Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

Chineseman – Shikantaza – album disponible le 3 février

27 janvier 2017 11 h 25 min 0 commentaire
Views: 28

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Marie-Josée Boucher

Tags:

Chineseman

Chineseman

Shikantaza est une invitation au lâcher prise, à saisir le moment présent, un chemin vers l’éveil qu’il appartient à chacun d’emprunter. Le rythme de l’album est régulier et constant et nous donne le goût de danser à certains moments.

La première pièce « Shikantaza » nous transporte en Chine musicalement. Shikantaza est un terme utilisé dans les écoles du bouddhisme zen sötö et qui peut être traduit par «?seulement s’asseoir?» ou «?être assis sans rien faire?». Il décrit l’attitude à adopter lors de la méditation zazen.

C’est un second album pour Chinese Man qui a été élaboré entre Marseille, Bombay et le repère ardéchois du groupe. Déjà 5 ans depuis Racing with the Sun, les trois membres de Chinese Man, High Ku, SKY et Zé Mateo, tissent un lien entre la musique de ses débuts et ses nouvelles inspirations, mais les 16 titres de Shikantaza apparaissent aussi comme un retour aux sources pour eux.

À propos du groupe

Un chef de favela brésilien à la coiffure extravagante du nom de Zé Mateo, un moine bouddhiste spécialisé dans l’euthanasie alias SLY et un gangster polonais de Long Beach près de Lyon, le bien connu High Ku

Les plus grands festivals français (Eurockéennes, Vieilles Charrues, Francofolies) ont déjà succombé aux shows survitaminés de Chinese Man

À propos du label Chinese Man Records

Conçu comme un collectif à géométrie variable, le label regroupe producteurs, DJs, musiciens, graphistes et cinéastes entièrement dévoués à la propagation de l’Esprit Zen.

Dès 2004, les premiers samples et les premières basses résonnent lourdement depuis MarZheï, mystérieuse province chinoise du sud de la France. Initialement dédié à la production de disques vinyles, le label Chinese Man Records produit en 6 ans une dizaine de maxis EP et de doubles LP en éditions limitées pour satisfaire un public de DJs et d’amoureux du microsillon.

Résolument indépendant, le label produit également ses tournées en envoyant ses disciples enflammer les dance-floors du monde entier.

Le collectif accorde également un soin tout particulier aux yeux de son public : scratch vidéos, clips et animations 3D.

Une équipe composée de Fred & Annabelle, du VJ Tot ou encore de l’illustrateur Julien Loïs, construisent les univers visuels qui accompagnent la musique des groupes et permettent à l’ensemble de rivaliser avec les plus grands chefs d’oeuvre de l’ère Ming !

www.chinesemanrecords.com/

Print Friendly
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top