Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

Un Messie inoubliable et grandiose avec Les Violons du Roy, Bernard Labadie, quatre solistes invités et La Chapelle de Québec

10 décembre 2016 10 h 29 min 0 commentaire
Views: 125

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Jacques Leclerc

Tags:

Le chef Bernard Labadie

Le chef Bernard Labadie

En ce vendredi soir du 9 décembre, la salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm a accueilli une seconde fois une exécution parfaite du magnifique Messie de Handel avec un ensemble de grands musiciens.

Cet oratorio de 1741 du grand compositeur anglais, inspiré directement de thèmes bibliques, demeure une œuvre magistrale de plus de trois heures. Or, Bernard Labadie, le chef des Violons du Roy, en a proposé et réussi une exécution inoubliable, en atteignant un équilibre parfait et nuancé entre les musiciens des Violons du Roy, les solistes et le chœur de La Chapelle de Québec.

 Constamment, au cours de la soirée, le chef Labadie a su susciter notre intérêt lors de passages calmes et doux ou d’autres puissants, emportés et fougueux. Visuellement, il fallait le voir diriger sans baguette, avec ses mains et ses bras qui imprimaient magnifiquement le sens de la musique. Il était tout à fait inspirant pour les musiciens et pour le public présent. Un grand soir pour lui, pour les musiciens et la salle pleine à craquer.

Les quatre solistes invités ont contribué, bien sûr, grandement à la réussite du concert. La soprano Lucy Crowe a une voix superbe, cristalline, douce et puissante. Son timbre est magnifique, lumineux, émouvant.

Le contre-ténor Iestyn Davies s’est illustré par une présence touchante, belle et intense, toute en nuances et subtilités avec sa voix de toute beauté.

Le ténor Allan Clayton se démarque avec ses tonalités très fortes, puissantes mais il se fait aussi tendre, doux et très subtil.

Quant à Luca Pisaroni, le baryton-basse, sa voix est magnifique ; un très beau timbre quelque fois plus laborieux dans l’exécution mais il nous a beaucoup ému au cours de la soirée.

L'ensemble Les Violons du Roy

L’ensemble Les Violons du Roy

Le succès du concert repose également sur l’accomplissement de La chapelle de Québec. Quelles belles sonorités parfaites que nous avons pu entendre. L’équilibre entre les voix féminines et masculines était sublime.

Et les musiciens des Violons du Roy étaient très inspirés en cette soirée. Leur jeu était tout en nuances et en finesse avec douceur ou fougue.

Mentionnons quelques moments marquants du concert. Entre autres, un air chanté par le baryton, accompagné avec grâce par Benoit Loiselle au violoncelle et Raphael McNabney à la contrebasse. L’air bien connu « He was despised » chanté par le contre-ténor était très émouvant. Soulignons aussi tout le talent du trompettiste Benjamin Raymond avec sa trompette baroque dans la seconde partie du Messie.

Le public a offert des bravos et des applaudissements nourris à tous ces artistes à l’issue de ces trois heures de pur enchantement musical.

 Le concert est offert à nouveau en ce samedi 10 décembre à Montréal à 19 h 30 en la Maison symphonique.

 Crédits-photos : Courtoisie

http://www.violonsduroy.com/fr/evenements/le-messie/2016-12-10-19-30

Print Friendly, PDF & Email
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top