Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

La comédie musicale «Et si le Titanic»: une belle création musicale pour humaniser le naufrage du Titanic

8 avril 2017 14 h 39 min 0 commentaire
Views: 814
La comédie musicale «Et si le Titanic»

La comédie musicale «Et si le Titanic»

La comédie musicale «Et si le Titanic» est une nouvelle création écrite et mise-en-scène par Luc Gauthier sur des musiques de Jacques Lachapelle et François Monette. Entièrement interprétée par le Chœur Vives Voix, l’histoire est basée entièrement sur des personnages réels qui ont vécu la catastrophe bien connue.  Hier soir, j’ai assisté à la Première de ce spectacle, et j’ai bien aimé l’ambiance créé autant avant le spectacle que lors du déroulement du récit en chansons interprété par de belles voix.  Présenté jusqu’au 16 avril 2017, si vous êtes un fan d’histoire et particulièrement du Titanic, vous apprécierez sûrement ce spectacle.

La troupe du Chœur Vive Voix est un groupe d’amateurs-chanteurs qui produit chaque année une comédie musicale entièrement originale grâce au talent de créateurs professionnels comme Luc Gauthier, Jacques Lachapelle et François Monette.  Comme c’est souvent le cas pour ce genre de troupe, on retrouve de beaux talents inconnus du public mais aussi quelques lacunes, surtout au niveau du jeu.  Mais la passion qui les anime et la magie du spectacle et de la technique viennent compenser ces manques pour nous donner un spectacle bien ficelé et relevé par quelques bonnes surprises.

Patrice Nugent (Thomas Stead)

Patrice Nugent (Thomas Stead)

Pour écrire son texte, Luc Gauthier a utilisé des faits vécus de l’époque.  «Toutes les trames dramatiques sont basées de faits vécus comme les prémonitions de Thomas Stead avec son cauchemar des chats, Elizabeth Lines qui a surpris une conversation entre Ismay et le capitaine Smith. J’avais envie que l’on connaisse plus certains passagers et leur histoire» me confie-t-il après le spectacle.  Baser le livret sur de vraies personnes rend plus humain cette catastrophe, en mettant moins d’emphase sur le naufrage et plus sur les relations entre les hommes et les femmes qui ont joué ce drame. Seul bémol, on aurait aimé voir aussi des enfants, comme dans la réalité.

Richard Mainville (Capitaine Smith) et Denis Banville (Bruce Ismay)

Richard Mainville (Capitaine Smith) et Denis Banville (Bruce Ismay)

L’histoire raconte des moments dans les vies de Joseph Bruce Ismay, Margaret Brown, Thomas Andrews et plusieurs autres personnages réels en utilisant comme trame de fond la construction du Titanic, son inauguration et sa traversée, jusqu’à son naufrage quelques minutes avant la tombée du rideau.  Mais l’épopée débute bien avant le spectacle, car le hall d’entrée est plein d’éléments historiques à voir pour se mettre dans l’ambiance. Même que certains membres de la troupe nous y accueille en costume d’époque (un tirage a lieu juste avant l’ouverture de la salle).  Puis la première scène nous rappelle le dernier film «Titanic» avec un robot sous-marin qui se promène et nous fait découvrir les personnages. On y rencontre les constructeurs, les passagers, et surtout les faits connus qui mèneront à la finale.  Le tout est accompagné par un excellent orchestre qui fait aussi office d’orchestre du bâteau, un apport important au succès du spectacle.  Je dois souligner la qualité des arrangements qui donne une belle couleur à la musique.

Puis, des chansons accrochantes s’enchaînent pour raconter l’histoire de chacun.  Comme «1912» chanté par un camelot pour annoncer les événements marquants.  La technique est professionnelle: de superbes costumes d’époque, des décors polyvalents qui permettent un rythme à l’histoire, et des éclairages léchées qui soutiennent l’atmosphère imposant.  Même si le spectacle met en valeur une chorale, on découvre plusieurs solistes avec des voix solides dans les rôles principaux.  Par exemple, la mezzo Chantal Dubé nous offre des chansons comme «Trop longtemps» et «Ah quelle puissance!», d’une voix solide et riche.  Au Cabaret Agile, on a droit à un duo délicieux et entraînant avec «Je suis autonome» chanté par Isabel Filiatreault et Annie Jenkins .  On les retrouvent aussi plus tard dans d’autres numéros dont une scène de corridor et de portes closes, brillament accompagnés de Pascal Demers et Patrice Nugent dans la chanson «Et si demain».  Mélanie Marcoux offre une belle performance vocale touchante dans «Et si» tout en étant solide dans son jeu.  D’autres solistes complètent la distribution imposante d’une trentaine d’interprètes sur scène.

Chantal Dubé (Helen Candee)

Chantal Dubé (Helen Candee)

Plusieurs autres numéros méritent une mention, comme «Je suis transatlantique», «Vertige», mais surtout la chanson thème «Et si le Titanic» qui nous reste en tête.  Même si le naufrage est mis en second plan, la mise en scène nous donne de belles images de ce dernier.  Comme tout spectacle de chorale, la force est dans les numéros de groupe qui sont imposants et agréables à écouter.  D’une durée de 1h55 sans entracte, le spectacle plaira surtout aux amateurs de chorales, à l’histoire (spécialement celle du Titanic), et à ceux qui aiment l’opérette et de bonnes chansons.  En prime, la création du texte avec son côté historique et des musiques accrochantes sont une belle surprise.  Mis à part des lacunes au niveau du jeu, la passion et les voix des interprètes de la comédie musicale «Et si le Titanic» vous feront passer une belle soirée divertissante.

Les bons coups: bonnes voix, orchestre, livret et chansons originales, costumes, décors, éclairages, sonorisation

Les moins bons coups: jeu inégal

Équipe de création
Livret et mise en scène: Luc Gauthier
Musique: Jacques Lachapelle, François Monette
Chorégraphie: Caroline Gervais
Décors et costumes: Gabrielle Bossé-Beal
Éclairages: Sylvianne Binette

Chœur Vives Voix

Chœur Vives Voix

Distribution
Denis Banville, Sarah-Micheline Beaulieu, Lilian Beer, Gisèle Boismenu, Anne-Marie Bouchard, Michèle Boucher, Maryse Boursier, Renée Boyer, Marie-Paule Carrier, Antoine Ciclaire, Martine Couturier, Pascal Demers, Véronique Desjardins, Christian Desroches, Chantal Dubé, Louis Ducharme, Isabel Filiatreault, Julie Garceau, François Guy, Monique Hamel, Kassandra Harvey-Millette, Annie Jenkins, France Jobin, Annie Jubinville, Cristynn Kirby, Jacques Lachapelle, Laurie Lafontaine, Maxine Larouche, Francine Lataille, Jean Latulipe, Danielle Leblond, Dominique Legault, Francine Lemaire, Catherine Lepage, Richard Mainville, Mélanie Marcoux, Rollande McCarthy, Lee Éric Monette, Patrice Nugent, Ginette Perron, Madeleine Pronovost, Andréanne Roy, Lise Roy, Richard Samson, Brigitte Séguin, Danielle St-Onge,  Céline Vaillancourt et Christiane Vallée.

Orchestre
Sophie Coderre, Camille Gélinas, François Monette, Félix Savignac et Jonathan Vachon.

Présenté en français à la salle Jean-Louis-Millette du Théâtre de la Ville de Longueuil (180 Rue de Gentilly E, Longueuil) du 7 au 16 avril 2017 à 20h (sauf les dimanches à 14h).
Billets (35$/Ainés 30$/Étudiants 25$/Enfants 15$) en vente par courriel à billetterie@vivesvoix.ca et téléphone au 450-679-3349.

Site web : www.vivesvoix.ca

Photos: ©LumaStudios.ca

Print Friendly
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top