Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

Avec Nelly, Anne Émond réussit à captiver le public et à créer une belle poésie cinématographique autour du phénomène Nelly Arcan.

19 janvier 2017 19 h 25 min 0 commentaire
Views: 36

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Shirley Noel

Tags:

Nelly

Nelly

Le film Nelly librement inspiré de la vie et de l’œuvre de l’écrivaine Nelly Arcan, scénarisé et réalisé par Anne Émond, prend l’affiche dès le 20 janvier 2017, partout au Québec et mets en vedette Mylène Mackay dans le rôle-titre de Nelly (Isabelle Fortier de son vrai nom), représentée sous 4 facettes : l’écrivaine ; l’amoureuse ; la putain et la star. Un bel hommage à l’œuvre littéraire de Nelly Arcan et à l’artiste complexe et mystérieuse qu’elle était.

Mon entrevue avec la réalisatrice Anne Émond, et l’acteur Mickaël Gouin est disponible ici :  http://info-culture.biz/2017/01/14/entrevue-avec-les-artisans-film-nelly/#.WHoRqNThDvY

Résumé

Un film librement inspiré de la vie et de l’oeuvre de Nelly Arcan. Le portrait d’une femme fragmentée, perdue entre ses identités irréconciliables d’écrivain, d’amoureuse, de putain et de star. Plusieurs femmes en une seule, naviguant entre grandes exaltations et grands désenchantements. Un film à l’image d’une vie violente et d’une oeuvre radicale; un hommage à une écriture dense, glaçante et nécessaire.

Au Québec, ce film était très attendu puisqu’en plus d’avoir fait parler de lui en faisant le tour de plusieurs festivals un peu partout dans le monde, les gens étaient curieux d’en savoir plus sur cette écrivaine qui a toujours aimé cultiver le mystère autour d’elle. Ce film est un très bel hommage à l’œuvre littéraire de Nelly Arcan, mais sans pour autant en apprendre beaucoup plus sur Isabelle Fortier. Ce film est unique en son genre. Ce n’est pas une biographie conventionnelle, car cette femme était tout sauf conventionnelle. C’est plutôt un film à l’image de cette artiste qu’est Nelly Arcan. Et assurément, au sortir de la salle, vous aurez le goût de lire ou relire les livres de Nelly, et ce, même si le mystère de sa créatrice demeure très présent.

Mylène Mackay

Mylène Mackay

Ce film, c’est Mylène Mackay qui le porte sur ses épaules, en incarnant tour à tour les diverses facettes de cet intrigant personnage. En parallèle, l’on suit les moments marquants de Cynthia (la putain), Marilyn (la star), Amy (l’amoureuse toxique) et Isabelle (l’écrivaine). Au fil des événements, on entend en même temps à plusieurs moments des extraits des diverses œuvres de Nelly qui viennent renforcer les images que l’on voit. Et je dois dire que Mylène Mackay démontre avec force et passion son immense talent dans l’interprétation de ces personnages, tous très différents. Son jeu, tout en nuance, nous met en lumière à la fois une Nelly totalement superficielle, mais en même temps on y voit toute sa fragilité et sa sensibilité. Nelly était un être de contradictions et d’obsessions envers la beauté, son désir de séduire, et l’image de la femme dans la société, et Mylène fait très bien ressortir toutes ces contradictions. Et bien qu’elle ait des scènes extrêmement difficiles à jouer et qu’elle doit se mettre littéralement à nu pour interpréter Nelly, elle le fait de manière simple et cela semble facile pour elle. Elle se donne à fond pour son personnage.

Mickaël Gouin joue le rôle de l’amoureux de Nelly dans leur relation toxique et il réussit merveilleusement à se réinventer. C’est un rôle de composition très bien travaillé et auquel on croit.

Mylène Mackay

Mylène Mackay

Naturellement, Anne Émond est celle qui a su rendre cet hommage aussi touchant et aussi bouleversant. En parsemant son film d’extraits forts des livres de Nelly, ainsi que des chansons pertinentes (composées par Dear Criminals) pour créer une ambiance appropriée, à travers les silences de certaines scènes, Anne réussit à captiver le public et à créer une belle poésie cinématographique autour du phénomène Nelly Arcan.

En sortant de la salle, j’avais encore en tête des moments marquants du film, mais surtout des phrases du texte qui me hantent encore.  « En dehors de l’écriture, je ne suis rien.» «La beauté est une force de frappe qui met à genoux ». «Les mots me tuent. J’ai inventé Nelly pour protéger Isabelle… J’ai vécu des choses pour les écrire. Je n’aurais pas du. Le sexe me tue. Le succès me tue. L’amour me tue. La bêtise me tue… »

Nelly continue sa carrière internationale et figure également dans le Canada’s Top 10 des meilleurs films canadiens, selon les organisateurs du Festival international du film de Toronto (TIFF). Rappelons que Mylène Mackay a remporté le prix Geneviève Bujold du meilleur espoir féminin du cinéma québécois 2016, lors de la 3e soirée des espoirs du cinéma québécois le 5 décembre dernier.

Voici la liste complète des Festivals où Nelly a été présenté en 2016:

Toronto International Film Festival, Canada, Septembre 2016

Section Vanguard

Festival Film by the Sea, Pays-Bas, Septembre 2016

Compétition Film et Littérature

Filmfest Hamburg, Allemagne, Septembre 2016

Section Voilà! (Films francophones jeunes et non-conventionels signés par  une nouvelle génération de réalisateurs originaires de France, Belgique et du Québec)

Festival International du Film Francophone de Namur, Belgique, Septembre 2016

Compétition

Vancouver International Film Festival, Canada, Septembre 2016

Sections True North et Canadian Images

Mill Valley Film Festival, États-Unis, Octobre 2016

Sections World Cinema et Mind the Gap

Festival International du Film Indépendant de Bordeaux, France, Octobre 2016

Compétition

Festival International du Film Francophone Tübingen Stuttgart, Allemagne, Novembre 2016

Section Horizons

Stockholm International Film Festival, Suède, Novembre 2016

Programme officiel

Festival International du film d’Amiens, France, Novembre 2016

Compétition

Festival International du Film d’Inde, Goa, Inde, Novembre 2016

Compétition

 

FICHE ARTISTIQUE

Nelly Mylène Mackay

Isabelle Fortier 13 ans Mylia Corbeil-Gauvreau

François Mickaël Gouin

Suzanne Sylvie Drapeau

Peggy Catherine Brunet

 

FICHE TECHNIQUE

Réalisatrice et scénariste Anne Émond

Productrice Nicole Robert

Directrice photo Josée Deshaies

Direction artistique David Pelletier

Casting Nathalie Boutrie

Costumes Patricia McNeil

Montage Mathieu Bouchard-Malo

Son Claude LaHaye

Sylvain Brassard

Maquillage Djina Caron

Coiffure Martin Lapointe

Musique : Dear Criminals

Visitez le site officiel du film : nelly-lefilm.com.

http://www.dearcriminals.com/music

 

crédit photos : Courtoisie des Films Séville

 

Print Friendly
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top