Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

Le documentaire L’érotisme et le vieil âge, un bel éloge à la lenteur et la tendresse!

9 février 2017 18 h 04 min 0 commentaire
Views: 134

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Shirley Noel

Tags:

L'érotisme et le vieil âge en salle dès le 10 février

L’érotisme et le vieil âge en salle dès le 10 février

Après le documentaire Le vieil âge et le rire (prix du public au Rendez-Vous du cinéma Québécois en 2012), Fernand Dansereau renoue avec le thème de la vieillesse avec le documentaire L’érotisme et le vieil âge, en salle le 10 février 2017.  Avec des témoignages et commentaires entre autres de Janette Bertrand, Louise Portal, Jacques Hébert, Jean Beaudin et plusieurs spécialistes en santé, médecine et psychologie, ce documentaire se penche sur un aspect de la vie des personnes âgées (la sexualité) rarement abordé au cinéma.

J’ai rencontré Louise Portal et son conjoint Jacques Hébert pour me parler du film. Voici le lien pour cette entrevue : http://info-culture.biz/2017/02/09/entrevue-avec-louise-portal-et-jacques-hebert/#.WJzlh9ThDvY

Résumé

Il règne dans nos sociétés un puissant tabou en ce qui concerne la sexualité des personnes âgées. Comme si l’intérêt pour la chose ne pouvait trouver justification que dans la jeunesse, l’âge de la procréation. Pourtant, l’attrait pour la sexualité ne disparaît pas avec l’âge. Ni les multiples pratiques qu’elle suscite! L’érotisme et le vieil âge, un film qui interroge profondément les conceptions courantes non seulement de la vieillesse, mais de l’expérience sexuelle elle-même, est un bouleversant témoignage sur l’amour et l’intimité qui lie les êtres humains.

L’érotisme et le vieil âge, un documentaire qui fait réfléchir sur notre avenir, sur la longévité et le pouvoir de l’amour, l’amour qui devient complicité au fil des ans. Ce film fait aussi du bien. Il nous montre les bienfaits de la vie à deux, et nous donne espoir de pouvoir s’épanouir sexuellement, érotiquement et spirituellement jusqu’à la fin de nos jours.

Jean Beaudin et Fernand Dansereau

Jean Beaudin et Fernand Dansereau

À travers ce film on découvre de beaux couples qui ont vécu ou vivent toujours de belles unions amoureuses. Il y a des moments très touchants, par exemple, Jean Beaudin (réalisateur des filles de Caleb) qui parle de l’érotisme comme étant une histoire d’amour. C’est émouvant de le voir et l’entendre nous raconter la fin de vie de sa femme. Il nous parle, les yeux pleins d’eau, des caresses qu’il lui prodiguait quotidiennement en appliquant de la crème sur tout son corps. Il nous touche énormément par son témoignage.

Il y a aussi Louise Portal et son conjoint Jacques Hébert.  C’est beau de voir leur complicité, leur regard l’un pour l’autre, leur tendresse mutuelle. Ça donne le goût d’être en couple longtemps et s’aimer pour la vie. Le charme ne vieillit pas et ça se voit chez ce couple des plus charmants. Louise le dit elle-même qu’elle est plus épanouie maintenant qu’à l’âge de 30 ans.

Louise Portal et Jacques Hébert

Louise Portal et Jacques Hébert

Louise Portal fait également un vox pop dans le film et demande aux gens dans la rue ce qu’ils pensent de la sexualité chez les personnes âgées. C’est là que l’on voit que c’est un sujet plutôt tabou, la sexualité, surtout, celle des aînés. Mais au final, les grands-parents qui vivent bien leur sexualité sont des exemples pour les plus jeunes.

Il y a aussi cet autre couple, qui habite dans une résidence pour personnes âgées. L’homme a quelques problèmes de santé, mais il s’occupe de sa femme, comme la prunelle de ses yeux. Elle n’entend presque plus, dors continuellement, mais lorsqu’ils sont ensemble, c’est beau de les entendre dire à quel point ils s’aiment. Elle dit ne jamais vouloir échanger son mari pour un plus jeune pour rien au monde.

Janette Bertrand pour sa part, nous parle de l’amour entre elle et son conjoint. Entre autres, elle mentionne qu’elle a l’impression de retrouver son père à travers son conjoint. Pas physiquement, mais émotionnellement, avec ses qualités.  Janette Bertrand disait aussi  qu’à l’époque, les gens se caressaient beaucoup avant le mariage, car les moyens de contraceptions étaient inexistants. Maintenant, les gens devraient revenir aux méthodes anciennes et réapprendre à se toucher, plutôt qu’à vouloir performer. C’est ce que font de plus en plus les personnes âgées. Ils se redécouvrent au moyen du toucher.

Édith Fournier, Fernand Danserau et Michel Carbonneau

Édith Fournier, Fernand Danserau et Michel Carbonneau

Il y a un autre couple, qui a chacun vécu le deuil de leur conjoint respectif et a souffert de solitude pendant quelques années, si bien que maintenant qu’ils sont en couple ensemble. Ils apprécient le privilège de vivre à deux et savent que cela peut leur être enlevé à tout moment. Alors, ils savourent leurs moments à deux. Ils s’épaulent, puisqu’ils ont des vécus similaires. Ils font maintenant l’éloge de la lenteur, la tendresse, la complicité,  l’affection.

Un autre couple a peu à peu modifié leur façon de faire l’amour, car la pénétration c’était trop d’essoufflement pour l’homme. Ils ont appris la masturbation mutuelle, et continuent de s’aimer autrement. Il y a aussi cet homme qui a appris sur le tard à dire je t’aime, à s’ouvrir sur ses sentiments. Autrefois, c’était la peur de Dieu qui le guidait. Maintenant libéré de cette peur, il s’ouvre plus à sa sensualité et sa sexualité.

Ce sont tous de très beaux témoignages livrés candidement avec beaucoup de franchise.

 En résumé, en vieillissant la complicité, la tendresse, l’affection et la sensualité prennent plus de place que la performance sexuelle. Les couples font encore des folies, mais au lieu de la fusion des corps comme dans leur jeunesse, c’est plus la communion des âmes qui les comblent. L’appétit sexuel diminue au profit d’une augmentation de la sensualité et de la spiritualité. La créativité, la communication et l’ouverture sont requises pour une vie épanouie. Même les personnes âgées célibataires ou veuves disent ne plus avoir autant de libidos, mais leur désir est toujours là et ils sont ouverts à rencontrer la bonne personne pour eux.

BANDE-ANNONCE : http://bit.ly/2hMBm73

Le documentaire sera à l’affiche dès le 10 février.

Les spécialistes

Dre Cara Tannenbaum, professeure à la Faculté de médecine et à la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal ;

Le docteur Gilles Trudel, Ph.D., psychologue et professeur titulaire du Département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal, chercheur au Centre Universitaire en Santé Mentale de Montréal et professeur à l’Institut Santé et Société de l’UQÀM ;

Gilbert Leclerc, détenteur d’un doctorat en théologie et d’un doctorat en éducation des adultes, professeur retraité du Département de psychologie et du Centre de recherche sur le vieillissement de l’Université de Sherbrooke, enseignant au doctorat en gérontologie et à l’Université du Troisième Âge ;

Martine Lagacé, professeure et chercheure à l’Université d’Ottawa (Département de communication et École de psychologie) ;

Jean Lalonde, détenteur d’un Baccalauréat ès Arts et d’un Baccalauréat en éducation de l’Université du Manitoba ainsi que d’une licence en sciences sociales de l’Université catholique de Louvain en Belgique ;

Isabelle Wallach, professeure et chercheure en anthropologie à l’UQAM ;

Lise Gratton, du Centre de recherche sur le vieillissement et de l’Université du troisième âge à Sherbrooke.

Avec la participation de La maison des grands-parents de Sherbrooke, La cité des bâtisseurs Pointe-Saint-Charles etLe Manoir-de-Verdun, du Souper communautaire des aînés et retraités de la communauté gaie (ARC).

FICHE TECHNIQUE

Scénario et Réalisation FERNAND DANSEREAU

Recherche FERNAND DANSEREAU, LUCETTE LUPIEN

Direction de production SYLVIE LAPOINTE

Producteurs JACQUES W. LINA, MARIE-PIERRE CORRIVEAU, BRUNO DUBÉ, ROBERT MONTOUR

Direction photo JULIEN FONTAINE, ALEX MARGINEANU

Prise de son STÉPHANE BARSALOU

Montage DOMINIQUE SICOTTE

Conception sonore LUC MANDEVILLE

Musique FRANCINE BEAUDRY

Produit avec la collaboration de CANAL D

Interprètes:      JANETTE BERTRAND, LOUISE PORTAL, JACQUES HÉBERT ÉDITH FOURNIER, MICHEL CARBONNEAU et JEAN BEAUDIN

https://www.lerotismeetlevieilage.com/

 

 

Crédit photos : Courtoisie

 

Print Friendly
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top