Concerto pour petite noyée de Annie Loiselle, intriguant et émouvant! Une belle musicalité dans l’écriture!

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
48
Concerto pour petite noyée
Concerto pour petite noyée

Pour son cinquième roman, Annie Loiselle comble à nouveau les attentes avec Concerto pour petite noyée, aux éditions Stanké.

Résumé

Valentine Aligheri est pianiste. Elle ne vit que pour la musique, cette musique tout droit sortie d’un autre monde, qui l’a rendue célèbre à Montréal. Tout semble lui réussir. Et pourtant… pourtant, il y a l’amour, aussi. Pervenche Provencher, elle, a tout raté, sa naissance, dans l’ombre d’une famille déchirée par la peine et la folie de sa mère, sa carrière, ses amours.
Les trajectoires parallèles des deux femmes vont converger, entraînant des bouleversements imprévisibles, ébranlant toutes les certitudes.

Voilà un résumé bien intrigant qui dévoile peu le contenu de ce roman et c’est très bien ainsi. Pour en dire un peu plus, sans en révéler tous les «punchs», on retrouve dans ce livre plusieurs personnages Agnès et Antoine, les parents de Pervenche. En plus de Valentine, il y a Greg et Frédéric, mais également l’ombre de Valérie qui gravite au-dessus de ces personnages qui seront tour à tour liés d’une façon ou d’une autre.

Ce livre, bien qu’il soit de petits formats et contient moins de 150 pages, est un réel condensé d’émotions, d’histoires touchantes, de blessures vives, de déceptions déchirantes. L’auteure nous raconte la vie de ces personnages, à la manière d’un casse-tête, par petits bouts d’histoires, présentés dans le désordre, passant d’une vie à l’autre, nous donnant peu à peu les indices pour découvrir ce qui lie ces gens, les événements qui ont bouleversé leurs vies, tout en laissant parfois planer un doute sur ce qui s’est vraiment passé.

J’adore cette auteure. Dans tous ses livres, elle me touche profondément, et ce, peu importe le sujet ou l’histoire qu’elle choisit d’exploiter, de raconter. Elle peut parler autant d’un sujet aussi délicat que l’anorexie (Ça ira) que d’érotisme et de fantasmes (Poisons et autres douceurs). Elle a une plume très recherchée. Chaque mot semble avoir été choisi avec précision pour faire ressentir au lecteur une émotion ou un état d’âme. Elle a le don de réussir à donner l’impression au lecteur, qu’il est tous les personnages pour qu’il s’attache à chacun d’eux.

Ce roman, ainsi que tous les autres qu’Annie Loiselle a écrits, doit se laisser déguster. Il faut prendre le temps de bien lire chaque mot, chaque phrase. C’est le genre de livre qu’on a même envie de lire à voix haute pour en savourer toute la musicalité.

Voici un extrait de ce genre de musicalité, de cette belle prose poétique, qu’on se doit de lire doucement, lentement :

«Ça y est : Frédéric écrit. Enfin! Il espérait tant y arriver un jour qu’il avait perdu le fil des mots, il ne faisait que les compter, sans peser leur résonance, leur histoire. Et voilà, depuis que Pervenche le rend malheureux, il écrit en y mettant de l’âme. C’est beau, toutes ces lettres qui signifient sa profonde tristesse.

Des rimes.

Des assonances comme en musique.

….

Elle regarde Frédéric, qui écrit, exalté, enflammé, qui sourit, qui l’aime, qui l’énerve, et elle a envie de toutes les violences du monde, pour taire cette rage sourde en train de lui râper le cœur, soudain.»

Voici un autre extrait du premier chapitre cette fois-ci, qui donne le ton au niveau de la manière dont Annie nous amène les intrigues.

« Valentine s’arrête, ses mains lâchent les touches blanches et noires. Elle penche la tête vers le public, salue gentiment, puis quitte la scène à petits pas précipités. Les lumières s’allument.
C’est fini.
L’homme de sa vie est mort avant-hier.
 »

Je dois mentionner que je trouve le titre du roman très bien choisi. Il représente exactement cette histoire qui nous est contée et l’image qu’on retrouve sur la couverture du livre est vraiment très belle et appropriée.

Annie Loiselle
Annie Loiselle

Née en 1976, Annie Loiselle détient une maîtrise en études littéraires ainsi qu’une maîtrise en enseignement. Concerto pour petite noyée est son cinquième roman.

Date de parution : août 2015
Sujet : Littérature québécoise
Nombre de pages : 144 pages

Prix 22,95 $

Les éditions Stanké

http://www.editions-stanke.com/

Voici les liens vers mes autres articles concernant cette auteure

Papillons : http://info-culture.biz/2014/09/10/papillons-de-annie-loiselle-un-livre-tout-en-delicatesse-finesse-et-surtout-beaucoup-demotions/#.VdWqXLJ_Oko 

Tout ce que j’aurais voulu te dire :  http://info-culture.biz/2013/02/14/tout-ce-que-jaurais-voulu-te-dire-de-annie-loiselle/#.VdWqf7J_Oko

Ça ira http://info-culture.biz/2013/09/17/ca-ira-de-annie-loiselle/#.VdWqu7J_Oko

Poison et autres douceurs  http://info-culture.biz/2014/06/17/poison-et-autres-douceurs-de-annie-loiselle-un-petit-bouquin-coquin-a-souhait/#.VdWrXbJ_Oko