Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

Une histoire de cancer qui finit bien : un nouveau livre jeunesse d’India Desjardins et de Marianne Ferrer

18 septembre 2017 10 h 37 min 0 commentaire
Views: 25

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Info-Culture

Tags:

9782897770259

Les Éditions de la Pastèque sont fières d’annoncer la parution d’Une histoire de cancer qui finit bien, en librairie dès aujourd’hui. Ce récit fort et sensible de l’auteure du fameux Journal d’Aurélie Laflamme, India Desjardins, est splendidement mis en images par Marianne Ferrer, auteure-illustratrice d’origine vénézuélienne à qui l’on doit l’album remarqué Racines. Dans ce nouvel ouvrage, une fille de 15 ans raconte sa lutte contre le cancer. Les mots et illustrations se marient en un univers intérieur d’une grande douceur où l’humour et l’amour parviennent à transcender la souffrance.

 

Une promesse tenue avec brio

Écrire ce livre est une promesse qu’India Desjardins a faite à une lectrice en 2011, alors qu’India donnait une conférence dans une bibliothèque en Beauce. Emma Veilleux, qui avait alors 11 ans et un cancer, a demandé à India d’écrire « une histoire de cancer qui finit bien, avec de l’amour à la fin », en précisant que ça « donnerait de l’espoir ». L’histoire n’est donc pas celle d’Emma, mais celle qu’elle voulait se faire raconter. Et pour l’anecdote, Emma est aujourd’hui guérie, elle a 17 ans, un amoureux et elle est très heureuse de la sortie du livre!

Après le succès de son Noël de Marguerite, paru à La Pastèque et récompensé par le prestigieux Prix Ragazzi, India Desjardins a donc relevé le défi, avec la complicité de Marianne Ferrer. Une histoire de cancer qui finit bien est un récit franc mais sans pathos sur une maladie qu’on aborde souvent avec difficulté auprès des jeunes.

La jeune héroïne du livre se rend anxieusement à l’hôpital qu’elle a fréquenté pendant 5 ans pour y être traitée contre la leucémie. Elle doit apprendre si elle est finalement libérée ou non de la maladie. En traversant le corridor aux « mêmes couleurs affreuses », elle se remémore avec la franchise propre à l’adolescence tout ce qu’elle a vécu pendant son cancer, notamment ses relations avec sa compagne de chambre, ses parents, sa sœur et Victor, son amoureux.

Si, comme le titre du livre le laisse entendre, elle apprendra une bonne nouvelle de son médecin, l’ouvrage réserve bien des émotions aux lecteurs. Encore une fois, India Desjardins a démontré son immense talent à faire parler des adolescents avec justesse et profondeur. Quant aux illustrations de Marianne Ferrer, toutes en tons turquoise, ocre et rouges, elles magnifient l’histoire en un monde embrumé plein de charme et de sensibilité.

Print Friendly, PDF & Email
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top