Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

Cinq ans après la tragédie, Denis-Martin Chabot publie le livre Dave Courage, Survivre à l’attentat du métropolis. Un récit percutant, un témoignage poignant! Une belle leçon de courage et de détermination!

6 septembre 2017 18 h 49 min 0 commentaire
Views: 69

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Shirley Noel

Tags:

Dave Courage, Survivre à l’attentat du métropolis

Dave Courage, Survivre à l’attentat du métropolis

Le 4 septembre dernier, lors de son passage remarqué à Denis Levesque, avec Dave Courage, pour souligner les cinq ans de la tragédie, Denis-Martin Chabot a mentionné qu’il avait écrit ce livre pour ne pas qu’on oublie, pour qu’on connaisse Dave Courage, ce survivant, dont la vie a été complètement changée suite à cette tragédie.

Résumé

Le 4 septembre 2012, le Québec élit sa première femme première ministre, Pauline Marois. Les partisans célèbrent la victoire au Métropolis de Montréal. Peu avant minuit, Richard Henry Bain fait irruption près de l’entrée des artistes, située à l’arrière de l’édifice. Il tire une balle qui atteint d’abord Denis Blanchette, un technicien de scène qui meurt sur le coup, puis Dave Courage, un autre technicien âgé de 27 ans. L’arme s’enraye. Le tireur est immobilisé et arrêté par les policiers. Dave Courage est dans un état critique. Il est hospitalisé et opéré d’urgence dans la nuit. Il survit, mais sa vie est changée à tout jamais. Victime de ce que le juge Guy Cournoyer de la Cour supérieure du Québec qualifie «d’attentat politique», Dave souffre de douleur chronique et de choc post-traumatique. Il n’est plus le même et doit se rebâtir chaque jour. Voici le récit exclusif d’un homme déterminé à ne pas laisser le destin contrôler son existence. 

On a entendu beaucoup parler de Denis Blanchette, ce technicien qui est mort dans la tragédie. On a beaucoup fait état de ce tireur fou Richard Henry Bain qui a pété une coche au Métropolis, mais on avait peu entendu ce qui était arrivé à cet autre technicien Dave Courage, blessé lors de cette même soirée. Ce jeune homme est un survivant, qui doit, toujours après cinq ans, vivre avec d’énormes séquelles de cette horrible tragédie.

Dans ce livre, Denis-Martin Chabot, journaliste retraité de radio-canada et maintenant auteur, a rencontré les personnes chères de l’entourage de Dave Courage, ainsi que ceux qui ont été témoins de la tragédie, afin de revenir sur les événements et raconter ce qui s’est passé ce jour-là, mais aussi pour qu’on apprenne à connaître Dave Courage, celui qu’il était avant cette tragédie et qui il est maintenant. Dave Courage nous livre un témoignage poignant qui bouleverse assurément!

Ainsi, Pauline Marois a écrit un mot à l’intention de Dave au début du volume et elle relate dans le livre comment elle a vécu les événements du 4 septembre et ce qui a suivi, de même que Yves Desgagnés qui était le metteur en scène de la soirée du 4 septembre. L’ex-attaché politique de Pauline Marois, Marie Barrette qui s’est occupée de Dave Courage quelques minutes après la tragédie, relate pour la première et dernière fois, comment elle a vécu les événements. Il y a également Yvonne et Denys, les parents de Dave ainsi que sa sœur Danila qui ont raconté leur vie familiale, d’avant et après cette tragédie.

Dans le livre, Denis-Martin Chabot retrace les moments importants de la vie de Dave Courage, ses années passées aux États-Unis avec ses parents. Son retour à Montréal à l’âge de 21 ans, pour en arriver au point culminant de cette journée fatidique.

La plume de Denis-Martin est simple et efficace. Elle nous relate les événements, à partir des témoignages des diverses personnes, nous donnant ainsi le point de vue de chacun. Les émotions que l’on vit en lisant ces moments tragiques, nous donnent la chair de poule. On a vraiment l’impression d’y être.

Par la suite, on nous raconte la dure remontée pour Dave, ses blessures, ses chirurgies, mais aussi, ses démarches pour tenter de se faire dédommager, puisqu’il est une victime de cet acte criminel.

La CSST a dédommagé Dave Courage avec 50 $ par jour, soit 250 $ par semaine, 1000 $ par mois sans aucune indemnité de l’IVAC (Indemnisation des victimes d’actes criminels). Maintenant, la CSST juge qu’il n’a plus besoin de cet argent. Dave Courage a intenté une poursuite de 295 000 $ contre L’Équipe Spectra – propriétaire du Métropolis – et le gouvernement du Québec. Une entente à l’amiable a été conclue un an plus tard, sous le sceau de la confidentialité, mais on peut penser que ce montant est bien moindre. À ce jour, Dave Courage, ce survivant vit de l’aide sociale. Il souffre de douleurs chroniques et d’un trouble de stress post-traumatique (TSPT). Il a trois enfants, et après quatre ans de calvaire, cette tragédie a mené à sa séparation d’avec sa conjointe, il y a un an.

Ce livre est troublant à lire, mais nécessaire.  Il nous permet de connaître ce jeune homme de 28 ans dont la vie est hypothéquée à jamais. Mais aussi, on découvre un homme résilient, courageux, déterminé à ne pas laisser ces événements contrôler sa vie. Un beau témoignage d’un survivant!  

Dave Courage et Denis-Martin Chabot

Dave Courage et Denis-Martin Chabot

Journaliste à la radio et à la télévision de Radio-Canada pendant 32 ans, Denis-Martin Chabot est le lauréat de plusieurs prix journalistiques, dont un Prix Judith-Jasmin en 2008, Denis-Martin Chabot est également auteur de la biographie Richard Abel, mon histoire en noir et blanc aux Éditions La Semaine. Il a aussi écrit les romans Rue Sainte-Catherine Est, métro Beaudry et Il y a longtemps que je t’aime, je ne t’oublierai jamais à la même maison d’édition.

Parution: 6 septembre 2017

Nombre de pages: 160

Format papier: 24,95$

Édition La semaine

http://www.editions-lasemaine.com/

Print Friendly, PDF & Email
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top