Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

Le grand Bertold Brecht à l’affiche du TNM à Montréal

27 janvier 2017 11 h 36 min 0 commentaire
Views: 63

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Sophie Jama

Tags:

La bonne âme de Se-Tchouan © Yves Renaud

La bonne âme de Se-Tchouan © Yves Renaud

La bonne âme de Se-Tchouan, ce sont quinze acteurs, chanteurs, danseurs et parfois musiciens, une marionnette sur pieds, quatre interprètes de musique au piano, au violon, à la contrebasse, au trombone, au cornet, au xylophone, à la guitare… à la scie musicale; le texte d’une pièce qui contient vingt chansons, l’ensemble traduit de Brecht par Normand Canac-Marquis, des musiques originales composées par Philippe Brault, des costumes et des maquillages spectaculaires, des projections géantes de tableaux réalisés par quatre artistes peintres ; de la pluie qui tombe sur la scène, un aviateur qui tombe du ciel, un dieu géant qui apparaît dans un nuage et qui s’élève de la scène dans les airs; une mise en scène réjouissante et superbe signée Loraine Pintal à la mesure du TNM.

Mais La bonne âme de Se-Tchouan, c’est aussi et surtout la magie du théâtre de Brecht, de son côté démesuré, outrancier, mu par son principe de la distanciation qui rompt avec le réalisme au profit de la fable, de l’étrangeté et du spectaculaire, en donnant au public un rôle presque actif.

À la recherche d’une bonne âme parmi les humains, un dieu débarque au Se-Tchouan, la province d’une Chine de légende où règne la pauvreté, l’égoïsme et la méchanceté. Qui aura la bonté d’offrir un logis pour la nuit à ce dieu? Personne? Le pauvre petit vendeur d’eau (excellent Benoit Landry) fait tout son possible pour convaincre un habitant d’offrir cette hospitalité pour une nuit. En désespoir de cause, il se rabat sur une prostituée du village, la jeune Shen Té (impeccable Isabelle Blais) qui n’est pas un modèle de vertu et qui aura bien du mal à ne se consacrer désormais qu’aux bonnes actions dans le monde corrompu et miséreux où elle vit. Même aidée par Shui-Ta, son double, son cousin – un homme qui n’a pas l’ambition d’incarner la bonté… – il sera difficile à la jeune femme de gagner honnêtement sa vie, de conserver le petit commerce de tabac qui lui permet de ne plus vendre son corps, et d’accorder son amour à un homme qui la mérite.

La bonne âme de Se-Tchouan © Yves Renaud

La bonne âme de Se-Tchouan © Yves Renaud

Sorte de comédie musicale spectaculaire et brillante d’intelligence, La bonne âme de Se-Tchouan ne se contente pas de faire réfléchir sur le bien et le mal. Avec Brecht – total génie du théâtre contemporain -, et grâce à sa démesure et au talent de toute l’équipe en jeu, la pièce est gaie, divertissante, surprenante, insolite, pleine d’actions, de mystères et de vie. Les acteurs entrainent le spectateur dans leurs folles aventures. Ils dansent et chantent avec un talent fou, ils nous touchent ou nous révoltent, nous étonnent et nous font rire.

La bonne âme de Se-Tchouan de Brecht : du très grand théâtre à voir absolument.

La bonne âme de Se-Tchouan, du 17 janvier au 15 février 2017, au TNM à Montréal

Œuvre de Bertolt Brecht
Créée en collaboration avec Paul Dessau © L’Arche Editeur
Texte français Normand Canac-Marquis
Mise en scène Lorraine Pintal
Musique originale Philippe Brault
Traduction littérale Marie-Elisabeth Morf et Louis Bouchard

Avec Isabelle Blais, Philippe Brault, France Castel, Guido Del Fabbro, Vincent Fafard, Louise Forestier, Josianne Hébert, Benoit Landry, Jean Maheux, Jean Marchand, Bruno Marcil, Pascale Montreuil, Daniel Parent, Marie-Eve Pelletier, Émile Proulx-Cloutier, Benoît Rocheleau, Sylvain Scott, Linda Sorgini, Marie Tifo

Informations : http://www.tnm.qc.ca/piece/bonne-ame-se-tchouan/

Print Friendly
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top