Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

La danseuse, un hommage à la danse et aux créations de Loïe Fuller. Flamboyant et Magique !

4 janvier 2017 20 h 18 min 0 commentaire
Views: 35

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Shirley Noel

Tags:

La danseuse, à l'affiche dès le 6 janvier 2017

La danseuse, à l’affiche dès le 6 janvier 2017

La Danseuse, le premier long métrage de la réalisatrice Stéphanie Di Giusto prend l’affiche en version originale française et en version originale avec sous-titres anglais à Montréal (THE DANCER), ainsi qu’en version originale française à Québec, et Trois-Rivières dès le 6 janvier. Le film, basé sur une histoire vraie, relate la vie de la danseuse d’origine américaine Loïe Fuller, et met en vedette Soko (Voir du pays), Gaspard Ulliel (Juste la fin du monde), Mélanie Thierry (A perfect day) et Lily-Rose Depp (fille de Vanessa Paradis et Johnny Depp), qui incarne la légendaire Isadora Duncan, amante de Loïe Fuller.

Résumé

Loïe Fuller (Soko) est née dans le grand ouest américain. Rien ne destine cette fille de ferme à devenir la gloire des cabarets parisiens de la Belle Époque et encore moins à danser à l’Opéra de Paris. Cachée sous des mètres de soie, les bras prolongés de longues baguettes en bois, Loïe réinvente son corps sur scène et émerveille chaque soir un peu plus. Même si les efforts physiques doivent lui briser le dos, même si la puissance des éclairages doit lui brûler les yeux, elle ne cessera de perfectionner sa danse. Mais sa rencontre avec Isadora Duncan (Lily-Rose Depp), jeune prodige avide de gloire, va précipiter la chute de cette icône du début du 20e siècle.

Je ne connaissais pas du tout Loïe Fuller, cette artiste créative et innovatrice en matière de danse et en fait, Stéphanie Di Giusto a voulu justement la faire connaître du grand public, rendre hommage avec honnêteté à cette danseuse injustement oubliée et montrer à quel point son audace, ses efforts et sa détermination ont permis de développer de si belles chorégraphies et de nouvelles façons de montrer la danse sur scène.

La danse serpentin

La danse serpentine

Ce film d’époque retrace la carrière de Loïe Fuller, artiste franco-américaine. Connue pour ses chorégraphies virevoltantes avec sa danse serpentine, ses costumes flamboyants et ses mises en scène avant-gardistes, elle fut entre autres la muse de Toulouse-Lautrec et de Rodin. Elle a créé sa propre école de danse avant-gardiste et elle fut l’une des premières chorégraphes à comprendre l’importance de la lumière et des effets spéciaux. Elle déposa d’ailleurs plus d’une quinzaine de brevets

Ce film est de toute beauté à regarder pour ceux qui aiment un tant soit peu la danse. Les scènes de danses sont éblouissantes, hypnotisantes même. Un des moments magiques est celui où Loïe et ses danseuses virevoltent dans les jardins. On ressent toutes sortes d’émotions à les voir danser. C’est naturellement un film à voir sur grand écran, pour mieux ressentir l’effet des chorégraphies, et apprécier la direction photo.

Soko

Soko

Bien qu’elle ait inventé de toutes pièces le personnage de Louis, joué avec conviction par Gaspard Ulliel, Stéphanie Di Giusto offre un récit historique de la carrière de Loïe Fuller.  On suit les moments charnières de la carrière de Loïe, depuis son départ des États-Unis jusqu’à l’apogée de sa carrière à l’Opéra de Paris.  Elle met l’accent sur la passion de Loïe pour son métier qui lui fait négliger tout le reste autour d’elle. On voit tout le travail qu’elle accomplit, la vision qu’elle a de ce qu’elle désire créer. Et toute la détermination et l’acharnement qu’elle déploie pour arriver à ses fins dans ses créations, autant au niveau du dessin, des tissus, des jeux de lumières et miroirs. Bref, elle va jusqu’à user sa santé et brûler ses yeux pour obtenir la perfection de ses numéros de danse. C’est la chanteuse et actrice Soko qui a dû s’entrainer pendant plusieurs semaines à danser, qui livre une performance magistrale dans le rôle de la danseuse, sans doublure. Ces danses sont exigeantes physiquement et elle les interprète à merveille.

Lily-Rose Depp

Lily-Rose Depp

Au-delà de sa carrière, Loïe est également une grande amoureuse. Et l’on suit aussi ses tumultes amoureux avec Isadora Duncan, une danseuse à l’ambition forte et aux pas de danse gracieux et séducteurs. Lily Rose Depp, jeune mannequin et comédienne de 16 ans, fille de Vanessa Paradis et de Johnny Depp, a toute l’aisance et le charme de sa mère et le talent indéniable pour le jeu de son père. Le personnage de Isadora utilise ses charmes pour séduire et manipuler la pauvre Loïe, envoutée par elle, pour mener à bien sa propre carrière.

Un des personnages qui m’a le plus impressionné est celui de Gabrielle, joué avec simplicité et authenticité par Mélanie Thierry. Son personnage est quelque peu effacé dans le film. Et pour cause, elle laisse toute la place à Loïe. C’est grâce en grande partie à Grabrielle Bloch que Loïe Fuller a eu cette grande carrière. Gabrielle fut son assistante, sa collaboratrice et son amoureuse pendant de nombreuses années et Gabrielle était toujours à ses côtés pour l’appuyer et tenter de faire tomber les obstacles tout autour. C’est dans le regard qu’elle pose sur Loïe que l’on voit l’amour profond et inconditionnel que Gabrielle voue à sa danseuse. Et on sent qu’elle sera là pour elle pour la vie.

Soko et Mélanie Thierry

Soko et Mélanie Thierry

Présenté dans la section Un certain regard au dernier Festival de Cannes, LA DANSEUSE fut également projeté à Montréal, au Festival de films CINEMANIA en novembre dernier, où il remporta le prix TFO de la première œuvre. Sorti en France en septembre 2016, ce film prend maintenant l’affiche au Québec dès le 6 janvier 2017.

Durée : 2h00

Drame français de Stéphanie Di Giusto

Avec Soko, Gaspard Ulliel, Mélanie Thierry, Lily-Rose Depp et François Damiens

Producteur Alain Attal

Scénariste Thomas Bidegain, Stéphanie Di Giusto, Sarah Thibau

Distributeur WILD BUNCH, PACIFIC NORTHWEST PICTURES, TVA FILMS

  Crédit photos : Courtoisie

 

 

 

Print Friendly
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top