Le Gala de Patrice L’Écuyer, mordant, surprenant et coups de cœur pour Franki et Benoit Paquette.

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
129
Patrice L'Écuyer et Mike Ward
Patrice L’Écuyer et Mike Ward

Après un premier gala présenté au Grand Théâtre de Québec, par P-A Méthot le 11 juin dernier pour donner le coup d’envoi du ComediHa! Fest-Québec, voici que le lendemain c’était le tour de Patrice L’Écuyer de présenter son tout premier gala.

Animateur de grand talent, Patrice a relevé ce défi avec brio, en nous montrant les dessous d’une scène d’amour, en étant plus mordant et baveux que Mike Ward, en lui servant sa propre médecine, en faisant un numéro de stand-up digne d’un humoriste aguerri et en démontrant que le ridicule ne tue pas, dans son costume de tutu. Bravo à Patrice L’Écuyer pour son premier gala!

Avec un numéro d’ouverture où les talents de danseur?! de Patrice et surtout ses talents de comique, que l’on a déjà vus pleinement à son émission Prière de ne pas envoyer de fleurs ont été démontré, on peut dire que déjà le public était conquis. Ajoutez à cela Mike Ward qui vient se faire rentrer dedans par Patrice lorsqu’il tente de dénigrer son numéro, alors là, le ton est donné.

C’est donc un spectacle de 2 h 30 en plus d’un entracte, que les gens de Québec ont pu apprécier, où humoristes de renom ont côtoyés quelques humoristes de la relève moins connus, mais tout aussi talentueux, puisque mes deux coups de cœur de la soirée (qui ont été aussi les coups de cœur de Patrice l’Écuyer) se sont révélé être Benoit Paquette et Franki avec ses jeux de mots et ses questions existentielles «Toi Inuit, quand tu calles une bière est-ce que tu dis, Bungalow, Bungalow, Bungalow? (Iglou…) » ou encore « Tu brises un miroir, c’est 7 ans de malheur… tu brises un condom… 3 fois un miroir de malheur?» J’adore!

Le ballet d'ouverture
Le ballet d’ouverture

Benoit Paquette, pour sa part, m’a littéralement épaté avec ses imitations de divers humoristes et comédiens. Ce n’est pas tellement sa qualité dans l’imitation de la voix, qui n’était pas toujours parfaite, mais plutôt dans la personnification complète, avec les mimiques, les gestuelles et certaines façons de parler qui sont représentatives de la personne imitée. Et lors des imitations d’humoristes, il a vraiment ciblé le genre de gag associé à l’humour de l’artiste en question. On a eu droit à des parodies de Dany Turcotte, Patrice L’Écuyer, Mike Ward, Claude Poirier, Louis-José Houde, André Sauvé (superbe!), Sugar Sammy, Jean-François Mercier, Christian Bégin, François Bellefeuille (hilarant)! Bref, les deux ovations debout les plus senties ont assurément été pour ces deux humoristes.

Et des ovations debout, il y en a eu plusieurs, presqu’à tous les numéros en fait. Bien que plusieurs des humoristes de renom ont repris des numéros de leurs spectacles solos, comme François Massicotte (cours de civisme), Mike Ward (les préjugés envers la langue, un de mes numéros préférés de son one-man show), Valérie Blais (l’argent c’est tabou et être cheap), Stéphane Fallu (faire l’amour avec sa blonde), même si certains les ont déjà entendus, ce sont des numéros qui font rire même la deuxième fois qu’on les entend.

Pour faire le tour de tous les humoristes présents, il y a eu aussi les Denis Drolet qui ont fait un numéro absurde sur Walt Disney et les enfants. Pour ceux qui aiment ce genre d’humour, ce fut très apprécié. P.A. Méthot est également venu faire son numéro sur l’alcool qui a attiré bien des rires, Jean-François Mercier est venu parler de son chien et de son dressage. Hilarant comme toujours. Étienne Dano a parlé de ses souvenirs de jeunesse, qui l’ont marqué, comme le four à micro-ondes, le cube rubik, les lits d’eau, les cours de FPS à l’école et son fameux kit de géométrie. Il a terminé sur une série de jeu de mots avec la salade?! Très drôle.

François Massicotte
François Massicotte

Après l’entracte, Patrice L’Écuyer a expliqué aux gens dans la salle qu’il y avait une caméra cachée dans les couloirs du Grand Théâtre, histoire de capturer les commentaires des gens après la première partie. Ce fut un moment très drôle, surtout que la plupart des gens dans la salle ont probablement cru que c’était vrai (mais j’ai bien reconnu quelques acteurs de la scène de théâtre de Québec qui ont donné de bonnes performances de gens pris au dépourvu…).

Patrice L’Écuyer a également fait son premier numéro de stand-up, sans décor, ni accessoires. Lui seul, sur scène à nous faire rire avec ses anecdotes. Et quel sujet! Son prépuce qui a séché au point de subir une opération pour le faire enlever. Surprenant vous dites! On reconnaît bien les talents d’acteurs de l’humoriste qui nous a raconté le tout avec autant de vigueur qu’un Michel Barrette ou un Jean-Michel Anctil. Drôle à souhait, Patrice ne nous révèle cependant pas à la fin, si cela lui est vraiment arrivé ou si ce n’était que pure fabulation.

Étant un comédien à la base, Patrice L’Écuyer en a profité également pour incorporer dans son gala un numéro où il démystifie une scène d’amour sur grand écran. Avec l’aide d’une personne du public (que l’on soupçonne d’être une comédienne, mais jouons le jeu), et de Ricardo Trogi, le réalisateur ainsi qu’une équipe de tournage, Patrice L’Écuyer a recrée un tournage d’une scène d’amour. On peut dire que ce numéro a été très réussi et les gens ont bien ri.

Au Grand Théâtre pour les Galas, il y a 7 écrans avec projections. Également, un orchestre composé de cinq musiciens dont le chef est le réputé Marc Bonneau est sur scène derrière un de ces écrans et ils ajoutent à l’ambiance live avec leurs instruments de musique.

En résumé, ce fut un gala remarquable, avec de belles découvertes, des surprises, et des rires à profusion!

De plus, les gens assis dans les 8 premières rangées se sont vu attribuer gratuitement un laissez-passer pour le festival, leur donnant accès à plus de 100 spectacles. Les endroits à surveiller : Le parc de la Francophonie, la Place d’Youville, le Cabaret et le Salon Rouge ainsi que le Théâtre Capitole et une grande nouveauté; un autobus jaune transformé en salle de spectacle.

Les Galas seront diffusés éventuellement à Radio-Canada et à Canal D.

Pour la galerie de photos du spectacle : http://danielbouchard.zenfolio.com/p238635771/slideshow

Faites durer le plaisir! Le restaurant partenaire le 47e Parallèle vous propose un excellent repas avant ou après votre Gala ComediHa!  Le 47e Parallèle est situé derrière le Grand Théâtre de Québec. Profitez de leur stationnement gratuit tous les soirs!

Autre gala à venir :

Gala animé par Les Morissette le 13 juin à 18h et 21h

Mise en scène de Benoit Pelletier

Avec : Jean-Michel Anctil, Les Denis Drolet, Katherine Levac, Patrice L’Ecuyer, Les Appendices, Phil Roy, Daniel Grenier, Mehdi Bousaidan, Mathieu Gratton et autres !

Bon spectacle!

http://comediha.com/

www.grandtheatre.qc.ca

418 643-8131 ou 1 877 643-8131 (sans frais au Québec)

Crédit photos : Daniel Bouchard