Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

La mort d’une princesse, d’India Desjardins un roman très lucide sur les relations amoureuses!

13 février 2017 8 h 04 min 0 commentaire
Views: 174

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Shirley Noel

Tags:

La mort d'une princesse

La mort d’une princesse

Après le succès en littérature jeunesse avec les huit tomes du Journal d’Aurélie Laflamme, voici maintenant un roman pour les adultes (pour tous), La mort d’une princesse, d’India Desjardins, aux éditions de l’homme. Ce roman de fiction retient l’attention par sa prise de conscience déstabilisante que l’amour se vit beaucoup mieux dans la réalité et la simplicité que dans l’illusion et le coup de foudre.

Résumé
À 31 ans, après une rupture amoureuse, Sarah réalise rapidement que le scénario typique de comédie romantique ne sera pas pour elle. Sept ans plus tard, au top de sa carrière et toujours célibataire, Sarah se complaît dans son tourbillon professionnel réconfortant, gorgé d’ambition, de succès et de masques sociaux. Quand on voit les relations de couple avec lucidité, est-il possible de s’ouvrir de nouveau à l’amour?
La mort d’une princesse, c’est ce moment où les illusions tombent. On doit alors faire face à la réalité et trouver sa propre façon de vivre sa vie.

L’on connait India Desjardins en littérature jeunesse pour sa plume fluide, ses dialogues vivants, ses personnages colorés et sympathiques, ainsi que son sens du punch. Dans ce livre de fiction pour tous, on retrouve son style d’écriture et on se laisse emporter facilement dans cette histoire qui raconte le cheminement de Sarah dans sa vision des relations amoureuses.

C’est un livre dans lequel, on peut facilement se reconnaitre ou du moins y voir des gens autour de nous qui ont des vécus similaires. Les personnages sont à ce point crédibles et attachants.  Assurément,  l’histoire de Sarah nous amène des réflexions sur le coup de foudre, la séduction, la confiance, la fidélité, l’engagement et l’amitié, puisqu’il aborde ces thèmes à plusieurs niveaux. Lorsque je lis un roman, j’aime bien marquer les pages qui me séduisent, qui contiennent des moments-clés, des réflexions intéressantes, pour y retourner par la suite au besoin. Je me suis rendu compte que dans ce livre, j’ai probablement fait une marque à toutes les deux ou trois pages. On peut dire qu’il est vraiment marquant pour moi!!

Avec l’action qui se déroule en 2008, puis en 2015, on voit Sarah se débattre avec sa peine d’amour, sa désillusion en amour, pendant plusieurs années pour éventuellement apprendre à faire la paix avec son passé et avec elle-même, pour ensuite pouvoir mieux regarder l’amour avec lucidité et réalisme.

L’amour n’est pas nécessairement synonyme de coup de foudre et de papillons. Cela peut être un amour simple et banal, avec chenille au lieu de papillon. Il suffit d’être juste bien avec quelqu’un… c’est tout! Voilà le chemin vers lequel India nous amène avec ce roman. Pour ce faire, elle en vient à tuer la princesse intérieure de son personnage principal. Elle en profite pour revisiter le conte de fées, tel que l’histoire de Cendrillon et celle de Blanche-Neige par exemple, dont on découvre une toute nouvelle version de l’histoire qui est des plus délirantes. India surprend toujours par son originalité.

 En plus de cette réflexion sur l’amour, son roman contient une bonne dose d’humour, d’anecdotes de rencontres qui tournent au vinaigre. Ses personnages sont des plus charmants. Il y a la mère de Sarah, qui est savoureuse. On rigole bien à chaque fois qu’elle interagit avec sa fille. Également les quelques hommes que Sarah décide de rencontrer pour oublier Gabriel, sont délirants. Il y a entre autres le pharmacien qui n’a pas vraiment le temps pour une relation ou encore Jean-Philippe qui est intimidé par Sarah et préfère la crème glacée à la vanille à l’original sorbet pamplemousse. Leurs soirées m’ont fait beaucoup rire.

India en profite aussi pour questionner l’ère des réseaux sociaux, ses attraits, mais aussi ses nombreux défauts qui en font un produit parfois malsain.

J’aime beaucoup aussi découvrir les coulisses du métier de relationniste de presse, qui est le métier de Sarah dans le bouquin. C’est vraiment captivant de voir les bons côtés de ce métier, mais également les anecdotes, les imprévus, et aussi tout le travail, les efforts et les moments moins glorieux d’un tel métier. Il est impressionnant de voir Sarah gérer un scandale et tenter de redorer l’image d’un de ses clients. Tout est dans l’image qu’il projette et la manière d’énoncer le communiqué. C’est hallucinant d’ingéniosité!

Cette quête intérieure que nous offre India Desjardins avec La mort d’un princesse, fait vraiment de ce livre, un divertissement enrichissant. Et je dois mentionner l’illustration du livre qui est bien représentative et que j’aime vraiment beaucoup.

Pour en savoir plus sur ce roman et sur India Desjardins, voici mon entrevue avec elle :

http://info-culture.biz/2017/02/18/entrevue-avec-india-desjardins-pour-la-sortie-de-son-roman-la-mort-dune-princesse/#.WKhRvdThDvY

India Desjardins

India Desjardins

Passionnée d’écriture, India Desjardins aime varier les histoires, les styles et l’âge de ses personnages au gré de son inspiration. Réputée pour son humour et sa sensibilité, elle a connu le succès en littérature jeunesse avec les huit tomes du Journal d’Aurélie Laflamme, en bande dessinée avec les deux tomes de La Célibataire et Le Noël de Marguerite (récompensé par le prestigieux prix Ragazzi) et sur le plan romanesque avec Un homme s’il vous plaît. Depuis quelques années, elle est également scénariste, tant pour le cinéma que pour la télévision.

Nombre de pages : 296 pages

Prix :24.95$

Éditions de L’homme

http://www.editions-homme.com/

Print Friendly
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top