, étaient présentes pour discuter du film versus les livres de la série. Elles ont répondu aux questions des gens présents. De quelle façon India a-t-elle adapté les livres pour le cinéma? Quelles sont les similarités entre les livres et le film? Comment Marianne et India se sont connues? Les auditions pour trouver Aurélie? Qu’est-ce que fait Marianne dans la vie? Et elles nous ont raconté quelques anecdotes de tournage. Ce fut des plus captivant.

Voici également mes liens vers des livres qui m’ont particulièrement plus dans la dernière année.

Tout récemment, il y a eu le lancement du tome 3 de la trilogie Hommes à Parier, La thérapie. J’en terminerai très bientôt la lecture de ce dernier tome et mon article sur ce livre sera en ligne très prochainement.

Marie-Claude Martel  et Anik Lessard
Marie-Claude Martel et Anik Lessard

Hommes à parier Tome 3, La thérapie de  Marie-Claude Martel  et Anik Lessard  chez libre Expression 

En attendant, voici mes articles sur les tomes précédents :

Hommes à parier tome 1 Le pari de Anik Lessard et Marie-Claude Martel

http://info-culture.biz/2014/02/26/hommes-a-parier-tome-1-le-pari-par-marie-claude-martel-et-anik-lessard/#.VR_UkNyG-So

Hommes à parier tome 2 La vengeance de Anik Lessard et Marie-Claude Martel

http://info-culture.biz/2014/10/02/hommes-a-parier-tome-2-la-vengeance-de-anik-lessard-et-marie-claude-martel-en-librairie-maintenant/#.VR_UcNyG-So

Tome 3 La thérapie vient de sortir en librairie

Tout le monde en parle l’envers du décor de Carole-Andrée Laniel

http://info-culture.biz/2014/11/07/tout-le-monde-en-parle-lenvers-du-decor-un-excellent-cadeau-a-offrir-durant-le-temps-de-fetes/#.VR_RSdyG-So

 

Rock Demers raconte les contes pour tous

http://info-culture.biz/2014/09/29/rock-demers-raconte-les-contes-pour-tous-un-cadeau-genial-et-original-a-recevoir/#.VR_VRtyG-So

Collectifs d’auteurs :

Vol 459

Pierre Szalowski a écrit Elle était si jolie

http://info-culture.biz/2014/09/13/elle-etait-si-jolie-de-pierre-szalowski/#.VR_XgtyG-So

 

Aline Apostolska a écrit Fleur de cerisier

http://info-culture.biz/2014/09/14/fleur-de-cerisier-de-aline-apostolska/#.VR_XfNyG-So

          Martin Michaud  a écrit S.A.S.H .A

http://info-culture.biz/2014/09/13/s-a-s-h-a-de-martin-michaud/#.VR_Xf9yG-So

          Claudia Larochelle a écrit Les îles Canaries

http://info-culture.biz/2014/09/14/les-iles-canaries-de-claudia-larochelle/#.VR_XeNyG-So

 

Pourquoi cours-tu comme ça ? Patrick Dion, Julie Gravel-Richard, Michel Jean, Marie Josée Turgeon, Nathalie Roy-Auteure, Jacinthe Parenteau, Florence Meney et Patrice Godin.

http://info-culture.biz/2014/09/03/pourquoi-cours-tu-comme-ca-en-librairie-des-aujourdhui/#.VR_YttyG-So

Collectif

Des nouvelles du père

http://info-culture.biz/2014/04/19/des-nouvelles-du-pere-recueil-de-nouvelles-dauteurs-quebecois-sur-la-paternite/#.VR_bGdyG-So

Voici des informations sur P.S. I LOVE UKE l’album hommage aux Beatles de Gilles Valiquette

Liste des chansons :

  1. Love Me Do
    02. Des bises de moi pour toi (From Me To You)
    03. I’ll Get You
    04. C’est fou mais c’est tout (Hold Me Tight)
    05. I’ll Cry Instead
    06. I Need You
    07. Nowhere Man
    08. For No One
    09. She’s Leaving Home
    10. Your Mother Should Know
    11. I Will
    12. All Together Now
    13. Here Comes The Sun
    14. Two Of Us
    15. The End

 

Pour la galerie photo  du salon du livre  par Robert Roussel:

https://www.flickr.com/photos/infoculturephotos/sets/72157651871761562/

 

Galerie de photos par Réjeanne Bouchard :

https://www.flickr.com/photos/infoculturephotos/sets/72157651512990339/

http://www.silq.ca/

Crédit Photos : Robert Roussel et Réjeanne Bouchard