Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

Tel était leur destin, tome 2, Les racines d’un village, de Nathalie Lagassé, un roman historique de fiction, rempli de personnages et faits véridiques, et romancé pour captiver le lecteur!

8 mai 2017 18 h 30 min 0 commentaire
Views: 108

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Shirley Noel

Tags:

Tel était leur destin, tome 2, Les racines d’un village

Tel était leur destin, tome 2, Les racines d’un village

Pour sa première saga familiale,la Sherbrookoise Nathalie Lagassé s’est inspirée de ses ancêtres pour écrire la fiction Tel était leur destin. Le Tome 2, Les racines d’un village, récemment arrivé en librairie, raconte la naissance et l’expansion du village de Saint-Joseph, en Nouvelle-France, de 1668 à 1682.

Résumé

Village de Saint-Joseph, Nouvelle-France, octobre 1668. André Mignier et Marie Jacques Michel, maintenant dûment mariés, goûtent enfin à un bonheur qu’ils n’osaient pas espérer connaître. Leur union pourrait rapidement devenir aussi féconde que la terre qu’ils travaillent avec ardeur…Les saisons se succèdent, au rythme des moissons et des naissances, et tranquillement, sous leurs yeux, un véritable village prend forme ; de nouveaux habitants s’installent. Marie Jacques, fière des connaissances que lui a transmises Nouchka avant son départ pour la Nouvelle-France, soigne amis et voisins avec bienveillance, trouvant la sérénité dans le partage de son savoir. André, toujours épris d’évasion, saura goûter la liberté lors d’occasionnelles expéditions militaires. Mais ces escapades seront-elles suffisantes pour son âme d’aventurier ? Et Marie Jacques, comment vivra-t-elle les effets imprévisibles de ses talents de guérisseuse ? Ces défis ne sont qu’une partie de ce qui les attend dans leur enracinement sur une terre qui a tout à leur offrir. 

Sur plus de 400 pages, Nathalie Lagassé nous raconte la vie au quotidien de ce couple amoureux André Mignier et son épouse Marie Jacques. À travers les saisons, on est captivé par la dureté de la vie de cette époque. Le courage, la détermination, le travail acharné que doivent avoir ces gens pour se construire une maison, cultiver leur terre et faire vivre leur famille. De plus, on s’aperçoit que l’entraide était primordiale pour la survie des gens. Que ce soit pour aider à se construire, ou pour accompagner la femme dans son accouchement, tout le monde se devait d’être disponible pour les autres. Un vrai bel esprit de collaboration.

Dans ce deuxième tome, j’ai beaucoup aimé en apprendre plus sur les herbes et plantes dont Marie Jacques se servait, que ce soit le thym, la marjolaine, la mélisse, l’achillée, le romarin, la camomille. On nous apprend comment faire un baume pour soulager la douleur des piqûres de moustiques, avec de la graisse d’oie, des pétales de souci, du plantain et des fleurs de consoude. On apprend les origines de l’utilisation des racines d’Échinacée. On découvre la cataire (herbe à chat), dont les feuilles sont très bonnes en salade et elle permet de teindre les tissus d’une couleur pourpre. En plus, elle soulage les crampes au ventre et les maux de tête. C’est très instructif de voir comment Marie Jacques trouve des remèdes à tout.

Il est intéressant aussi de voir comment un village se monopolise pour la construction de leur chapelle à Charlesbourg, comment chacun s’entraide, comment le troc est utilisé au lieu de la monnaie la plupart du temps. S’échanger du foin, du pain, des animaux, contre des travaux manuels par exemple. Comme ça se passe dans le coin de Québec, c’est encore plus intéressant pour nous, lecteurs de la région.

On voit également comment chacun avait ses tâches bien définies. Les femmes à la maison, aux fourneaux et aux accouchements. Les hommes aux champs, aux gros travaux et les enfants, dès leurs jeunes âges, aidaient autant qu’ils pouvaient aux travaux de leur famille.   Ce n’est donc pas surprenant de voir que lorsqu’un des deux époux décédait, le survivant se remariait rapidement pour continuer à faire vivre la famille. Donc, l’amour n’était pas le principal attrait du mariage. La nécessité de survie d’une famille était l’enjeu.

Ce roman est des plus divertissants, car il nous dépayse totalement. Ses personnages qu’on a aimé connaître dans le premier tome sont toujours aussi attachants et on en découvre de nouveaux tout aussi intéressants. On voit bien de l’auteure a fait beaucoup de recherche pour connaître la vie de cette époque et la bonne utilisation des herbes pour la confection de remèdes efficaces.

Au début du volume, l’auteure nous dresse une liste des personnages qui ont réellement existé, alors c’est plus facile de s’y retrouver.

 À la fin du volume, on sent qu’il pourrait bien y avoir un autre tome, qui se passerait sûrement dans une autre région. En espérant que ce soit le cas et qu’on continue à suivre le quotidien d’André et Marie Jacques, peu importe où la vie les mènera…

Nathalie Lagassé

Nathalie Lagassé

Les principaux intérêts de Nathalie Lagassé sont l’histoire, la généalogie, les voyages et la lecture. L’écriture de ce premier roman fut le lien qui a réuni ces quatre passions. Tel était leur destin met aussi en scène les réponses aux questions qu’elle se posait depuis fort longtemps : qu’est-ce qui a amené son ancêtre et sa femme à venir s’établir en Nouvelle-France ? Quelle vie ont-ils menée ? L’auteure présente donc sa vision de ce qui a pu se produire, un amalgame de faits historiques et d’imagination.

Nombre de pages : 480

Prix suggéré : 27,95 $

Parution le : 2017-04-20

Collection : Roman historique

Éditeur : Éditions Hurtubise inc.

http://www.editionshurtubise.com/

Voici le lien vers mon appréciation du tome 1 :

http://info-culture.biz/2016/05/05/tel-etait-leur-destin-de-lautre-cote-de-locean/#.WQ-omNThDvY

 

 

Print Friendly, PDF & Email
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top