Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

Yoav Talmi et l’Israeli Chamber Project au FMCM à Montréal

16 juin 2017 9 h 17 min 0 commentaire
Views: 60

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Sophie Jama

Tags:

Yoav Talmi © Photo de courtoisie

Yoav Talmi © Photo de courtoisie

Pour sa 22e édition, du 2 au 18 juin 2017, le Festival de Musique de Chambre de Montréal (FMCM) offre encore et toujours aux Montréalais une superbe programmation. Mais cette année, ils ont eu en plus le privilège d’entendre en première mondiale un morceau composé par Maestro Yoav Talmi que tous les Québécois connaissent bien, et interprété par le superbe Israeli Chamber Project.

Yoav Talmi qui vit en Israël a déclaré se sentir revenu un peu chez lui lorsqu’il a présenté son Quintette pour clarinette, composé spécialement pour le Festival de Musique de Chambre de Montréal. C’est que Yoav Talmi a dirigé pendant 13 ans l’orchestre symphonique de Québec, et il a fait de nombreux passages à Montréal où il s’est associé à l’OSM. Mais Yoav Talmi n’est pas seulement un merveilleux chef d’orchestre. Il est aussi pianiste et un grand compositeur.

C’est donc un programme très spécial qui était proposé aux spectateurs de la salle Pollack pour deux soirs seulement. Il comprenait deux pièces de Beethoven (sous le thème de qui le festival est placé cette année) deux de Dvorak, et cette pièce contemporaine de Yoav Talmi magistralement interprétée par le Israeli Chamber Project.

Le Israeli Chamber Project, ce sont des musiciens parmi les meilleurs au monde, qui se produisent en Israël et ailleurs, lors de concerts de musique de chambre et de programmes éducatifs de sensibilisation à la musique. La formation a remporté en 2011 le prestigieux prix Outstanding Ensemble du Ministère de la Culture israélien. C’est dire qu’en plus de ses qualités artistiques, elle soutient l’éducation musicale en s’associant à des conservatoires et à des institutions scolaires pour proposer des cours et des classes de maître destinés aux étudiants de tous horizons culturels et économiques.

Et c’est le Israeli Chamber Project qui a donc occupé la scène en interprétant un programme très varié, riche et généreux. Celui-ci a débuté par des Danses slaves pour piano à 4 mains interprété par Yoav Talmi et Alon Goldstein. Ce morceau fait alterner les mouvements doux et mélodieux et d’autres plus légers et joyeux pour s’achever sur des rythmes slaves très dansants. Puis, le très beau Trio pour clarinette en si bémol majeur, opus 11 de Beethoven était joué par Alon Goldstein au piano, Michal Korman au violoncelle et Tibi Cziger à la clarinette. C’était un plaisir de voir l’inspiration des deux jeunes interprètes qui décollaient de leurs chaises en interprétant ce morceau très populaire pour ses belles mélodies. Vint ensuite le moment attendu des spectateurs de la salle, celui de la présentation du Quintette pour clarinette de Yoav Talmi. Il était composé de deux violons (Yehonatan Berick et Carmit Zori), d’un alto (Nitai Zori), d’un violoncelle (Michal Korman) et d’une clarinette (Tibi Cziger). La pièce est difficile à décrire mais elle a soulevé l’enthousiasme de la salle. Sans doute tranchait-elle avec ce qui venait d’être entendu par ses accents très contemporains, mais elle faisait apprécier toutes les ressources de chacun des instruments dans une superbe conversation avec ses moments tourmentés, d’autres plein d’espérance et tous très exigeants de la part des musiciens virtuoses. Enfin, après l’entracte, les spectateurs ont pu encore admirer un Quintette pour piano de Dvorak d’où se dégageait une très grande émotion romantique qui a comblé le public.

Israeli Chamber Project © Photo de courtoisie

Israeli Chamber Project © Photo de courtoisie

Une seule ombre sur le Festival de Musique de Chambre de Montréal cette année, celle de la diminution drastique de ses subventions et qui menace gravement sa pérennité. Espérons que la pétition signée par les spectateurs fera réfléchir les autorités gouvernementales pour maintenir leur aide à ce festival qui contribue à juste titre au prestige de Montréal et au plaisir de ses spectateurs.

Israeli Chamber Project, les 13 et 15 juin 2017, à la salle Pollack de l’Université McGill à Montréal

Alon Goldstein, Yoav Talmi, piano

Tibi Cziger, clarinette

Yehonatan Berick, Carmit Zori, violon

Nitai Zori, alto

Michal Korman, violoncelle

Programme :

Dvorak 2 Danses Slaves pour 4 mains, opus 72 no 2 en mi mineur et opus 46 no 8 en sol mineur (Alon Goldstein et Yoav Talmi – piano)

Beethoven Trio pour clarinette en B bémol majeur, opus 11

Yoav Talmi (création et première mondiale) Quintette pour clarinette

Dvorak Quintette pour piano et cordes no 2 opus 81

Information : info@festivalmontreal.org

Print Friendly, PDF & Email
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top