Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

La comédie musicale «Demain matin, Montréal m’attend»: un spectacle impeccable, drôle et touchant

16 juin 2017 23 h 47 min 0 commentaire
Views: 316
Demain matin, Montréal m'attend

Demain matin, Montréal m’attend

Hier soir avait lieu la Première de la nouvelle production de la comédie musicale «Demain matin, Montréal m’attend» et c’est un succès assuré.  Présenté dans le cadre des Francofolies, cette co-production du TNM et Spectra Musique reprend le texte original de Michel Tremblay sur des musiques de François Dompierre, mais avec une nouvelle mise en scène de René-Richard Cyr qui y ajoute une touche personnelle pour donner de l’éclat et surtout un fini bien poli à une oeuvre qui vieillit bien.  Les interprètes brillent tous sans exception en jeu et en chansons, accompagnés par un excellent orchestre qui fait partie prenante du plaisir qu’ont les spectateurs du début à la fin. «Demain matin, Montréal m’attend» est un spectacle à voir absolument pour tous, et à revoir si vous êtes gourmands comme moi.

À la belle époque du cabaret des années 60-70, une jeune serveuse (Louise) de la petite ville de St-Martin gagne un concours local de chant.  Fière de son trophée, elle part pour Montréal au grand dam de sa mère pour aller rejoindre sa soeur (Lola Lee) qui connaît un certain succès après avoir travaillé fort pour y arriver.  Mais cette dernière sera réticente à voir sa soeur lui voler sa place qu’elle a durement gagnée. Elle lui montrera par quoi elle a passé pour y arriver.  On passe du club gay, où tous les genres se mèlent, à la maison de débauche, pour terminer sur une grande finale où les deux soeurs se réconcilient plus ou moins sur «Le Brésil brille».

Hélène Bourgeois Leclerc (Lola Lee) et Marie-Andrée Lemieux (Louise Tétrault)

Hélène Bourgeois Leclerc (Lola Lee) et Marie-Andrée Lemieux (Louise Tétrault)

Dès la première scène, on apprécie les petits détails dans la personnalité des personnages qui nous sont présentés un à un. Puis le premier numéro est la chanson-thème «Demain matin, Montréal m’attend» qui est un vrai ver d’oreille et nous reste en tête même après la soirée.  À partir de ce moment, tout décolle et les 1h50 (sans entracte) de spectacle filent avec un rythme constant.  La mise en scène semble avoir remis au goût du jour une oeuvre dont les thèmes ne se démodent pas. On rit, on est touché, on s’attache aux personnages, et on s’amuse à chaque numéro.  Mais surtout, le texte de Michel Tremblay est toujours un vrai trésor, même 45 ans après l’original.  Le talent des interprètes et la mise en scène de René-Richard Cyr contribuent grandement à mettre en valeur ce texte et les chansons de Dompierre.  Tout comme l’orchestre réglé au quart de tour, avec de beaux arrangements rafraîchis par Chris Barillaro qui ajoutent à l’énergie du spectacle.  On remarque aussi l’agencement des couleurs des costumes et les décors qui permettent de passer rapidement d’une scène à l’autre.

Même si Marie-Andrée Lemieux vient à peine de terminer ses études en théâtre, elle joue le rôle principal de Louise Tétrault avec grande assurance.  Sa voix versatile varie du doux fragile aux notes puissantes justes et tenues en voix de poitrine.  On apprécie beaucoup ses solos, particulièrement «Merci Lucille».  Hélène Bourgeois Leclerc dans le rôle de Lola Lee réussit à montrer les différentes facettes de sa personnalité.  Malgré qu’elle soit avant tout une actrice, elle chante très bien, spécialement quand elle pousse sa voix avec énergie.  La dernière chanson «Le Brésil brille» illustre bien la lutte entre les deux soeurs.

Laurent Paquin (Duchesse)

Laurent Paquin (Duchesse)

Laurent Paquin en Duchesse est magnifique. Il est à la fois drôle et très touchant, surtout dans sa chanson «Les lamentations de la duchesse» où il se met à nu littéralement pour nous dévoiler la misère et l’intimidation vécues par sa Duchesse. Le public ému lui fait savoir à la fin de la chanson par une salve d’applaudissements.  Kathleen Fortin joue une Betty Bird forte de caractère mais fragilisée par les années. Son jeu est toujours impeccable, tout comme sa voix puissante et juste avec un vibrato naturel, particulièrement dans sa chanson poignante «Betty Bird’s lied» que le public a aussi fortement applaudi.

Benoît McGinnis est méconnaissable en Marcel-Gérard, ce journaliste à potin gay fidèle à tous les stéréotypes mais sans jamais tomber dans le ridicule.  Il est excellent dans ce rôle et apporte plusieurs des répliques humoristiques de la soirée.  Son Marcel-Gérard est un pastiche d’un vrai journaliste à potin gay bien connu dont les initiales sont aussi MG.  La mère Tétrault est jouée et chantée à merveille par Michelle Labonté.  Sa «Chanson de la mère Tétrault» se transforme en chorégraphie de chaises berçantes, une belle trouvaille.

Les chorégraphies sont simples mais toujours efficaces pour donner un bel effet visuel.  Le spectacle est parsemé de plusieurs bons numéros, dont l’ouverture et la finale, mais aussi «Entrer dans la danse» et «Tous les Johnny sont des écoeurants» qui en mettent plein la vue.  La comédie musicale «Demain matin, Montréal m’attend» est le spectacle à voir, pas seulement parce qu’il est drôle et amusant, mais aussi parce qu’il est touchant et traite de thèmes contemporains.  La mise en scène moderne et la qualité de ses interprètes sont les clés de ce succès.  Je recommande fortement de voir ce spectacle.

Marie-Andrée Lemieux (Louise Tétrault) et Benoît McGinnis (Marcel-Gérard)

Marie-Andrée Lemieux (Louise Tétrault) et Benoît McGinnis (Marcel-Gérard)

Les bons coups: interprètes (jeu et voix), mise en scène, orchestre, texte de Michel Tremblay, musique de François Dompierre

Équipe de création
Texte: Michel Tremblay
Musique: François Dompierre
Adaptation et mise en scène: René Richard Cyr
Chorégraphies: Sylvain Émard
Arrangement et direction musicale: Chris Barillaro
Assistance à la mise en scène: Lou Arteau
Décor: Jean Bard
Costumes: Judy Jonker
Éclairages: Erwann Bernard
Maquillages: Angelo Barsetti

Distribution
Geneviève Alarie (Butch), Hélène Bourgeois Leclerc (Lola Lee), Kathleen Fortin (Betty Bird), Michelle Labonté (Mère Tétrault), Christian Laporte (Sandra), Marie-Andrée Lemieux (Louise Tétrault), Benoît McGinnis (Marcel-Gérard), Laurent Paquin (Duchesse),Bryan Audet, Guillaume Borys, Jade Bruneau, Marie-Pierre de Brienne, José Dufour, Myriam Fournier, Gabriel Lemire et Catherine St-Laurent.

Orchestre
Chris Barillaro, Paul Carter, Peter Colantonio, Mario Hébert et François Marion

GroupePrésenté en français au Théâtre du Nouveau Monde (TNM, 84 Rue Sainte-Catherine O, Montréal) du 13 au 25 juin et du 19 septembre au 17 octobre 2017.
Billets (40$ à 75$) disponibles au http://www.tnm.qc.ca/piece/demain-matin-montreal-mattend/ ou au 514 866-8668.
Tournée à travers le Québec du 29 mars au 12 mai 2018 (voir http://demainmatin.ca/spectacles.html).

Photos: Yves Renaud

Print Friendly, PDF & Email
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top