Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

Eric Legnini, feat Yaël Naïm, Despair, extrait de l’album Waxx Up

27 février 2017 15 h 27 min 0 commentaire
Views: 17
Eric Legnini feat Yaël Naïm

Eric Legnini feat Yaël Naïm

Eric Legnini

Nouvel album Waxx Up
 Sortie le 17 mars chez Anteprima / Musicast
Avec la participation de Yael Naim, Ibrahim Maalouf, Mathieu Boogaerts, Charles X, Hugh Coltman, Michelle Willis…
Dans ce nouvel album, Eric Legnini mute en producteur, attentif à la puissance d’une mélodie, à la classe d’une rythmique. L’album Waxx Up à paraître le 17 mars accueille des interprètes de haut vol : Yael Naim, Ibrahim Maalouf, Mathieu Boogaerts, Hugh Coltman, Charles X, Natalie Williams ou encore Michelle Willis. Pourvu que ça groove !
Eric Legnini, à travers ses nouvelles compositions, affirme non seulement son amour des rythmes afro jazz, mais aussi du funk, de la soul… Eric Legnini change de casquette, et, du coup, de braquet, avec cette nouvelle galette : le pianiste émérite s’affirme comme producteur, chef d’orchestre autour duquel gravite nombre des plus grands talents d’aujourd’hui. Waxx Up sera le troisième volet du triptyque consacré à la voix et initié avec l’album The Vox (Victoire de la Musique 2011), et poursuivi avec l’album Sing Twice en 2013. Eric Legnini convie son trio (Franck Agulhon à la batterie et Daniel Romeo à la basse électrique) ainsi que des cuivres et des voix : Ibrahim Maalouf, Yael Naïm, Charles X, Mathieu Boogaerts, Michelle Willis, Hugh Coltman ou encore Natalie Williams pour cet hommage à la wax, la culture vinyle. En premier extrait, on découvre Despair, chanté par Yaël Naïm
Pour écouter et diffuser le premier extrait Despair feat Yaël Naïm, cliquez sur ce lien: https://youtu.be/wtNbOIZXfkg
Eric Legnini clip

Eric Legnini clip

Direct, Eric Legnini change de casquette, et du coup de braquet, avec cette nouvelle galette : le pianiste émérite mute en producteur, attentif à la puissance d’une mélodie. Vingt-cinq ans au service du jazz, sous son nom ou comme partenaire particulier, le fort en thèmes n’a plus rien à prouver en la matière. Non pas que tout ça soit fini, simplement cette fois, il met l’accent sur la matière première qui a toujours nourri sa musique : la wax, cette cire noire qui a façonné son style – un swing puissant et léger, un groove aérien et terrien –, ces tracks qu’il traque depuis des lustres. C’est ainsi qu’il faut entendre le titre de cet album, en forme de jeu de mots, Waxx Up : une bonne baffle en pleine tête, à l’image du visuel qui orne la pochette !
« La wax, ce sont mes sources ! Ma culture, c’est le vinyle, le sample, les années 1970. », Assure ce digger patenté, qui ne manque jamais une occasion de farfouiller une caisse de LP. Dans son home studio, trône un 45-Tours de Lee Dorsey, un pressage original “Get Out Of My LifeWoman”, titre emblématique de l’une des grandes voix La Nouvelle-Orléans. Plus qu’un simple détail, on peut y déceler une clef d’écoute de ce nouvel album qui sonne comme une somme de 45-tours, produits par le maître de céans. Des premières maquettes aux ultimes retouches, des répétitions en trio aux sessions en studio, deux ans auront été nécessaires pour aboutir le projet. Un minutieux travail où le pianiste aux manettes de la réalisation a fait un casting de voix, en fonction des tessitures, selon les climats souhaités. « J’ai beaucoup drivé les chanteurs pour qu’ils soient dans les couleurs que je voulais. Pour que chaque chanson soit la plus efficace possible, il fallait choisir la bonne voix pour la porter. » Tel sera le credo qui va guider Eric Legnini.
Ce n’est pas la première fois qu’il convie des chanteurs et chanteuses à le rejoindre sur ses disques. The Vox comme Sing Twice en portent la trace. Aujourd’hui, on en retrouve d’ailleurs certains avec qui il a eu l’occasion d’échanger par le passé. L’Anglais Hugh Coltman, qui a participé à l’écriture des textes, phrasé impeccable dans “The Sun Will Dance”, une mélodie dans une veine Stevie Wonder mais dont les soubassements reposent sur l’harmonie de “Giant Steps”, le totémique thème de Coltrane, remodelée à sa main. A ses côtés, la Canadienne Kellylee Evans, en choriste essentielle.
Sur un registre nettement plus electro, Yael Naïm, une amitié de longue date, enfin transcrite sur disque avec un thème aux contours abstraits. Surprenant certes, mais pas autant que Matthieu Boogaerts, quasiment à contre-emploi, sur une ballade low tempo, en mode suave crooner. Au final, ce rôle de composition va à merveille à sa nonchalance. De même, Eric Legnini convie la comédienne Anaëlle Potdevin, pour ses premiers pas au micro : timbre voilé raccord avec le propos. A l’inverse, Nathalie Williams, une soul mother de la brillante scène anglaise qu’Eric Legnini a rencontrée sur un plateau Arte, joue sur un registre plus haut perché, parfait contraste dans le climat moiré de “Living For Tomorrow”. Quant au Californien Charles X, il fait rimer flow rap et groove soul (“Run With It”), avec l’aisance de ceux pour qui tout est permis. Enfin last but not least, l’Américaine Michelle Willis chante sur “I Want You Back”, “The Parkway”, “Maybe” et “Sick & Tired”. Quatre chansons, qui en disent long sur les qualités de la protégée du producteur et bassiste Michael League (Snarky Puppy), une voix dans la grande tradition soul folk telle qu’en raffole Eric Legnini. « Sans cette rencontre, je ne sais pas si j’aurais osé un tel disque. »
Pas de doute, Eric Legnini franchit un cap, un pas décisif. « Pour ce disque, je suis dans le rôle du producteur, avant d’être pianiste. Cette fois, j’assume le côté moins acoustique, moins jazz, même si cela demeure pour ceux qui tendront l’oreille. » En clair, un son à l’ancienne, mais jamais passéiste. « Ce disque contient toutes les musiques qui m’ont nourri : du hip-hop à la soul, du jazz funk au r’n’b actuel. Je ne cache pas mes influences, simplement j’en donne ma version. »
Jacques Denis
Tracklisitin : 
1 I Want You Back feat. Michelle Willis
2 Run With It feat. Charles X
3 Despair feat. Yaël Naïm
4 Riding The Wave feat. Anaëlle Potdevin
5 Black Samouraï (instrumental)
6 Night Birds feat. Mathieu Boogaerts
7 The Parkway feat. Michelle Willis
8 The Wire feat. Ibrahim Maalouf
9 Maybe feat. Michelle Willis
10 Sick And Tired feat. Michelle Willis
11 Here Comes the beat Man (instrumental)
12 The Sun Will Dance feat. Hugh Coltman
13 Living For Tomorrow feat. Nathalie Williams
14 Lagos ’75 (instrumental)
 
Dates de concert :
31 mars – Salle Paul Fort – Nantes (44)
4 avril – Théâtre des Pénitents – Montbrison (42)
5 avril – Le Flow
21 avril – Auditorium – Cahors (46)
26 avril – Les Gémeaux Grand Théâtre – Sceaux (92)
12 mai – Salle Grappelli – Nice (06)
23 juillet – Larnas (07)
anzh_ericlegniniwaxxup7--1
Print Friendly
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top