Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

Le premier épisode du roman jeunesse Les 6 doigts de la main de Sophie Laroche, aux éditions De Mortagne.

21 février 2017 7 h 10 min 0 commentaire
Views: 68

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Shirley Noel

Tags:

Les 6 doigts de la main épisode 1

Les 6 doigts de la main épisode 1

Sophie Laroche lance le premier épisode du roman jeunesse Les 6 doigts de la main aux éditions de Mortagne. Une histoire pour les jeunes de 14 et plus, qui saura plaire aux adolescents assurément.

Résumé

Alie, Léa, Marie-Zoé (Mazo pour les intimes), Beverly, Solal et Louis.

Six amis unis comme les doigts de la main, inséparables.

Six amis qui se disent toujours tout.

Vraiment tout ?…

Alie désespère à l’idée d’être la seule à ne pas avoir encore ses règles… Pour une fille populaire comme elle, c’est la honte !

Léa voit ses parents se séparer et sa vie de famille voler en éclats.

Mazo n’en a plus que pour Louna, cette nouvelle amie prête à tout pour intégrer la bande.

Beverly a tellement peur d’échouer à ses examens qu’elle pense à tricher (mais chut !).

Solal prend plaisir à défier l’autorité et il a beaucoup d’imagination… au diable les conséquences !

Louis rêve secrètement de coucher (enfin !) avec une fille avant la fin des classes.

Non, cette année, pour eux, rien ne sera plus pareil.

à quinze ans, la vie tout entière peut changer.

Ou pas…

Après avoir écrit quelques romans qui s’adressent aux adolescents, pour la collection Tabou, aux éditions De Mortagne, Sophie Laroche présente cette fois-ci une histoire en plusieurs tomes, qui se déroule en France, à Boulogne-sur-Mer. Bien que cela se passe sur un autre continent, et dans un système d’éducation qui est différent de celui du Québec, il n’en demeure pas moins que ce que vivent ces jeunes de 14-15 ans est universel. Et pour bien rendre le tout accessible aux jeunes québécois, les personnages n’ont pas l’accent français en parlant, et n’utilisent pas d’expressions françaises inconnues de nous québécois.

De plus, pour bien faire comprendre la différence entre le système scolaire de la France et celui du Québec, il y a tableau récapitulatif très simple à comprendre au début du volume. Ainsi donc, ces 6 jeunes sont en dernière année du collège, ce qui signifie être l’équivalent du secondaire 2 ou 3 au Québec. Pour le reste, il n’y a aucune différence entre ce que vivent ces jeunes, que ce soit en France ou au Québec.

Dans ce roman, on y parle des difficultés de l’adolescence, des problématiques scolaires, la force de l’amitié, et les balbutiements de l’amour, bref des sujets que les jeunes ont en tête à cet âge.  Dans cette bande d’amis indissociable, on retrouve 6 personnages bien différents, avec leurs préoccupations propres et leurs forces et faiblesses. Et c’est dans cette différence qu’ils se sont rapprochés comme amis.  On y suit ces 6 amis pendant, leur dernière année scolaire avant le brevet.

Il y a Berverly qui est une première de classe, mais qui est de nature angoissée. Rien n’est plus important que sa réussite scolaire, mais vu son manque de confiance en ses capacités, elle passe à côté des bons moments de la vie, en étudiant perpétuellement.

Il y a Léa qui, suite à la séparation de ses parents, développe un béguin pour son professeur de français.

Il y a aussi Alie qui angoisse, car elle tarde à avoir ses règles. Elle hésite entre deux garçons, l’un populaire qui lui fait beaucoup d’effets, mais dont lui ne semble pas la remarquer et l’autre plus timide qui n’a d’yeux que pour elle, mais, pour qui elle a moins d’intérêt.

Il y a Mazo, dont le surnom lui va assez bien, puisqu’elle a tendance à faire passer tous les autres avant elle, et se faire du mal pour le bien des autres. Elle se sent prise entre sa nouvelle amie Louna et sa bande d’amis fidèles. Un véritable casse-tête pour elle.

Il y a Louis, qui est préoccupé par son désir d’enfin perdre sa virginité, mais en même temps, il doit trouver une solution pour empêcher ses parents de l’envoyer en pension l’année suivante pour poursuivre ses études.

Et il y a Solal qui aime défier l’autorité, et les jeux vidéos. Ses amis peuvent toujours compter sur lui pour créer des situations palpitantes.

Sophie Laroche a vraiment le tour de s’adresser aux adolescents. Elle a créé des personnages crédibles, différents les uns des autres, avec chacun leurs bons et moins bons côtés. Elle sait aborder des thèmes complexes et sait bien doser les moments plus graves et les côtés plus amusants des ados. Sans faire la morale, elle aborde l’intimidation, le divorce, la confiance en soi, l’acceptation dans un groupe, l’angoisse de l’école, avec franchise et fraicheur.

Ce livre de plus de 350 pages se laisse lire avec beaucoup d’intérêt autant par des adolescents que par des parents. Et on a bien hâte d’en connaître la suite.

L’épisode 2 sera disponible dès le mois d’aout 2017.

Sophie Laroche

Sophie Laroche

Sophie Laroche a grandi au bord de la mer, à Wimereux, dans le Pas-de-Calais. Elle est mère de 3 enfants. Après des années de journalisme, elle se consacre à l’écriture. Elle partage sa vie entre l’écriture, la rédaction d’articles comme pigiste pour un magazine féminin et les rencontres dans les écoles. Auteure pour la jeunesse, elle a plus d’une vingtaine de romans à son actif. Aux éditions De Mortagne, en plus de ce premier épisode des 6 doigts de la main, Sophie Laroche a publié une série de livres Camille et cie et quelques romans dans la collection Tabou dont Le Carnet de Grauku.

Parution : 15 février 2017

356 pages

Prix : 16.95$

Les éditions De Mortagne

https://editionsdemortagne.com/

http://sophielaroche.hautetfort.com/

 

Print Friendly
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top