Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

Un rendez-vous incontournable pour la journée de la femme avec l’hommage à Piaf

9 mars 2017 1 h 40 min 0 commentaire
Views: 48

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Marie-Josée Boucher

Tags:

Une brochette d'artistes pour Piaf

Une brochette d’artistes pour l’hommage à Piaf

Une brochette d’artistes talentueux a rendu hommage à Piaf au Grand Théâtre de Québec. C’était une belle façon de célébrer la femme entière au talent indéniable qui nous a laissé un bel héritage musicale.

Ce monument de la chanson française, Édith Piaf aurait eu 100 ans en décembre 2015. Pour célébrer ce centenaire d’importance, le spectacle hommage Piaf a 100 ans. Vive la Môme!  a été mis sur pied. On ne se lasse pas de ce spectacle qui revient en supplémentaire pour tous ceux qui l’auraient manqué et pour tous ceux qui voulaient revivre l’atmosphère de cabaret mettant en vedette sur scène certaines de nos plus belles voix : « Le quatuor vocal Quartom, Marie-Thérèse Fortin, Sylvie Moreau, Betty Bonifassi, Florence K, Pierre Flynn et Yann Perreau.»

La mise en scène théâtrale et ingénieuse de Yann Perreau, avec le décor de cabaret, l’orchestre, sous la direction musicale d’Yves Desrosiers les lumières, les costumes d’époques, les marins, tout cela nous a vite mis dans l’ambiance de ces années folles. Marie-Thérèse Fortin, a été la voix qui a fait le lien entre les tableaux librement inspirés du récit « Piaf » écrit par Simone Berteaut alias Momone, la demi-soeur de la chanteuse et la seule personne qui a partagé la vie de Piaf pendant 30 ans. Chapeau pour cette belle mise en scène, et la façon de raconter de Marie-Thérèse Fortin était extraordinaire. C’était comme si c’était Piaf elle-même qui nous racontait sa vie.

Cette femme de la rue, authentique et entière nous a évoqué sa passion pour la musique, mais aussi pour les hommes, avec sa personnalité unique et sa rage de vivre, elle aimait bien s’amuser et vivre dans la démesure.

Tous les artistes ont su faire revivre avec brio les chansons et les succès indémodables qu’on ne cesse de fredonner partout sur la planète. Le spectacle a débuté avec l’enfance de Piaf comme enfant de la rue avec « Les mômes de la cloche » interprété par Marie-Thérèse Fortin accompagné de l’accordéoniste. Puis Sylvie Moreau, a poursuivi avec « La fête continue », et ainsi de suite avec le billard électrique, Padam Padam, L’acordéoniste, Sous le ciel de Paris, Tout fout le camp, Mon légionnaire, Mon Dieu, Je sais comment, Johnny tu n’est pas un ange et on s’est quitté pour une pause avec Milord chanté par Yan Perreau, qui faisait également le rôle du barman ou aubergiste.

La particularité de ce spectacle, est que chaque interprète s’est retrouvé spectateur des autres lorsqu’il chantait et la théâtralité a été mise de l’avant dans un grand respect de l’œuvre.

En deuxième partie, 13 autres succès de Piaf dont « Mon manège à moi, À quoi ça sert l’amour, Hymne à l’amour, et en grande finale : Non, je ne regrette rien.

4 nominations – ADISQ 2016

Distribution

Le quatuor vocal Quartom

Marie-Thérèse Fortin

Sylvie Moreau

Betty Bonifassi

Florence K

Pierre Flynn

Yann Perreau

Musiciens

Yves Desrosiers, chef-guitare et arrangements

Francis Covan, violon

Didier Dumoutier, accordéon

Fred Beauséjour, contrebasse

François Lalonde, batterie et percussions

Prochains spectacles

9 mars à Saint-Eustache (Le Zénith)

11 mars à Gatineau (Salle Odyssée)

Crédit photo: Marie-Josée Boucher

Print Friendly
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top