Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

Sur les berges du Richelieu tome 3 Amours contrariés de Jean-Pierre Charland… la fin d’une trilogie fort palpitante!

17 avril 2017 11 h 54 min 0 commentaire
Views: 162

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Shirley Noel

Tags:

Sur les berges du Richelieu ,tome 3, Amours contrariés

Sur les berges du Richelieu ,tome 3, Amours contrariés

Dans ce troisième et dernier volet de sa trilogie, Jean-Pierre Charland boucle les boucles autour de tous les personnages et de toutes les histoires qu’il a semées. 

Résumé : Vallée du Richelieu, été 1906. Pendant que l’ancien curé Alphonse Grégoire commence une nouvelle vie à Boston, Sophie, demeurée en pension chez le docteur Turgeon, découvre les émois d’un premier amour. Si la défection mystérieuse de Grégoire ouvre au vicaire Chicoine l’opportunité de rêver de promotion et de s’imaginer à la tête d’une paroisse prospère, le docteur Turgeon, lui, s’investit de plus en plus dans les affaires de la ville. Il ne peut cependant s’empêcher de remarquer le comportement erratique du secrétaire municipal, Xavier Marcil. Et les amours contrariées se succèdent… Surtout celui de l’épouse du secrétaire municipal pour une camarade de couvent.

Ce que j’ai trouvé vraiment intéressant dans cette trilogie, c’est que l’auteur a mis en scène une grande panoplie de personnages, mais leurs histoires sont, pour la plupart,  plus concentrées dans un tome en particulier. Ainsi, dans le premier volume, c’est surtout la famille Turgeon qui est mise de l’avant, avec l’histoire principale centrée sur les domestiques de la famille Turgeon, Aldée et Graziella, tout en ayant des histoires secondaires avec les autres personnages. Dans le deuxième tome, c’est surtout le presbytère qui est le centre d’attraction, où habitent le curé, le vicaire et la nièce du curé, Sophie, qu’on a connu un peu dans le premier tome. Et dans ce troisième volume, c’est principalement la famille de Xavier Marcil, le secrétaire du Maire Pinsonneault qui est mis de l’avant, bien que toutes les autres familles sont revisitées et que leurs histoires sont bouclées avec chacun leurs dénouements.

Il est fascinant de découvrir qu’à cette époque du début des années 1900, il y avait bien des secrets de famille que les gens essayaient tant bien que mal de cacher. Que ce soit l’infidélité, la drogue, l’homosexualité ou encore la décision de défroquer. Alors qu’aujourd’hui ce sont des choses beaucoup moins taboues et moins cachées, on se rend compte que ce n’est pas d’hier que toutes ces choses existent.

J’ai été surprise de voir combien il était facile à l’époque pour quelqu’un de se procurer de la drogue que ce soit du laudanum (médicament préparé avec de l’opium), du vin tonique Mariani à la coca du Pérou (à base de la coke qui était ajoutée au coca-cola), ou encore de la morphine.

À nouveau, je me suis régalée des histoires de Jean-Pierre Charland, qui sont toujours captivantes et parfois immorales. L’auteur a une très belle plume, fluide et facile à lire. Il dépeint le Québec du début des années 1900 avec beaucoup de détails, qu’on croirait y être. À part Douceville qui est une ville fictive inventée, parmi les autres villes qu’il décrit si bien l’atmosphère, le climat et le visuel, on y retrouve surtout Montréal et Québec.

À nouveau, l’amour, la famille, la religion et un peu la politique, sont des sujets abordés dans ce livre, et on voit bien le climat qui pouvait régner à cette époque, le peu de place et de pouvoir que les femmes avaient, et la différence de vie que pouvaient mener les gens des classes ouvrières versus les classes mieux nanties.

Une autre belle trilogique à saveur historique qui se termine et qui donne le goût de savoir ce que M. Charland pourrait nous concocter la prochaine fois!

Jean-Pierre Charland,

Jean-Pierre Charland,

Jean-Pierre Charland, fameux historien et conteur fécond, a séduit des dizaines de milliers de lecteurs avec ses sagas historiques dont Les Portes de Québec, Félicité et 1967, comme il a su les tenir en haleine avec son roman historico-policier Père et mère tu honoreras.

Série : Sur les berges du Richelieu

Genre : Roman historique

Nombre de pages : 448
Prix : 22,95 $

Parution le : 2017-04-06

Collection : Roman historique
Éditeur : Éditions Hurtubise inc.
Diffuseurs : Au Canada – Distribution HMH inc. En France – D.N.M. – Distribution du Nouveau Monde

http://www.editionshurtubise.com/

Voici mes articles sur les tomes 1 et 2 :

http://info-culture.biz/2016/08/24/sur-les-berges-du-richelieu-tome-1/#.WBzKWmczXcs

http://info-culture.biz/2016/11/05/sur-les-berges-du-richelieu-tome-2/#.WO4DWtThDvY

Entrevue avec Jean-Pierre Charland au Salon du livre de Québec en 2017 :

http://info-culture.biz/2017/04/09/entrevue-avec-des-auteurs/#.WO4D3NThDvY

 

Print Friendly
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top