Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

Le fils de Jean, de Philippe Lioret, un film sur la filiation et les secrets de famille, à voir absolument! Gabriel Arcand, quel acteur inoubliable !

23 décembre 2016 7 h 51 min 0 commentaire
Views: 72

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Shirley Noel

Tags:

Le fils de Jean

Le fils de Jean

Après une première sortie en France en aout 2016, voilà enfin le très beau film, tout en finesse et en sensibilité, Le fils de Jean, de Philippe Lioret qui sort sur nos écrans québécois le 23 décembre 2016. Avec des performances de jeu magistrales de Gabriel Arcand, Marie-Thérèse Fortin et Pierre Deladonchamps, ce film sur la filiation et les secrets de famille est à voir absolument!

Résumé

Mathieu (Pierre Deladonchamps) est un trentenaire parisien, père d’un jeune garçon qu’il voit régulièrement. Il semble mener une vie sereine et épanouie. Alors qu’il travaille sur son ordinateur, il reçoit un coup de fil d’un correspondant étranger se présentant comme un ami de son père décédé et lui demandant son adresse postale pour lui faire parvenir un colis que ce dernier a laissé à son intention. Aiguillonné par la curiosité, Mathieu décide d’aller lui-même récupérer ce paquet qui l’attend au Québec, à la découverte de cette autre moitié de lui-même, et d’assister à l’enterrement. Pourtant, cette venue ne semble guère enthousiasmer Pierre (Gabriel Arcand), son hôte canadien. Bougon, il le reçoit peu aimablement et lui déconseille (pour ne pas dire, lui ordonne) de ne pas dévoiler à ses deux demi-frères qui il est réellement. 

Cette coproduction France-Canada, réalisée par Philippe Lioret, qui s’est inspiré du roman de Jean-Paul Dubois Si ce livre pouvait me rapprocher de toi, a été tourné presqu’entièrement au Québec, et met en vedette plusieurs de nos plus grands talents québécois.

Gabriel Arcand et Pierre Deladonchamps

Gabriel Arcand et Pierre Deladonchamps

Avec comme prémisse de départ la disparition de Jean dans un lac et la découverte d’un enfant illégitime qui pourrait venir semer la pagaille dans cette famille en deuil, on peut penser que l’on va voir un thriller, avec intrigues et rebondissements. Dans les faits, bien qu’il y ait des questionnements sur la relation entre les deux frères et leur père dont ils cherchent désespérément le corps, et qu’on se demande pourquoi Pierre est si bourru et peu enclin à parler de Jean à son fils venu de France, ce film est plutôt un drame humain sur les relations familiales, d’une belle sensibilité, où les non-dits et les regards ainsi que la touche délicate et sobre du réalisateur vient peu à peu lever le voile sur les mystères de la vie et les relations entre ces personnages.

Des rebondissements, il y en a pourtant et le film repose sur plusieurs scènes intimistes, en auto par exemple pour nous les amener. Avec des prises de vue bien originales où le regard des acteurs est mis en évidence et où le jeu sobre et les dialogues épurés amènent des moments charnières à donner des frissons.

Gabriel Arcand, Pierre Deladonchamps, Patrick Hivon et Pierre-Yves Cardinal

Gabriel Arcand, Pierre Deladonchamps, Patrick Hivon et Pierre-Yves Cardinal

La palme d’or de l’interprétation, qui devrait lui amener une nomination au prochain gala du cinéma québécois, revient à Gabriel Arcand, que l’on découvre comme un homme bourru et renfrogné, qui ne semble pas du tout content de voir débarquer ce jeune homme. Mais peu à peu, il va se transformer. Son regard, extrêmement expressif, va devenir plus affectueux, joyeux, émouvant. Quel acteur sans pareil! La barre est toujours haute avec Gabriel Arcand, mais il ne déçoit jamais.

Sa relation avec le fils de Jean est très belle à regarder. Pierre Deladonchamps sait être à la hauteur du rôle qu’il doit incarner. Il est immédiatement attachant et son regard d’enfant à la recherche de la vérité et de ses liens familiaux est touchant.

Ajoutez à cela le jeu tout en nuance de Marie-Thérèse Fortin, dont le personnage, on le découvre peu à peu, en sait beaucoup plus qu’on ne le pense sur les mystères de cette famille, et qui choisit plutôt de se taire pour ne pas briser les liens.

Gabriel Arcand, Pierre Deladonchamps, Marie-Thérèse Fortin et Catherine De Léan

Gabriel Arcand, Pierre Deladonchamps, Marie-Thérèse Fortin et Catherine De Léan

Les autres acteurs de ce film sont également tous très crédibles dans leurs rôles (Patrick Hivon et Pierre-Yves Cardinal incarnent deux frères rivaux qui s’aiment de manière contradictoire). Et Catherine De Léan également sait très bien tirer son épingle du jeu, avec son personnage charmant et attachant.

L’histoire et les mystères qui nous sont dévoilés petit à petit sont déstabilisants parfois et nous sommes conquis par la tendresse et la vulnérabilité des personnages. Personnellement, il y a plusieurs moments émouvants qui m’ont fait verser une larme, sans pour autant que ce ne soit un film triste, bien au contraire. On ressort de la salle avec un sourire, un sentiment de bien-être et surtout, une envie de revoir ce film, maintenant qu’on y a découvert les secrets. Et j’ai l’intention de retourner le voir ce film, avec une autre vision, une autre pensée, en sachant maintenant ce qui unit vraiment tout ces personnages. Et j’ai l’impression que je vais pouvoir apprécier ce film encore plus, lors de mon deuxième visionnement.

Ce film sort en salle au Québec le 23 décembre 2016

MATHIEU : Pierre DELADONCHAMPS

PIERRE : Gabriel ARCAND

ANGIE : Marie-Thérèse FORTIN

SAM : Pierre-yves CARDINAL

BEN : Patrick HIVON

BETTINA : CATHERINE DE LÉAN

ANNA : Lilou MOREAU-CHAMPAGNE

ROSE : Milla MOREAU-CHAMPAGNE

RÉALISATION Philippe LIORET

SCÉNARIO Philippe LIORET avec la collaboration de Nathalie Carter. Librement adapté de Si ce livre pouvait me rapprocher de toi de Jean-Paul DUBOIS, aux éditions de l’Olivier

DIRECTION ARTISTIQUE    Colombre RABY / Yves BROVER

DIRECTION  DE LA PHOTOGRAPHIE  Philippe GUILBERT

MONTAGE  Andréa SEDLACKOVA

SON  Jean-Marie BLONDEL, Éric TISSERAND, Germain BOULAY

MUSIQUE ORIGINALE  Flemming Nordkrog

Coproduction France-Canada

PRODUCTION Fin Août (Marielle DUIGOU et Philippe LIORET)

CO-PRODUCTION  Item 7 (Pierre EVEN et Marie-Claude POULIN)

France 3 Cinéma

Crédit photos : Courtoisie des Films Séville

 

 

Print Friendly, PDF & Email
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top