Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

« Louis Riel », entre théâtre et bande dessinée

26 février 2016 9 h 17 min 0 commentaire
Views: 118

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Sophie Jama

Tags:

Louis Riel ©Sabrina Reeves

Louis Riel ©Sabrina Reeves

Pratique ancienne et très courante, on ne compte plus les adaptations de romans au théâtre. Mais comment –  sans se limiter à une mise en scène des images sous forme de marionnettes –  faire apprécier sur une scène les qualités d’un roman graphique où domine le dessin, et cela avec de vrais acteurs ? C’est le défi qu’a relevé la compagnie RustWerk ReFinery avec l’adaptation de l’œuvre intitulée Louis Riel : A Comic-Strip Biography du canadien Chester Brown, et elle y est remarquablement parvenue.

Le roman de Chester Brown est comme son titre l’indique, la biographie du personnage historique Louis Riel, fondateur de la province du Manitoba. Le récit, long et passablement compliqué, débute en 1869 avec la rébellion de la rivière Rouge, et il se termine en 1885 avec l’exécution du héros condamné pour haute trahison.

Pas vraiment de suspens dans l’histoire dans la mesure où, dès le début du spectacle, on voit Louis Riel sur le banc des accusés à Regina où le juge lui demande s’il s’estime coupable ou pas. On revient ensuite 16 ans plus tôt et l’histoire défile en respectant sa chronologie.

Puisqu’il a fait ses études à Montréal et qu’il parle à la fois le français et l’anglais, Louis Riel devient chef du peuple métis, légitimé par les représentants français et anglais du gouvernement provisoire, et enfin membre élu du parlement canadien. Devant les injustices envers les communautés métisses et indiennes, la politique coloniale et le non-respect des traités signés par les autorités, Louis Riel entre dans la lutte et finit par être condamné et exécuté par pendaison.

Louis Riel ©Sabrina Reeves

Louis Riel ©Sabrina Reeves

Le récit n’a pas de prétention comique. C’est un roman historique qui dénonce les travers des autorités canadiennes et fait le portrait de Louis Riel.

Et pourtant, la pièce de théâtre Louis Riel : A Comic-Strip Stage Play, Une bande dessinée théâtrale proposée au théâtre La Chapelle à Montréal est un grand moment de plaisir par son jeu, sa mise en scène, et remplie d’humour par son traitement très original et vraiment réussi.

Déjà en 2007, mais pour le cinéma, l’œuvre de Marjane Satrapi Persépolis, racontait une histoire des plus tragiques dans un film d’animation remarquable où les dessins étaient agrémentés des voix de vrais et excellents acteurs. Le procédé pour Louis Riel est en partie comparable, mais il s’enrichit énormément de la présence des cinq acteurs et pas seulement de leurs voix.

Animateurs de marionnettes qui montrent le graphisme simple en apparence et très intéressant d’un point de vue esthétique, les acteurs prêtent non seulement leurs voix, mais aussi une partie de leurs corps aux nombreux protagonistes de l’histoire. Il en ressort des personnages hybrides, un mélange de dessin figé mais avec le mouvement de leurs acteurs, le tout sur fond de musique bien choisie. L’ensemble est un pur moment d’émotion, où le spectateur participe aux indignations et aux combats des personnages, tout en proposant une distance très comique.

« Du mécanique plaqué sur du vivant » expliquait Henri Bergson dans Le rire. On y est en plein dans le traitement de ce roman graphique où toutes sortes de petits détails ajoutent à la qualité du spectacle.

Celui-ci est proposé en anglais et en français. Chaque personnage parle sa propre langue et les liaisons des narrateurs sont données dans les deux langues. Peu importe que l’on suive ou non de très près l’histoire racontée. Il y a tant à voir et à apprécier dans le jeu des acteurs et le traitement des marionnettes, dans ce mixte entre images figées aux lignes simples et ajouts de parties humaines et bien vivantes des acteurs, que l’on ne s’y ennuie pas une seule seconde. C’est vraiment du théâtre.

Loin de disparaître derrière leurs marionnettes, les acteurs font corps avec elles et permettent une représentation très fidèle et un récit qui calque la rhétorique de la bande dessinée.

Pour tous les amateurs de bandes dessinées, de romans graphiques et de théâtre, un spectacle qu’il ne faut pas manquer.

Louis Riel : A Comic-Strip Stage Play, Une bande dessinée théâtrale, au théâtre La Chapelle à Montréal, du 25 février au 5 mars 2016

Texte : Chester Brown

Interprétation : Charles Bender, Anne Lalancette, Jimmy Blais, Cat Lemieux, Jon Lachlan Stewart

Mise en scène et conception des marionnettes : Zach Fraser

Scénographie : Romain Fabre

Conception sonore : Tristan Capacchione

Dramaturgie et collaboration artistique : Attila Clemann

Lumière : Luc Prairie

Codiffusion : Montréal en Lumières et Festival des Casteliers

Informations : http://lachapelle.org/calendar/84/8778-LOUIS-RIEL-A-COMIC-STRIP-STAGE-PLAY/?show=15#fr

Abonnez-vous à notre page Facebook https://www.facebook.com/pages/wwwinfo-culturebiz/333777077846

Suivez-vous sur Twitter https://twitter.com/info_culture

Print Friendly
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top