Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

Richard Abel, mon histoire en noir et blanc, le clavier de ma vie, une autobiographie authentique et touchante!

1 décembre 2016 8 h 35 min 0 commentaire
Views: 212

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Shirley Noel

Tags:

Richard Abel, Mon histoire en noir et blanc, le clavier de ma vie,

Richard Abel, Mon histoire en noir et blanc, le clavier de ma vie,

Richard Abel a publié récemment son autobiographie Mon histoire en noir et blanc, le clavier de ma vie, aux éditions La semaine, en coécriture avec le journaliste Denis-Martin Chabot. Un récit rempli de courage, de détermination, de sensibilité et beaucoup d’autodérision, dans lequel on apprend à connaître l’homme derrière les notes de piano.

Résumé

A-t-il vraiment gagné deux fois à la loterie 6/49?

Est-il vraiment aussi chanceux qu’on le croit?
Qui est l’homme derrière le personnage public?
Qui est Richard Abel ?
Le pianiste populaire qui a vendu 1 000000 de disques lève le voile sur son enfance difficile et sur sa carrière spectaculaire. Richard Abel nous fait découvrir sa sensibilité, son humour et sa détermination. Aidé par le journaliste et auteur Denis-Martin Chabot et par son sens unique de l’autodérision, Richard Abel se livre franchement. Il s’agit du récit d’un homme entier, avec ses qualités et ses défauts. Richard Abel, être secret et réservé, s’est livré sans détour. Il nous parle de ses rencontres avec Alys Robi, avec Guilda et de sa vie privée. Il raconte ses origines modestes, issu d’une famille pauvre, même très pauvre. Découvrez l’homme derrière le personnage public. Richard Abel, un homme attachant qui mérite d’être connu.

Avec une enfance des plus difficiles, avec un père alcoolique et violent, il n’est pas surprenant que Richard Abel ait attendu la mort de son père pour écrire son autobiographie. Mais c’est quand même avec beaucoup d’amour pour lui que Richard Abel parle de son père, qui avait changé ses habitudes de vie au fil des ans en cessant de consommer.

Il aura sûrement fallu beaucoup de courage pour se raconter ainsi.  Richard Abel, homme très discret et réservé, nous raconte son enfance des plus pauvres, nous relève des souvenirs d’humiliation à l’école, des moments extrêmement difficiles, alors qu’il voit son père battre sa mère. Mais ce livre est surtout un bel exemple de détermination, de courage, d’efforts continus pour réaliser un rêve, soit celui de devenir un pianiste connu et aimé de son public. C’est cet acharnement à travailler dur pour se payer des cours privés de piano, son courage pour aller frapper aux portes pour convaincre les gens de le laisser jouer dans leur centre commercial pour tenter de vendre ses albums et même son courage de tout mettre son argent dans ses projets au risque de se ruiner pour tenter de percer dans le métier, qui nous émeut et nous chavire autant. Quelle belle leçon de vie il nous donne!

Étant né un 1er avril, Richard Abel est souvent victime de canulars, de tours pendables. Mais il est bon joueur et a beaucoup d’autodérision. C’est ainsi que ce livre est aussi truffé d’anecdotes assez savoureuses de moments plutôt comiques qui lui sont arrivés. Il raconte aussi ses rencontres mémorables avec Michel Louvain, Guilda, Ti-Gus et Ti-Mousse ainsi qu’Alys Robi, tous des gens avec lesquels il a travaillé au fil des ans. On découvre les dessous des tournées, du travail acharné qu’il faut déployer pour jouer dans les cabarets, jusqu’à très tard dans la nuit.

Richard Abel est très ouvert, puisqu’il nous parle aussi de ses amours. D’abord avec une femme Joane, puis avec un homme Stéphane dont il est toujours lié d’une grande amitié à ce jour. Il en parle peu de son homosexualité, mais il se livre assez pour qu’on ait une bonne idée de ses amours.

Naturellement, c’est surtout sa carrière qui est mise de l’avant et c’est très bien ainsi. Il en profite dans ce livre pour remercier et mettre de l’avant les gens qui l’ont aidé dans la vie, dont le célèbre Liberace.

Le livre est également accompagné de plusieurs photos de Richard à divers moments importants de sa vie. Et à la toute fin, on a une discographie complète de son œuvre.

Pour écrire son histoire, Richard Abel a fait appel au journaliste et écrivain Denis-Martin Chabot, qu’il connaît depuis 35 ans. Ce dernier, toujours avec sa belle plume, a su capter l’attention du lecteur, en mettant l’accent sur les paroles de Richard qui se raconte à Denis-Martin, qui lui, fait la narration des événements tout en décrivant les émotions de Richard alors qu’il se raconte. Ainsi, on a l’impression d’être là avec eux pendant que Richard fait défiler ses tranches de vie.  De plus, plusieurs personnes importantes dans la vie de Richard interviennent aussi par des paroles touchantes sur lui, comme sa mère, son gérant, et ses deux amours.

Tout comme Denis-Martin, j’ai découvert dans ce livre un homme dévoué à sa carrière, qui ne baisse jamais les bras devant l’adversité. Après la lecture de sa touchante autobiographie, on a envie d’aller écouter ses belles mélodies dont il parle tout au long de ce livre, avec beaucoup d’amour et d’affection.

Denis-Martin Chabot

Denis-Martin Chabot

Journaliste pour la télévision, la radio et le web de Radio-Canada depuis plus de 30 ans, Denis-Martin Chabot puise son inspiration des événements qu’il a couverts tout au long de sa carrière et de ses observations de la vie. Après avoir publié un recueil de récits, Le Journal intime de Dominique Blondin aux éditions de l’Interdit en 2013, il nous propose Rue Sainte-Catherine Est qui raconte de petites et grandes histoires du Village gai de Montréal. Son œuvre a été récompensée à plusieurs reprises dans le cadre de concours littéraires tant au Québec que dans le monde. Il a également collaboré à plusieurs revues et collectifs littéraires. Cette année seulement, trois de ses ouvrages sont disponibles presqu’en même temps, soit la biographie Maman Nicole, sur Nicole Pageau, la biographie Richard Abel, mon histoire en noir et blanc et Il y a longtemps que je t’aime, je ne t’oublierai jamais, la suite de ses histoires du Village gai de Montréal.

Prix 24,95 $

240 pages

Parution : 2016-11-07

Édition La presse

http://www.editions-lasemaine.com/

http://www.denismartinchabot.com/

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top