Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

Pizz’art AJOUTE DEUX PIZZAS À SON ESPACE CHEFS

9 mars 2017 20 h 43 min 0 commentaire
Views: 16

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Marie-Josée Boucher

Tags:

Pizzart

Pizz’art

La pizza boréale au saumon fumé, sapin baumier et fromage de chèvre. Par le chef arnaud marchand & la pizza La BÊTE CONÇUE PAR LA BÊTE BAR-STEAKHOUSE

Le restaurant Pizz’art est passé maître dans l’art de la pizza haut de gamme en proposant toujours plus de combinaisons de saveurs étonnantes et d’ingrédients de qualité. Collaborant depuis quelques années déjà avec de grands chefs de la ville de Québec qui confectionnent des merveilles pour l’Espace Chefs de son menu, voilà que Pizz’art ajoute deux nouveautés, soit la Pizza Boréale au saumon fumé, sapin baumier et fromage de chèvre, création du réputé chef Arnaud Marchand du restaurant Chez Boulay – bistro boréal, ainsi que La Bête, conçue par Christian Veilleux, propriétaire de La Bête Bar-Steakhouse, en collaboration avec l’équipe de Pizz’art. Pour la seconde fois en autant de semaines, des membres des médias ont eu la chance de goûter et d’apprécier celles-ci lors d’un repas de presse en présence d’Arnaud Marchand et de Christian Veilleux.

«Une pizza est un plat convivial. La revisiter pour qu’elle devienne boréale permet de familiariser les gens avec la richesse du terroir québécois. C’est un très grand plaisir de signer cette pizza pour Pizz’art», explique Arnaud Marchand. La pâte à pizza qui fait le renom du restaurant sera, dans le cas de cette nouveauté, garnie de saumon fumé du Fumoir Ancestral, de sapin baumier, d’oignons, de céleri branche, de fromage de Chèvre des Neiges, le tout agrémenté d’une crème sûre et d’une crème de cuisson… de quoi faire saliver les adeptes de Pizz’art!

Sur la pizza La Bête, qui figure également depuis peu dans?l’Espace Chefs, mais qui fait déjà fureur, on retrouve une sauce? légèrement relevée, des pleurotes marinées de Charlevoix, des? oignons confits, du fromage Hercule, de la mozzarella, du tataki?de bœuf vieilli 55 jours, une sauce béarnaise et des micro-?pousses. Pour sa création, Christian Veilleux, propriétaire du?Bar-Steakhouse, a collaboré avec Julie Gagnon et son équipe ?pour sélectionner la meilleure combinaison d’ingrédients ?possible pour mettre en valeur le goût de la viande vieillie. Morneau, fille de Julie Gagnon, Julie Gagnon, Propriétaire de Pizz’art et Christian Veilleux, Propriétaire de La Bête Bar-Steakhouse.

Crédit : Les Festifs

Print Friendly, PDF & Email
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top