Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

Concert SMCQ : Las Meninas ou l’univers de l’enfance revisité

22 février 2016 17 h 53 min 0 commentaire
Views: 42

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Christiane Dubreuil

Tags:

SMCQ_Banniere_site_AccueilLa Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) propose un concept original pour son prochain concert et convie petits et grands à ouvrir leur cœur d’enfant, le dimanche 28 février (15 h) à la salle de concert du Conservatoire. Interprété par la pianiste Louise Bessette, l’événement Las Meninas, un grand récital composé de miniatures, offre une succession inédite de quatre cycles pour piano, sillonnant à travers des œuvres aux influences multiples.

Au cœur du programme : les 13 courtes pièces des Scènes d’enfants de Schumann, qui, sous forme d’instantané de la vie enfantine, nous plongent avec délices dans l’univers de l’enfance. Certains thèmes de ces Scènes d’enfant sont ensuite repris dans Las Meninas par John Rea, qui les a réécrites en s’inspirant du style de différents compositeurs.

John Rea revisite Schumann à travers Chopin, Satie, Glass, Stravinsky…
Cet ingénieux exercice de style et de collage intègre notamment les couleurs musicales de Chopin, Satie, Glass, Stravinsky, Vivier, Gougeon… et permet ainsi de découvrir un John Rea aussi rieur qu’érudit. Le public peut ainsi (ré) écouter les univers musicaux respectifs de quelques grands compositeurs romantiques, classiques et contemporains. Pour s’illustrer sur un tel répertoire, la délicatesse et la virtuosité de Louise Bessette s’imposaient. «?L’art pianistique de Louise Bessette sied à merveille l’interprétation de ces chefs-d’œuvre qui nécessitent une grâce simple, naturelle, et sans apprêt?», précise Walter Boudreau, directeur artistique de la SMCQ.

D’une miniature à l’autre
Outre la dimension schumanienne reflétée dans le style de différents compositeurs, la citation sera également au cœur de l’œuvre de Simon Bertrand. Ses Miniatures associant en effet la personnalité et les caractéristiques des personnages du tarot de Marseille aux compositeurs d‘ici. Enfin, les petites pièces de José Evangelista trouvent quant à elles un écho folklorique ibérique dans les Monodías Españolas, ajoutant ainsi une petite touche exotique à cet événement.

Un concert tout en miniatures, donc, mais porteur d’une grande dose d’émotion pure et de poésie.

PROGRAMME
Simon Bertrand, 22 miniatures pour piano (extrait)
José Evangelista, Monodías Españolas (1989)
Robert Schumann, Scènes d’enfants, op. 15 (1838)
John Rea, Las Meninas (1990-91)

Louise Bessette, piano

À propos de la SMCQ
Fondée en 1966 à l’initiative du ministère des Affaires culturelles, la SMCQ a été la première institution du pays à se consacrer à la diffusion de la musique contemporaine. Honorant d’abord son mandat par la présentation d’une série annuelle de quelques concerts, elle a connu au fil des ans un développement remarquable en mettant sur pieds plusieurs volets d’activités, notamment pour les jeunes. Prenant à cœur sa position de doyenne en son genre, elle a su démontrer sa capacité à chapeauter des événements récurrents qui impliquent des partenariats aussi nombreux que diversifiés. Son rôle fédérateur et structurant en fait aujourd’hui un acteur marquant du milieu culturel canadien.

Dimanche 28 février 2016, 15 h
Précédé d’une table ronde (14 h 15)
Salle de concert du Conservatoire
4750, avenue Henri-Julien
Métro Laurier/métro Mont-Royal

Billets : smcq.qc.ca — 514-790-1245

© photo: courtoisie

Print Friendly
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top