Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

La comédie musicale «Backstage»: un succès d’été rafraichissant, énergique et touchant

17 juillet 2016 23 h 30 min 0 commentaire
Views: 982

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Daniel Ouimet

Tags:

La comédie musicale «Backstage»

La comédie musicale «Backstage»

Le théâtre d’été La Marjolaine de Eastman revient à ses traditions de comédies musicales en présentant la nouvelle création francophone «Backstage (ou le jour du 50e)» jusqu’au 10 septembre prochain.  En plus de divertir dans un décor enchanteur des Cantons de l’Est, les musiques sont accrochantes, les paroles de chansons sentent la poésie, l’intrigue est simple mais à la fois intéressante et touchante, et les interprètes réussissent à donner vie à des personnages attachants tout en leur donnant aussi leurs vrais noms (chaque acteur joue un personnage qui a son vrai nom d’acteur).  Le tout est présenté avec énergie en chansons et en danses, quoi demander de mieux pour passer une soirée inoubliable.

Émilie Allard, Laurie Blanchette et Kevin Houle

Émilie Allard, Laurie Blanchette et Kevin Houle

C’est à 1h15 de route de Montréal que vous trouverez ce spectacle divertissant et touchant, dans une ancienne grange transformée en théâtre depuis 1960.  En arrivant tôt, vous pourrez aussi déguster un souper Table d’hôte du traiteur «Mon Chef sous vide» (nous avons essayé 3 plats différents tous très bons), ou prendre un verre au bar ou sur la pelouse.  Puis l’entrée en salle surprend pour une ancienne grange : après un accueil chaleureux, on apprécie les sièges qui sont parmi les plus confortables que j’ai eu l’occasion d’avoir.  On comprend tout de suite qu’il faut oublier nos préjugés sur les théâtres d’été avec ce confort, surtout que dès le premier numéro on assiste à la chanson «Backstage» chantée et dansée avec une énergie comme s’il n’y avait pas de lendemain pour les dix interprètes (voir le lien à la fin de l’article).  La musique est enregistrée sur bande mais il n’y avait pas moyen de faire autrement pour avoir l’espace nécessaire aux différentes chorégraphies. Pour en apprendre plus sur ce spectacle, j’ai eu la chance poser quelques questions au metteur en scène et instiguateur de cette production, Olivier Loubry. Voici ce qu’il m’a partagé :

Olivier Loubry devant La Marjolaine, fier d'ajouter «Backstage» aux affiches des autres succès

Olivier Loubry devant La Marjolaine, fier d’ajouter «Backstage» aux affiches des autres succès

Que raconte l’histoire de «Backstage»?
Olivier: Le public se demande toujours ce qui se passe en coulisse d’un spectacle en pensant que les artistes se disent des choses profondes et intelligentes. Et ben non! On est dans l’arrière-scène d’un spectacle que le public ne verra jamais. C’est le matin d’un gros spectacle corporatif : Pascale Montreuil, réalisatrice de télévision, organise le 50e anniversaire du cabinet d’avocat Petitclerc et Petitclerc, et c’est son mari, Jean Petitclerc, qui est à la tête de cette firme.  Tout ce qui peut mal aller cette journée là, va mal.  La vedette chanteuse, Josset, fait sa diva.  Un jeune band essaie de se positionner avec leur chanteuse qui est aussi une employée du cabinet d’avocats et aimerait devenir la maîtresse de Petitclerc.  C’est une comédie musicale légère mais avec beaucoup de moments touchants bien dosés.

Comment a été créé «Backstage»?
Olivier: La prémisse de ce projet, c’est de faire un show de gang.  En décembre dernier, on a créé Noyau Productions (Pascale Montreuil, Kevin Houle, Fred Éric Salvail et moi-même).  On savait que Marc-André Coallier cherchait une comédie musicale, alors on a créé un show sur mesure pour ici.  Le plus gros défi, ça été de pondre un texte et des chansons à la hauteur de nos attentes en 7 mois, surtout qu’on a des standards assez élevés.  Kevin Houle a écrit les textes et je dois souligner que les magnifiques paroles des chansons sont de Fred Éric Salvail.  Puis on a choisi un casting d’interprètes d’âges variés, de la vingtaine à la cinquantaine. On touche à plusieurs thèmes, comme la Diva qui vieillit, le couple qui se remet en question, la fougue et côté carriériste des plus jeunes.  On est dans plusieurs univers à la fois et on s’est donné comme défi de toucher les gens avec tout ça, tout en ramenant la comédie musicale à La Marjolaine.  Les gens sont contents d’avoir une comédie musicale de qualité après plusieurs années.

Jean Petitclerc et Pascale Montreuil

Jean Petitclerc et Pascale Montreuil

Quelle a été la scène la plus difficile à monter?
Olivier: Il y a une scène dans le noir le plus complet à cause d’une panne électrique. Le plus dur a été de trouver le timing entre tous les éléments de cette scène. Mais j’ai aussi eu un beau défi avec la chorégraphie de la diva où il fallait faire un numéro qui est beau mais que tout va mal en même temps. Pour augmenter la difficulté, j’y ai mis beaucoup de danse percussive comme du tap et du gumboots.

Quelle est votre scène favorite?
Olivier: Ouf! J’ai l’impression d’être un parent avec plusieurs enfants et c’est difficile de choisir. Mais la scène qui me touche le plus est la dernière chanson, «Demain il y aura des robots», parce que les paroles sont magnifiques, la musique est entraînante, ce sont des vers d’oreille, mais surtout parce que c’est le coeur de cette gang là qui ressort.  C’est la scène où je suis le plus souvent ému quand je regarde le spectacle. Les paroles de Fred Éric Salvail résument ce que cette gang là a comme vision du monde, demain il y aura des robots mais restons donc branchés sur notre coeur.

Émilie Josset et Pascale Montreuil

Émilie Josset et Pascale Montreuil

Après avoir assisté au spectacle de 2h20 (incluant entracte de 20 minutes), je dois avouer que les défis sont relevés haut la main.  Les numéros sont réussis et l’histoire imprévisible nous en donne pour notre argent.  Les harmonies vocales, conçues par Émilie Josset, sont une des forces de la troupe, sans compter les multiples chorégraphies efficaces.  Les interprètes ont tous des talents qui sont bien exploitées, certains étant plus chanteurs que danseurs ou acteurs.  Plusieurs se démarquent, comme Pascale Montreuil avec sa voix de poitrine puissante et solide.  Elle sait aussi chanter et jouer avec sensibilité, surtout dans sa chanson «Je sais que tu as peur» qui m’a donné des frissons et est venue me chercher comme parent.  Jean Petitclerc en avocat centré sur lui-même nous fait apprécier son personnage par une remise en question sur la parentalité.  Sa force est le jeu, mais il se défend bien vocalement surtout en montant dans les aigus.  Sa chanson «Petitclerc & Petitclerc» sur les avocats est vraiment originale.  Émilie Josset en diva “à la Céline” possède une voix avec un puissant belting à la hauteur de son rôle.  Sa chanson «Toute seule» est émouvante. Laurie Blanchette en jeune chanteuse se démarque aussi par sa belle voix dynamique.

Fred Éric Salvail

Fred Éric Salvail

Plusieurs bons moments composent le spectacle, comme la chanson touchante «Le cerf-volant» chantée par le trio Jean, Pascale et Josset.  Le début du deuxième acte est à ne pas manquer, complètement hilarant.  Le ballet de lumière pendant la panne de courant est une belle trouvaille.  Puis le spectacle termine sur un numéro festif qui donne espoir à la vie.  Si vous avez le goût d’une comédie musicale originale avec des chansons accrochantes et des interprètes remarquables, «Backstage» est le spectacle à voir à La Marjolaine.  Je recommande fortement cette comédie musicale pour tous, autant les amateurs de comédies musicales que ceux qui veulent passer un bon moment entre amis à la campagne.

 

 

Les bons coups: chansons accrochantes, interprètes, chorégraphies, ambiance champêtre

Les moins bons coups: inégalités vocales

Équipe de création
Texte: Kevin Houle
Paroles: Fred Éric Salvail
Mise en scène: Olivier Loubry
Musique: Truand Studio (Fred Éric Salvail, Kevin Houle et Maxime Desbiens-Tremblay)
Arrangements vocaux: Émilie Josset
Direction de production: Noyau Productions
Direction technique: Serge Lacasse
Éclairages: Guy Laflamme
Assistance à la mise en scène et régie: Sandy Caron
Costumes et accessoires: Daniel Séguin

Distribution
Pascale Montreuil, Jean Petitclerc, Fred Éric Salvail, Kevin Houle, Émilie Josset, Émilie Allard, Laurie Blanchette, Mélissa L’Écuyer, Jocelyn Coutu et Maud Beauchemin.

Jean Petitclerc

Jean Petitclerc

Présenté en français du 8 juillet au 10 septembre 2016 (mercredi à samedi) à 20h au Théâtre La Marjolaine (55 Chemin du Théâtre, Eastman).

Billets disponibles (10$ à 40$) sur www.lamarjolaine.info ou par courriel à info@lamarjolaine.info ou par téléphone 450-297-0237.

Forfaits Souper-Théâtre disponibles avec tables d’hôte et menus variés (Crevettes, Saumon ou Filet Mignon).

Liens: Numéro d’ouverture à la Première de «Backstage» https://youtu.be/YxPD7wEQoS8

Photos: Benoit Guérin (sauf photo d’Olivier Loubry par Daniel Ouimet)

Print Friendly, PDF & Email
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top