In Between de Marie Demers aux éditions Hurtubise, en librairie dès le 28 janvier

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
75
In Between
In Between

Le premier roman In Between de Marie Demers aux éditions Hurtubise m’a séduite par son style original, sa grande sensibilité et son sujet très actuel des jeunes, à l’aube de l’âge adulte, qui se sentent perdus et voyagent pour s’étourdir et reculer l’échéance de décider de leur avenir.

Résumé

Ce récit retrace le parcours bigarré d’Ariane, 21 ans, qui, après la mort de son père, lâche tout et décide de s’en aller. De l’Argentine à l’Irlande, en passant par le Cap-Vert, l’Inde et la Belgique, elle s’étourdit pour ne plus penser, pour faire une pause. Mais partir, est-ce la solution quand on est perdue ?

On peut dire que Marie Demers, la fille de l’écrivaine Dominique Demers a un talent aussi grand que sa mère. Elle a un style bien à elle, une plume des plus vivantes et il y a même un rythme, un genre de musicalité parfois dans son texte.

Extrait lorsqu’elle parle de sa peine d’amour :«Je dois me sauver et il ne me suivra pas. Je m’imagine A, essoufflé, de la pluie plein les cheveux et plein les yeux, qui supplie : «Je me suis trompé – je t’aime – j’avais tort – ne pars pars – reste toujours avec moi – until death do us part.» Câlisse d’ostie de films poison à marde. Propagande toxique. Des vies entières ruinées par Cendrillon et Autant en emporte le vent. Des plaies télévisuelles qui nous pourrissent le cœur et l’esprit. Pendant ce temps, on blâme Leni Riefenstahl et Fox News. On est vraiment cons. »

Ce qui me plait beaucoup dans son roman, c’est qu’elle nous amène aisément dans la tête de son Ariane. Elle nous fait comprendre ce qu’elle vit, cette jeune fille et surement tant d’autres, qui, après les études, ou même pendant les études, ne savent pas vraiment ce qu’elles veulent faire comme carrière. Plusieurs ne se sentent pas prêtes pour le mariage, les enfants, la job, les responsabilités. Alors, elles voyagent. En plus de cela, Ariane doit vivre le deuil de son père et l’auteure nous amène avec elle dans cette douleur qu’elle ressent, ce manque.  C’est très touchant.

Extrait d’Ariane qui écrit à son père qui n’est plus : «Je sais pas t’es où. Je sais juste que t’es parti, que t’es pas là et que tu reviendras pas… Je m’ennuie de toi, papa. C’est fou… Il y a quelque chose qui me creuse. E je suis là à fouiller dans une espèce de no man’s land intérieur pour combler je sais pas quoi. La perte de toi… Je me demande quand ça va arrêter. »

Ainsi, avec l’auteure, l’on voyage, l’on se laisse porter par la vie, les réflexions, les questionnements. Marie Demers a choisi d’écrire son roman d’une manière très originale. Il n’y a rien de linéaire. On fait constamment des sauts dans le temps, vers l’arrière, vers l’avant. D’une page à l’autre, on peut être à Cap-Vert en 2013 avec son ami Daniel, ou à Cuba en 2007, lors d’un voyage familial. Ariane nous raconte ses diverses péripéties de voyage, tout en faisant le récit de quelques moments en famille, des chicanes monumentales avec sa mère, des moments privilégiés avec son père. Le tout est présenté dans le désordre,  et c’est à nous d’en reconstruire le puzzle.

Ce roman est captivant, émouvant, m’a fait voyager et il m’a fait connaître une écrivaine des plus talentueuse.  Voici donc une nouvelle auteure que je vais mettre dans ma liste à suivre…

Marie Demers
Marie Demers

Jeune auteure à l’indomptable chevelure, Marie Demers commence un doctorat en littérature en 2016. Elle écrit parce qu’elle ne sait pas quoi faire d’autre, mais même si elle savait faire autre chose, elle écrirait encore.

Nombre de pages : 232

Prix suggéré : 22,95 $

Parution le : 28 janvier 2016

 

Éditions Hurtubise inc

http://www.editionshurtubise.com/