Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

« Porgy and Bess », pour lancer la 6e édition de la virée classique OSM

11 août 2017 11 h 38 min 0 commentaire
Views: 38

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Sophie Jama

Tags:

Porgy and Bess © Antoine Saito

Porgy and Bess © Antoine Saito

Beaucoup, beaucoup de monde – 30 000 personnes peut-être… – hier soir au magnifique concert gratuit du Parc olympique offert par l’OSM. Beaucoup de monde, et pour cause… Pour l’ouverture de sa Virée classique, Kent Nagano a dirigé les musiciens du grand Orchestre symphonique de Montréal. Figuraient aussi sur la scène un chœur composé de dizaines de chanteurs (dirigés par Andrew Megill) et cinq excellents solistes (Will Liverman, Marie-Josée Lord, Janai Brugger, Justin Welsh, Gardy Fury et Andrew Megill) qui, comme à l’opéra, ne se contentaient pas de chanter mais – revêtus de costumes de scène et avec quelques accessoires – jouaient la comédie, voire dansaient. Le célèbre Porgy and Bess de George Gerschwin n’a toutefois pas été proposé en entier. L’opéra qui dure quatre heures dans sa version intégrale a été raccourci à 90 minutes, une durée parfaite pour en apprécier la qualité dans le cadre d’un bel événement populaire où beaucoup de spectateurs étaient venus accompagnés de leurs enfants.

Porgy and Bess, c’est une histoire d’amour et de meurtre qui se déroule dans le milieu noir américain, pauvre et interlope, des années 20, en Caroline du Sud. Bess est mariée à un voyou, Crown, et attirée par Porgy, un mendiant estropié qui est, lui aussi, très amoureux de la jeune femme. Dans cette histoire compliquée, figurent encore d’autres personnages parmi lesquels un dealer de drogues fantasque, Sportin’life, un couple et leur bébé à qui sa mère Clara chante une berceuse au début du spectacle… Et c’est cet air bien connu et interprété deux fois par deux artistes différentes qui initie la soirée.

 

Porgy and Bess © Antoine Saito

Porgy and Bess © Antoine Saito

Tout le monde aura bien sûr reconnu Summertime, parmi les autres airs devenus célèbres que cet opéra comporte. On aura aussi apprécié le célèbre Oh Lawd, I’m on my way, qui aura presque fait danser le parc olympique en entier. Entre œuvre purement lyrique dans la tradition des grands opéras modernes du XXe siècle et morceaux de jazz chantés aux mélodies désormais populaires, Porgy and Bess constitue un très bon compromis pour s’initier à la grande musique.

Mais pour ceux qui auraient manqué celui-ci, ce grand concert est aussi le point de départ de multiples activités gratuites ou de très beaux autres moments de musique (une trentaine de concerts, pas moins, de 45 minutes chacun) qui ne sacrifient rien à la qualité tout en étant proposés à petits prix. En famille ou pas, les Montréalais sont invités à fréquenter la Place des Arts, son Esplanade et quatre de ses salles intérieures, ainsi que le Complexe Desjardins les 11 et 12 août, pour ne rien manquer de cette 6e édition de la Virée classique de l’été.

Porgy and Bess (extraits)

De George Gershwin

Kent Nagano, chef d’orchestre
Will Liverman, basse
Marie-Josée Lord, soprano
Janai Brugger, soprano
Justin Welsh, baryton
Gardy Fury, ténor
Andrew Megill, chef de chœur
André Robitaille, présentateur
Oriol Tomas, mise en espace

Informations : http://vireeclassique.osm.ca/

Print Friendly, PDF & Email
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top