Fred Pellerin – en tournée de chansons pour 3 soirs au Grand Théâtre de Québec

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
93
Fred Pellerin
Fred Pellerin

La mise en scène de Fred Pellerin et la scénographie de Jeannot Bournival est fabuleuse. Dès le numéro d’ouverture, on est surpris et on ri de bon cœur et pourtant ce n’est pas un « show » d’humour. Fred Pellerin habite la scène comme personne d’autres, il nous captive par ses propos et la façon d’interpréter les chansons. Il est entouré de multi-instrumentistes talentueux et virtuoses et je vous assure que vous passerez une excellente soirée.

Je ne peux passer sous silence, l’éclairage qui est un décor en soi avec ses nombreuses horloges illuminées ou éteintes et ses spots de différents formats qui peuvent jouer entre le soleil et la pénombre. Une belle conception de Martin Boisclair. Pour ce qui est de la sonorisation, Steve Branchaud a réussi à faire ressortir les mots malgré la panoplie d’instruments musicaux sur scène, à aucun moment ceux-ci ont brimé ou enterré le chanteur.

Avec en poche deux Félix pour l’album Plus tard qu’on pense, « Album de l’année – meilleur vendeur » et « Album folk de l’année » Fred Pellerin peut se permettre de chanter trois soirs dans la grande salle Louis-Fréchette. Sa tournée a débuté le 2 février et se terminera le 18 juin 2016. Le 17 mars était son 21e spectacle sur les 49 de sa tournée. Il bifurquera en France, en Suisse et finira en beauté au Festival d’été de Québec, sur la scène Bell avec carte blanche pour une soirée tout en français avec Julien Clerc le 14 juillet 2016.

Sur scène, on découvre un Fred multi-instrumentiste qui chante d’une façon juste pouvant nous émouvoir avec ses interprétations imagées. Il joue de la guitare, de la mandoline, de l’harmonica, et même du gazou. Il est accompagné de Jeannot Bournival, son complice et ami de toujours qui assure aussi la direction musicale et joue de la clarinette, de la flûte traversière, de la basse, du banjo, du vibraphone et même des percussions sur une poubelle. Daniel Lacoste aux guitares, mandoline, banjo, basse, lapsteel et glockensspield ainsi qu’Alexis Dumais au piano, à la grosse caisse et à la contrebasse complètent la formation. Pour s’occuper des nombreux instruments, la tâche est exécutée à la perfection par le « ninja » Rami Renno.

Fred et ses musiciens
Fred et ses musiciens

Au programme, nous avons entendu principalement les chansons de son dernier album Plus tard qu’on pense, mais également quelques pièces des albums C’est un monde (2011) et Silence (2009).

Excellent ambassadeur de son village « St-Élie-de-Caxton », Fred nous a bien fait rire en nous racontant à quel point, il y a des musiciens par capita dans son village. Il nous a aussi attristé par la mort de Jack qu’on a pu voir dans un reportage aux fêtes sur son village et Fred d’une façon très touchante, lui a dédié une chanson.

Avec naturel et simplicité, ce magicien des mots, sait rendre ses textes captivants sous les notes douces de guitare et de piano. D’ailleurs avant qu’il ne monte sur scène, son ami Jeannot Bournival, a joué du piano pour nous réchauffer les oreilles en douceur le temps que les gens s’installent. Ensuite, avec les autres musiciens, ils ont joué « 1170 » une pièce qui figurera sur l’album de Jeannot Bournival. Ça promet…

Sur scène, Fred et ses musiciens dégagent une belle énergie amicale et l’on se retrouve dans leur univers comme si on était chez nous. Chacune des chansons de Fred Pellerin fait écho à une histoire que l’on fait nôtre comme si c’était notre propre récit. Fred laisse place à l’imaginaire, il est drôle et tellement sympathique qu’on l’aime instantanément.

La poésie et le folk francophone fait l’unanimité si l’on se fie à tous les albums de Fred Pellerin et à la mer d’applaudissements de ce soir. Sa musique se rend aux oreilles et au cœur, ses paroles, où celles qu’il a piqué à d’autres comme il nous l’a avoué, nous habitent pendant longtemps, nous font vibrer et nous laissent de très beaux souvenirs.

Jeannot Bournival
Jeannot Bournival

Voici quelques titres qu’il a chanté : Plus tard qu’on pense (paroles de René Richard Cyr), Retenir le printemps et Tenir debout (paroles et musiques de David Portelance), Le grand cerf-volant (paroles de Gilles Vigneault – Musique Gilles Vigneault et Robert Bibeau), J’espère de pas tomber en amour avec toi (Paroles et musique : Tom Waits – Traduction : David Portelance)

Fred a aussi chanté ses propres compositions paroles et musique comme « C’est un monde, C’est combien ?, La mère-chanson, Le musée du jamais vu, Silence » Il a aussi présenté ses musiciens avec une chanson inédite très originale et avant de quitter, il a remercié le Grand Théâtre dont l’accueil est immense, les productions Micheline Sarrazin, ainsi que Marie Martinez et le public. Il a terminé en nous souhaitant un bon retour sur la route avec la pièce « Mille après mille » (Paroles et musique de Gérald Joly)

Le spectacle de deux heures trente avec entracte a passé beaucoup trop vite, heureusement qu’on pourra le revoir au Festival d’été de Québec. Nous sommes repartis avec un petit livret en souvenir qu’on nous remettait en début de soirée et qui contient un mot de Fred, le nom des chansons et des chanteurs.

Pour savoir s’il reste de la place lorsqu’il passera chez vous, consultez son site :

Vendredi 18 mars et Samedi 19 mars/ Québec/ Grand Théâtre de Québec

Mercredi 23 mars/ Montmagny/ Les arts de la scène de Montmagny

Jeudi 24 mars/ Sainte-Marie/ Salle Méchatigan

Vendredi 25 mars/ Saint-Georges / Auditorium du Cégep Beauce Appalaches

Alexis Dumais
Alexis Dumais

Samedi 26 mars/ Thetford Mines/ Polyvalente de Thetford Mines

Mercredi 30 mars/ Sainte-Geneviève/ Salle Pauline-Julien

Jeudi 31 mars/ Sainte-Thérèse/ Odyscène

Vendredi 1er avril et samedi 2 avril / Joliette/ Salle Rolland-Brunelle

Mercredi 6 avril et jeudi 7 avril / Trois-Rivières/ Salle J.-A. Thompson

Vendredi 8 avril/ Victoriaville/Le Carré 150

Samedi 9 avril/ Baie-du-Febvre/ Théâtre Belcourt

Jeudi 12 mai/ Rivière-du-Loup/ Centre culturel

Vendredi 13 mai et samedi 14 mai / Rimouski/ Salle Desjardins-Telus

Lundi 16 mai et mardi 17 mai / Brossard/ L’Étoile Banque Nationale

Mercredi 18 mai/ Saint-Hyacinthe/ Centre des arts

Mercredi 25 mai/ et jeudi 26 mai Chicoutimi/ Théâtre Banque Nationale

Vendredi 27 mai/ Dolbeau/Salle Dolbeau –Mistassini

Daniel Lacoste
Daniel Lacoste

www.fredpellerin.com

www.grandtheatre.qc.ca

269, boulevard René-Lévesque Est
Québec (Québec)  G1R 2B3

418 643-8131 ou 1 877 643-8131

Crédit photos : Daniel Bouchard