Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

« Loin d’ici », pour une plongée poétique dans l’univers du conte au festival de Casteliers

10 mars 2017 8 h 39 min 0 commentaire
Views: 12

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Sophie Jama

Tags:

Loin d’ici © Anton Ivanov

Loin d’ici © Anton Ivanov

Le Festival de Casteliers bat son plein autour de la semaine de relâche, et l’on se dit chaque année qu’on ne devrait pas manquer un seul des spectacles proposés dans ce cadre. La troupe russe du Bolshoï Puppet Theatre (fondée il y a 85 ans à Saint-Pétersbourg), pas moins de dix acteurs et actrices / marionnettes sur la scène, propose pour cette douzième édition du festival une adaptation du conte Les six frères cygnes recueilli par les frères Grimm et dont Andersen a écrit une variante.

Un roi veuf qui a sept enfants, six fils et une fille, épouse une femme qui se révèle une sorcière et qui cherche à se débarrasser des garçons de son mari en les transformant en cygnes. Dans une mise en abyme, le conte est lu par le père puis par les frères de l’unique fille pour permettre à tous les enfants de s’endormir tranquillement.

Le début du spectacle est extrêmement poétique et plein d’humour. Le père, qui n’est roi que dans le conte du livre, rencontre la mère de ses enfants et en tombe amoureux. La mise en scène les voit devenir des géants sous l’impulsion de cet amour délicat et sincère, et on assiste même à la naissance des chacun des six fils, jusqu’à la fille qui remplit le couple de joie en même temps qu’elle emporte la mère dans la mort. Mais la famille surmonte cette épreuve et se développe dans l’harmonie jusqu’à l’arrivée de la sorcière.

Dans une sorte de rêve merveilleux, les sept enfants, matérialisés d’abord par de petits vêtements, grandissent sous nos yeux, jouent ensemble, se chamaillent et deviennent finalement six grands et forts gaillards et une jolie jeune fille. Les garçons entourent leur sœur de tendresse, jouent avec elle, dansent et lui font de grandes fêtes, lorsque tout bascule dans une sorte de cauchemar à l’arrivée de la nouvelle épouse. À partir de là, de très beaux effets sont réalisés par les danseurs ou au moyen de grands draps blancs qui s’envolent comme des cerfs-volants, mais le ton est plus grave et nettement plus inquiétant. Grâce au talent de la mise en scène et des effets d’accessoires simples, les garçons se transforment en vrais cygnes blancs en attendant de retrouver leur sœur, sans doute dans l’au-delà des rêves.

Loin d’ici © Anton Ivanov

Loin d’ici © Anton Ivanov

Le festival Les Casteliers est vraiment l’occasion d’apprécier des productions très originales et qui nous viennent de très loin. Loin d’ici n’est qu’un des nombreux spectacles qu’il ne faut surtout pas manquer à Montréal

Loin d’ici, par le Bolshoï Puppet Theatre (BTK) (Russia)

Pour tous à partir de 12 ans

Festival Les Casteliers

8 et 9 mars 2017, au Théâtre Outremont à Montréal

Texte et mise en scène : Anna Brashinskaia
Scénographie et marionnettes : Vitalia Samuilova
Musique et conception sonore : Anatolii Gaskov-Izvarin
Éclairage : Anastasiia Kuznetsova
Habilleuse : Ekaterina Makovetskaia
Chorégraphie : Tatjana Gordeeva
Interprètes : Dmitry Chupakhin, Anatolii Gushchin, Denis Kazachuk, Mikhail Lozhkin Ekaterina Lozhkina, Vasilisa Ruchimskaia, Renat Shavaliev, Ales Snopkovskii, Ivan Solntsev et Margarita Pavlova

Informations : http://festival.casteliers.ca/spectacle/loin-dici/

Print Friendly
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top