Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

Le film Dalida, de Lisa Azuelos, un film lumineux qui rend hommage à cette grande chanteuse! Sveva Alviti EST Dalida! Sublime! Belle découverte!

27 avril 2017 18 h 33 min 0 commentaire
Views: 38

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Shirley Noel

Tags:

Dalida

Dalida

Le film Dalida, de Lisa Azuelos mettant en vedette Sveva Alviti, Riccardo Scamarci, Jean-Paul Rouve,Nicolas Duvauchelle, Niels Schneider, Alessandro Borghi et Vincent Perez prend l’affiche au Québec le 28 avril. DALIDA raconte l’histoire de la chanteuse française la plus récompensée du show-business avec 170 millions de disques vendus en carrière, ainsi que 70 disques d’or.

Mon entrevue avec la réalisatrice et avec Sveva Alviti qui incarne Dalida est disponible ici :

http://info-culture.biz/2017/04/21/entrevue-pour-le-film-dalida/#.WQJvutThDvZ

Synopsis

De sa naissance au Caire en 1933 à son premier Olympia en 1956, de son mariage avec Lucien Morisse, patron de la jeune radio Europe N.1 aux soirées disco, de ses voyages initiatiques en Inde au succès mondial de Gigi l’amoroso en 1974. Le film Dalida est le portrait intime d’une femme absolue, complexe et solaire… Une femme moderne à une époque qui l’était moins… malgré son suicide en 1987, Dalida continue à rayonner de sa présence éternelle.

Qui ne se souvient pas des chansons de Dalida Il venait d’avoir 18 ans, Le temps des fleurs, Gigi L’amoroso et Paroles, paroles, pour ne nommer que ceux-là? Autant cette grande dame de la chanson a eu un parcours artistique lumineux, autant sa vie personnelle a été entourée de moments sombres et de fins tragiques. Bien que le film Dalida aborde des sujets sombres comme la dépression et le suicide, ce long métrage musical est empreint de lumière et rend hommage aux chansons de Dalida en intégrant tous ses grands succès dans ce film magnifique de 2 heures.

Sveva Alviti, Niels Schneider,

Sveva Alviti, Niels Schneider,

On ressort de la salle avec des mélodies plein la tête, et un grand respect pour cette femme qui était en avance sur son temps et dont la grande sensibilité qui n’avait d’égal que son talent, lui a destiné une fin aussi tragique.

Ce film amène son lot de questionnement sur l’amour et sur le sens de la vie. Tout au long de sa vie, Dalida a été à la recherche de l’amour, le vrai, le pur, le grand amour. Malgré de grandes passions qu’elle a vécues, ces amours l’ont toujours déçu et son grand rêve de fonder une famille ne fut jamais réalisé. C’est à la jeune mannequin Sveva Alviti que revenait la lourde tâche de faire revivre la chanteuse au charme et au talent absolu. Un défi de taille pour cette jeune femme dont ce fut le premier grand rôle. Et quelle performance de jeu elle nous a donnée!! Cette jeune femme s’est littéralement transformée pour incarner et devenir Dalida. Avec le maquillage, les quelques retouches faciales, et les perruques, la ressemblance avec la chanteuse est troublante. Et sa gestuelle est également semblable à Dalida. Elle se présente sur scène toujours avec la même droiture et la même grâce que Dalida avait.

Sveva Alviti,  Nicolas Duvauchelle,

Sveva Alviti, Nicolas Duvauchelle,

Tout au long du film, on suit la carrière de Dalida, de sa découverte par Lucien Morisse qui deviendra son mari, à ses performances grandioses à l’Olympia, dirigé par Bruno Coquatrix. On découvre également des pans de la vie personnelle de Dalida, alors qu’elle met son mariage en péril lors de sa romance avec le peintre Jean Sobieski. Puis on la voit s’attacher à Luigi Tenco, qui se suicide à Sanremo en 1967, ensuite, c’est le jeune Lucio qui deviendra son amant et engendrera la chanson Il venait d’avoir 18 ans. Finalement, sa rencontre avec Richard Chanfray en 1972 sera l’un des derniers amants de Dalida, qu’elle a quitté en 1981, pour finir ses jours en solitude. On retrouve aussi des personnages connus comme Eddit Barclay et c’est Riccardo Scamarcio qui interprète le rôle d’Orlando, le frère de Dalida qui sera longtemps son manager et producteur.

Parmi mes moments préférés du film, il y a cette scène où Dalida interprète la chanson «Je suis malade» de Serge Lama en 1973. Ce moment magique m’a littéralement donné des frissons d’émotions.   

Je pense que ce film rend justice à Dalida, la femme de carrière, tout comme il rend justice aussi à Yolanda, la femme privée cette éternelle amoureuse, qui rêve d’amour et de famille.

Sveva Alviti,

Sveva Alviti,

Bref, c’est un film sur la solitude, la quête de l’amour, sur le sens de la vie et sur la mort également. Ceux qui connaissent et aiment Dalida vont apprécier cet hommage à cette grande chanteuse, 30 ans après sa disparition. Ceux qui ne la connaissent pas vraiment, ils vont apprendre à aimer ses chansons et j’espère, à comprendre les choix qu’elle a faits dans la vie.

Le tournage se déroulait du 8 février au 22 avril, en France, Italie et Maroc.

Gros budget pour le cinéma français – 15 millions d’euros §

Liste des pays ou le film est Diffusé :

France – Luxembourg – Suisse – Belgique – Maroc – Egypte – Tunisie – Liban – Italie – Bahreïn – Kuwait – Irak – Qatar – Émirats arabes unis

Sortie en Grèce le 23 mars 2017 :

“Dalida Ciao amore”

Au festival du film francophone d’Athènes, le 23 mars

Sortie en Pologne le 24 mars 2017

Sortie en Turquie le 28 avril 2017

A Los Angeles dans le cadre du festival COLCOA, où le film sera projeté le 28 avril prochain.

En salle : Pologne le 24 mars, Portugal le 13 avril 2017,  Canada, Turquie le 28 avril 2017

en avant première en Russie le 4 mai 2017

D’autres pays l’ont acheté pour le cinéma :

Afrique de l’ouest – Allemagne – Austarlie – Chypre  – Corée du Sud – Dom Tom –  Japon – Pays Bas –  Rosebud – Roumanie – Viêt Nam – Yougoslavie. 

Distribution

DALIDA Sveva ALVITI

ORLANDO Riccardo SCAMARCIO

LUCIEN MORISSE Jean-Paul ROUVE

RICHARD CHANFRAY Nicolas DUVAUCHELLE

LUIGI TENCO Alessandro BORGHI

ROSY Valentina CARLI

LUCIO Brenno PLACIDO

JEAN SOBIESKI Niels SCHNEIDER

PIETRO Vittorio HAMARZ VASFI

ORLANDO (aîné) Davide LORINO

GIUSEPPINA GIGLIOTTI Haydee BORELLI

Avec la participation de

EDDIE BARCLAY Vincent PEREZ

BRUNO COQUATRIX Patrick TIMSIT

Pascal Sevran  Robbie Schinasi

Rosy  Valentina Carli

Dalida enfant   Elena Rapisarda

 

Réalisateur Lisa AZUELOS

Scénario, adaptation Lisa AZUELOS

et dialogues avec la collaboration d’ORLANDO

Musique originale Jeanne TRELLU

Jaco ZIJLSTRA

Directeur de la photographie Antoine SANIER

Décors Emile GHIGO

1er assistant réalisateur Joseph RAPP

Scripte Isabelle QUERRIOUX

Costumes Emmanuelle YOUCHNOVSKI

Montage Thomas FERNANDEZ

Son Vincent GOUJON

Producteur exécutif Philippe GUEZ

Produit par Julien MADON, Lisa AZUELOS, Jérôme SEYDOUX

Producteur délégué BETHSABEE MUCHO

CoProducteurs Nadia KHAMLICHI, Gilles WATERKEYN, Bastien SIRODOT, Romain LE GRAND, Vivien ASLANIAN

Une Coproduction BETHSABÉE MUCHO, PATHÉ PRODUCTION, TF1 FILMS PRODUCTION UMEDIA, UNIVERSAL MUSIC PUBLISHING

 

Crédit photos : Courtoisie

 

Print Friendly, PDF & Email
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top