Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

Des trains y passent encore de Stéphane Ledien

26 août 2017 1 h 59 min 0 commentaire
Views: 48

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Marie-Josée Boucher

Tags:

Des trains y passent encore

Des trains y passent encore

Émerveillé par le géant de fer qui, depuis plus de cent ans, se dresse à l’ouest de Québec et surplombe la vallée de la rivière du Cap-Rouge, Stéphane Ledien s’est laissé transporter dans le temps pour imaginer douze histoires suscitant le mystère, la magie, l’amour des voyages et la nostalgie. Çà et là parées d’accents de conte, de légende et de roman noir, ces nouvelles ravivent, pour certaines, les souvenirs d’un passé enchanté, où l’on s’ébahissait de la découverte de contrées différentes et du passage d’un train dans la nuit.

D’autres, au contraire, racontent le vertige et la désillusion du monde, à petite ou grande échelle. Périple à travers les époques et les lieux de conquête, ce recueil trace les vies, les destinées de différents protagonistes autour d’un thème principal, à la fois motif architectural récurrent, personnage gigantesque et monumentale toile de fond: le Tracel de Cap-Rouge. Partie intégrante d’un segment qui relie Moncton à Winnipeg, cet étonnant pont ferroviaire, reconnu Site historique national de génie civil, figure parmi les plus longs et les plus élevés au monde. Il a inspiré à l’auteur de courtes actions émouvantes, étranges ou… inquiétantes, sises au cœur d’un petit coin de pays devenu univers à part entière — territoire d’actions et d’évocations où temps et rêverie peuvent être suspendus au Paris de la Belle Époque, à des histoires de feu de camp ou à la beauté des couleurs de l’automne.

Stephane Ledien

Stephane Ledien

Stéphane Ledien écrit des nouvelles et des romans fortement «teintés de noir». Il a notamment signé Bleu tout-puissant (2014) et Sur ses gardes (2015), premier volume, salué par la critique, d’un cycle intitulé Les phalanges d’Eddy Barcot. Journaliste dans la région de Québec, chroniqueur cinéma et coach d’écriture, il est aussi spécialiste des romans policiers français et québécois. Il donne des conférences sur le sujet et y consacre une thèse de doctorat à l’Université Laval, où il enseigne parfois la création littéraire.

Des trains y passent encore, nouvelles, coll. « Réverbération », 2017, 108 p., 22 $. ISBN : 978-2-89763-042-3 (édition papier) • 978-2-89763-043-0 (édition numérique PDF). En librairie le 30 août 2017.

Distribution en librairie : Dimedia, 539, boul. Lebeau, Ville Saint-Laurent (Québec) H4N 1S2 Téléphone : 541 336 39 41 • Télécopieur : 514 331 39 16 • general@dimedia.qc.ca

 

Print Friendly, PDF & Email
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top