Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

L’édition 2017 de l’International des Feux Loto-Québec de La Ronde couronne l’Angleterre, la France et le Portugal

6 août 2017 20 h 46 min 0 commentaire
Views: 188

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Daniel Ouimet

Tags:

Les feux de l'Angleterre, Jupiter d'Or

Les feux de l’Angleterre, Jupiter d’Or

C’était une soirée magique à La Ronde hier soir, avec la remise des Jupiter de la 33e édition de l’International des Feux Loto-Québec.  La pluie s’est arrêtée juste à temps pour la présentation du Jupiter d’Or à l’Angleterre (Jubilee Fireworks), l’Argent à la France (Féérie) et le Bronze au Portugal (Macedos Pirotecnia). D’autres prix on été accordés à l’Allemagne (Innovative Pyrotechnik) pour sa trame sonore, à l’Italie (Vaccalluzzo Events) pour le choix du public Loto-Québec, et à la France (Féérie) pour son respect de l’environnement.

La présence de Serge Fiori à la remise des prix a été fort appréciée par le public.  La directrice de l’International, Martyne Gagnon, a aussi remercié les 19 membres du jury pour leurs choix, tout en soulignant les 10 ans de dévouement de Lynda Normand et Denis Lono qui sont en charge du jury.  Puis, pour faire patienter avant le dernier feu de la compétition, on a eu droit à la demande en mariage d’un couple de touristes, et elle a dit oui. Ce n’était que le début des émotions qu’allait nous faire vivre un spectacle pyrotechnique remarquable sur les musiques de Serge Fiori et d’Harmonium, une création originale de GFA PYRO et La Ronde. Il faut souligner un travail fantastique de la bande sonore par Serge Fiori, Louis Valois et Paul Csukassy, directeur technique de la compétition. La foule a été conquise par le spectacle.  J’étais sur place lors de la grande soirée de remise des prix et j’ai eu la chance de parler à chacun des lauréats.

Fernando Macedo (à gauche), l'équipe de Jubilee Fireworks (centre) et Mélanie et Joël Hamon (à droite)

Fernando Macedo (à gauche), l’équipe de Jubilee Fireworks (centre) et Mélanie et Joël Hamon (à droite)

Jupiter d’Or: Jubilee Fireworks, Angleterre
Andrew Wiggins a conçu «Coup de théâtre» sur des musiques de comédies musicales, une idée qui en a ravi plusieurs. La synchronisation et la beauté des tableaux ont caractérisé leur spectacle. En entrevue, Andrew Wiggins raconte qu’il a choisi ce thème alors que sa femme regardait à la télé «Strictly Come Dancing» (l’équivalent de «Dancing with the Stars») et que c’était un spécial comédies musicales. Il imaginait dans sa tête des tableaux de feux d’artifice sur ces musiques, et ainsi est né le feu gagnant.  Il avoue qu’il n’utilise aucun logiciel pour créer ses spectacles pyrotechniques, tout est imaginé dans sa tête.  «Le soir du spectacle, c’est fantastique de le voir en vrai pour constater que c’est aussi beau que dans ma tête» dit-il.  Il a passé beaucoup de temps à concevoir la trame musicale: «J’ai préféré choisir des chansons qui surprennent le public, des pièces qu’on reconnaît facilement mais qui ne viennent pas nécessairement à l’esprit quand on pense aux comédies musicales.» Le spectacle comprenait entre 3500 à 4000 signaux de lancement, avec au moins 10,000 pièces individuelles mais jusqu’au double si on compte certaines petites pièces.  Même si Jubilee Fireworks ne fabriquent pas ses pièces, ils les commandent sur mesure en spécifiant l’effet qu’ils désirent qui est souvent unique pour eux.  Jubilee Fireworks est heureux de remporter ce prix pour leur 30e anniversaire. C’était leur deuxième Jupiter d’Or après celui de 2015.

Feux d'artifice de la France, Jupiter d'Argent

Feux d’artifice de la France, Jupiter d’Argent

Jupiter d’Argent: Féérie, France
Le spectacle «Évolution de la musique» a été complètement différent, tout en séduisant le jury.  De belles pièces bien choisies pour des chansons qui retracaient l’histoire de la musique.  Le directeur de Féérie, Joël Hamon, a voulu un thème totalement différent de ses deux autres présences au concours, mais en voulant plaire au public Montréalais.  Il nous confie qu’il a «eu cette idée de partir des origines de la musique, où à l’âge de pierre on a les hommes avec les premiers silex qui font du feu, et que ça faisait des bruits. Et le bruit ça amène le rythme.  Et le rythme ça amène au début de la musique, parce qu’après on a greffé des voix ce qui nous amène aux spectacles contemporains avec le jazz, le rock, le gospel.» Ce dont il est le plus fier du spectacle?  «C’est d’avoir mis un peu de folie, car on n’avait pas le plus grande quantité, mais on a fait des effets complètement différents et des effets spéciaux en harmonie avec les musiques.» Son spectacle était composé de plusieurs pièces originales lancées par plus de 3000 signaux distincts.  Le fondateur de Féérie, Joël Hamon, est fier de remporter ce prix pour fêter les 25 ans de fondation d’une grande aventure familiale.  Son père, qui a travaillé pendant 35 ans pour les feux avec Ruggieri, l’a entraîné avec lui.  Ses enfants participent activement à l’entreprise.  À la remise de prix, il était accompagné de sa fille Mélanie, qui tenait dans ses bras la prochaine génération du futur de Féérie.

Feux d'artifice du Portugal, Jupiter de Bronze

Feux d’artifice du Portugal, Jupiter de Bronze

Jupiter de Bronze: Macedos Pirotecnia, Portugal
«L’odyssée portugaise» est un spectacle qui a rempli le ciel avec ses tableaux colorés.  Il a été présenté par une compagnie de quatre frères d’une même famille, dont l’histoire remonte à 83 ans.  Fernando Macedo qui représentait les gagnants est un de ces frères dont le grand-père a fondé Macedos. Il était accompagné de son fils et son neveu qui représente la quatrième génération à faire le métier.  En entrevue, Fernando confie qu’il «voulait montrer ce que les explorateurs Portugais avaient fait depuis le 15e siècle avec la découverte des différentes parties du monde.» Après avoir choisi le thème, la trame musicale s’est imposée, puis les différents tableaux se sont succédés.  Il est fier d’avoir trouvé «les effets et les couleurs pour faire danser tout ça au rythme de la musique» avoue-t-il.  Le spectacle était composé de plus de 7000 signaux de lancement, pour des pièces pyrotechniques dont 65% étaient fabriquées exclusivement par eux.

Denis Lono et Roger La Roche au jardin des Étoiles

Denis Lono et Roger La Roche au jardin des Étoiles

Cette édition de l’International présentait des pays choisis l’automne dernier par le grand public, dans le cadre des 50 ans de La Ronde.  La semaine dernière, un article a paru sur ces 50 ans avec en entrevue un juré de cette année, Roger La Roche, et un ex-juré, Denis Lono.  Pour Roger La Roche, fêter les 50 ans de La Ronde comme juré est génial.  Il a trouvé ça plus dur qu’il pensait, car il n’avait jamais fait l’analyse d’un feu.  Mais il est heureux de l’avoir fait car ça lui a permis de saisir la créativité en arrière et de comprendre les difficultés du spectacle.  Pour Denis Lono, c’est après le 25e de La Ronde que la flamme de faire partie du jury s’allume.  À l’époque, il fallait envoyer des coupons de participation, alors il s’est ruiné en timbres pour avoir la chance de faire les auditions.  Après quatre participations comme juré, il est maintenant responsable du jury depuis 10 ans.  Il a savouré chaque seconde jusqu’au dernier feu, en espérant toujours de revenir l’année suivante.  Roger note que lorsque Denis parle des feux en entrevue, son visage change complètement.  Denis avoue qu’à «chaque fois que je viens à La Ronde, c’est comme si c’était la première fois.» Parmi ses conseils aux membres du jury?  «Il faut faire attention quand on a des chansons qui nous plaisent beaucoup, car nos attentes sont plus grandes pour le feu. C’est comme lire un roman et de voir le film après: c’est très rare de voir le film comme ce qu’on avait imaginé du roman.» Gageons qu’on reverra Denis pour la 34e édition de l’International des Feux Loto-Québec, déjà prévu pour 2018.

Serge Fiori au centre, entouré de divers artistes du feu de clôture

Serge Fiori au centre, entouré de divers artistes du feu de clôture

Gagnants de la 33e édition de l’International des Feux Loto-Québec
Jupiter d’Or: Angleterre (Jubilee Fireworks)
Jupiter d’Argent: France (Féérie)
Jupiter de Bronze: Portugal (Macedos Pirotecnia)
Choix du public Loto-Québec: Italie (Vaccalluzzo Events)
Meilleure trame sonore: Allemagne (Innovative Pyrotechnik)
Prix sur le respect de l’environnement et développement de technologies vertes: France (Féérie)

Site WEB du concours: https://www.laronde.com/fr/larondefr/linternational-des-feux/accueil
Site WEB de La Ronde: http://www.laronde.com/
Article sur les 50 ans de La Ronde

Photos des feux et du Jardin des Étoiles: Carl Desjardins
Autres photos: Daniel Ouimet

Print Friendly, PDF & Email
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top