Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

Primaire, un film qui met en lumière le dévouement des enseignants. Un bon divertissement en perspective!

12 mai 2017 7 h 05 min 0 commentaire
Views: 27

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Shirley Noel

Tags:

Primaire

Primaire

Le film français Primaire, écrit et réalisé par Hélène Angel, prend l’affiche au Québec le 12 mai prochain. Le film, sorti en France en janvier dernier, met en scène Sara Forestier et Vincent Elbaz. Un film qui met en lumière le dévouement des enseignants. Un bon divertissement en perspective! 

Résumé

Florence (Sara Forestier) est une professeure du primaire dévouée à ses élèves. Quand elle rencontre le petit Sacha, un enfant en difficulté, elle va tout faire pour le sauver, quitte à délaisser sa vie de mère, de femme et même remettre en cause sa vocation. Florence va réaliser peu à peu qu’il n’y a pas d’âge pour apprendre…

J’ai toujours pensé qu’être enseignant ce n’était pas un métier, mais plutôt une vocation. Et le dévouement et la patience requise pour une telle tâche ne sont pas donnés à tout le monde. Ce film me confirme pleinement que je n’aurais jamais pu être une enseignante… et encore moins au primaire. Dans ce film, on suit le parcours d’une jeune institutrice française qui, malgré son bon vouloir et tous ses efforts, doit se faire une raison. Elle ne peut pas sauver tous les enfants et il y a des limites à ce qu’elle peut faire.  Bien que cela se passe en France, il y a quand même beaucoup de similitudes avec le Québec au niveau de l’éducation des enfants, alors, on n’est pas trop dépaysés.

Ghillas BENDJOUDI et Albert COUSI

Ghillas BENDJOUDI et Albert COUSI

Formée à l’École nationale supérieure de l’image et du son (FEMIS), Hélène Angel signe ici son quatrième long métrage avec le film Primaire. La réalisatrice donne autant de place aux enfants qu’aux adultes dans son film. J’ai l’impression que lors du tournage elle a laissé tourner les caméras pendant que les enfants improvisaient des scènes et ce sont à mon avis les moments les plus savoureux et vrais. Pour ceux qui ont quitté les bancs d’école il y a très longtemps, ils retrouveront assez rapidement leurs souvenirs d’enfance, alors que Hélène Angel laisse toute la place à la vie à l’école. On y découvre l’importance ultime du métier d’enseignant, et on a l’impression de vivre ces journées avec eux, de l’intérieur. On revoit notre jeunesse, mais en même temps, on est émerveillés du calme et du sang froid de ces enseignants devant autant de chaos, de tumulte d’enfants passionnés et turbulents.

On passe par toute une gamme d’émotion, car le film est à la fois rythmé, sensible, passionnant, tendre, touchant, bouleversant parfois et porteur d’espoir.

Vincent ELBAZ et Sara Forestier

Vincent ELBAZ et Sara Forestier

 Actrice principale du film, Sara Forestier y est pour beaucoup, pour nous faire apprécier son personnage plus que convaincant de cette enseignante qui donne tout à son métier et à ses élèves, au point d’en perdre de vue son propre enfant.

Et il y a plusieurs petites histoires dans ce film, qui se greffent à l’histoire de base de cet enfant, Sacha, qui est abandonné de sa mère et devient un élève difficile à l’école. Il y a cet élève autiste qui est intégrée en classe, soutenue par une adulte aidante qui la suit au quotidien. On voit cette belle relation qui se crée entre elles. Il y a aussi cette élève qui peine à apprendre à lire, alors que c’est sa dernière chance avant l’entrée au secondaire. Le travail acharné de l’enseignante et de l’élève pour réussir, est totalement émouvant à regarder.

Un moment assez fabuleux dans le film également pour moi, c’est de voir les répétitions pour le spectacle de fin d’année, avec les costumes, les décors, et tous ces enfants à diriger en même temps. Quel capharnaüm! Mais en même temps, vers la fin du film, lorsqu’on nous présente le spectacle dans sa finalité, c’est tellement beau de voir leurs accomplissements.

Sara Forestier

Sara Forestier

À ce métier d’enseignante, on ajoute une petite touche amoureuse, entre le personnage de Florence et celui de Mathieu (Vincent Elbaz) qui s’occupe du petit Sacha. Bien honnêtement, cette romance est plus ou moins bien amenée à mon avis, même si les deux personnages semblent avoir une belle chimie, je n’ai pas vraiment vu de plus valu d’avoir cette histoire parmi les autres.

Au final, je dois dire que ce film est un excellent divertissement qui redonne ses lettres de noblesse à la profession d’enseignant. 

Primaire a clôturé le dernier Festival international du film pour enfants de Montréal (FIFEM) 2017.

 

Florence                  Sara FORESTIER

Mathieu                  Vincent ELBAZ

Monsieur Sabatier   Patrick D’ASSUMÇAO

Madame Duru        Guilaine LONDEZ

Marlène Peillard    Olivia CÔTE

Laure la stagiaire   Lucie DESCLOZEAUX

Rémy le gardien     Frédéric BOISMOREAU

LES ENFANTS

Denis                      Albert COUSI

Sacha Drouet          Ghillas BENDJOUDI

Jean-Philippe          Jules GABORIAU

Charlie                    Hannah BRUNT

Tara                        Tara DECHAUD

Lamine                    Lamine MARA

Timothée                 Timothée FOURNIER

Christina Drouet      Laure CALAMY

La mère de Charlie  Anne BOUVIER

Le père de Denis     Antoine GOUY

LES ENSEIGNANTS

Denis SEBBAH, Eric BOUGNON,

Florence FOUX, Vincent JONCQUEZ,

Nabiha AKKARI

Scénario Original   Hélène ANGEL et Yann CORIDIAN

Avec la collaboration de Agnès DE SACY et Olivier GORCE

Image  Yves ANGELO

Son   Antoine-Basile MERCIER,  Arnaud ROLLAND et Olivier DÔ HÙU

Casting  Julie NAVARRO

Décors  Nicolas DE BOISCUILLÉ

Costumes Catherine RIGAULT

Montage Sylvie LAGER, Yann DEDET et Christophe PINEL

Musique Originale             Philippe MILLER

Directeur de Production Bernard BOLZINGER

Produit par Hélène CASES

distribué au Canada par AZ Films

Print Friendly
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top