Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

Quelque part entre toi et moi, de Annie Quintin, un autre coup de cœur pour moi! Le Trouble obsessionnel compulsif vu de l’intérieur… un roman à la fois léger, rêveur, sensible et touchant!

1 avril 2017 16 h 40 min 0 commentaire
Views: 131

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Shirley Noel

Tags:

Quelque part entre toi et moi

Quelque part entre toi et moi

Après Désespérés s’abstenir et Cher trou de cul publiés en 2011 et 2013, Annie Quintin présente Quelque part entre toi et moi, un roman aux allures de «chick-lit», mais qui a beaucoup plus de profondeur, de réalisme et d’introspection qu’une simple histoire d’amour.

Résumé

Eve aime Louis. Louis aime Eve. La formule est simple, sauf que. Sauf que le quotidien prend le dessus.

Sauf qu’Eve est atteinte d’un trouble obsessionnel-compulsif qui rend leur vie commune parfois impossible. Sauf que plus rien n’est comme avant.

À court d’idées et à bout de patience, Eve propose un jour à Louis de faire appartement à part. Est-ce le début de la fin? Qu’arrivera-t-il quand la tentation les mettra à l’épreuve? Annie Quintin nous plonge dans l’esprit de ces deux incurables romantiques, aussi attachants dans leur quête que dans leurs petites failles.

Annie Quintin est une auteure passionnée! Elle écrit avec ses «tripes» et ça se sent. Elle est une de mes écrivaines favorites, en partie pour cela. Elle sait créer des personnages crédibles et attachants, nous décrire une scène torride au lit à nous donner des chaleurs, tout en nous faisant rêver au grand amour, le vrai, le pur, avec notre âme sœur. Cela, Annie l’a pleinement démontré dans ces deux précédents romans que j’avais d’ailleurs adorés!!!

Cette fois-ci, avec Quelque part entre toi et moi, l’auteure va encore plus loin dans le réalisme et ses réflexions sur le couple, les difficultés des relations amoureuses et surtout la routine qui s’installe lorsque la passion cède la place.  Et pour la première fois (en tout cas, c’est une première pour moi), elle nous présente un personnage vivant avec un Trouble obsessionnel compulsif (un TOC) ce qui est plutôt rare dans un roman. Et je dois dire, qu’Annie a très bien présenté ce personnage, avec justesse et sensibilité, de manière à ce que l’on comprenne ce qu’elle vit, son calvaire quotidien, sans pour autant qu’on ait envie de la prendre en pitié. On a juste envie de l’aimer et de lui souhaiter un «happy ending».

En plus d’Ève que l’on voit de débattre avec ses rituels de rangement, d’alignement, de nettoyage, qu’elle peut accomplir pendant des heures et qui envahissent sa vie et débordent sur sa vie amoureuse, on découvre Louis, son amoureux depuis 5 ans. Et c’est cela qui est intéressant aussi dans ce roman, c’est qu’on peut voir les effets secondaires liés à une telle condition neurologique sur son conjoint Louis, qui accueille Ève sans jugement, avec tout son amour et sa patience. Il s’investit d’une mission : La rendre heureuse par tous les moyens. Pour cela, il a apprivoisé son trouble obsessionnel en lisant beaucoup sur le sujet et il tente tout pour rendre sa vie plus facile. Donc, c’est une idée géniale de nous présenter deux personnages comme narrateurs. Ève et Louis, avec chacun leur point de vue, ce qu’ils ressentent, les batailles qu’ils livrent, les compromis qu’ils font, l’un pour l’autre. C’est beau à lire et inspirant.

En plus de cette histoire d’amour qui déraille pendant un moment, on découvre une autre belle relation qui fait chaud au cœur, celle entre Ève et sa grand-mère qui vit ses derniers jours dans un CHSLD. C’est inspirant de voir Ève s’occuper de sa grand-mère qu’elle adore. Cela peut même nous donner parfois un coup de culpabilité envers nos propres relations avec nos proches plus âgés.

Je ne veux pas raconter plus en détail l’histoire de ce roman, car je trouve préférable de vous le laisser découvrir en le lisant. Ce livre est un must pour ceux qui aiment les histoires d’amour (et préparez-vous à pleurer, je vous avertis). C’est aussi un roman à lire pour ceux qui veulent comprendre un peu plus ce que peuvent vivre les gens atteints d’un TOC et leur entourage.

Voici un extrait pour vous donner une idée : «Comment est-ce qu’on a pu en arriver là, Louis et moi ? Plier les lingettes. Repasser les lingettes. Replier les lingettes. Aligner les lingettes. Ouvrir le garde-manger. Replacer soigneusement toutes les boîtes de conserves. Aligner. Pour qu’il y ait parfaite symétrie, il faut un axe. Il faut que les conserves soient de la même variété, en nombre impair. Il faut. Il faut. Il faut. Mes compulsions débordent de il faut. Ne pas arriver à créer l’alignement parfait. Recommencer. Sentir l’angoisse qui grimpe et qui pousse à recommencer. Faire taire le monstre. Ça va aller. Ça va aller. Refermer la porte. C’est stupide. C’est absurde. C’est anodin. C’est n’importe quoi.» 

Je dois également mentionner la superbe couverture du roman, illustrée par Annick Poirier, à l’aquarelle. Je dois dire que cette illustration représente merveilleusement bien les deux personnages et le lien qu’il les unit. C’est génial comme couverture! 

Annie Quintin

Annie Quintin

Annie Quintin vit à Montréal et épie vos conversations dans le métro ou chez la coiffeuse. Lorsqu’elle ne prend pas un malin plaisir à jeter des histoires d’amour tourmentées sur le clavier, elle enseigne en adaptation scolaire au primaire et mène une vie équilibrée. Désespérés s’abstenir (2011) et Cher trou de cul (2013) ont suscité l’enthousiasme d’une large audience. Quelque part entre toi et moi est son troisième roman.

Prix 26,95 $

288 pages

Parution : 2017-03-29

VLB Éditeur

http://www.edvlb.com/

http://anniequintin.blogspot.ca/

Annie Quintin sera au salon du livre de Québec pour une séance de dédicace de son livre Quelque part entre toi et moi au kiosque de  VLB éditeur  (no 38)

Samedi : 12h à 13h30 et 15h à 16h30

Dimanche : 12h à 13h30 et 15h à 16h30

Voici le lien vers mon article sur Cher Trou de Cul :

http://info-culture.biz/2013/06/02/cher-trou-de-cul/

Lien vers mon article de Désespérés s’abstenir de Annie Quintin

http://info-culture.biz/2011/04/30/desesperes-sabstenir/

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top