Le roman jeunesse C’est la fin du monde! d’Aimée Verret, un roman rempli de rebondissements et d’humour! Rafraichissant comme lecture!

28
C'est la fin du monde!
C’est la fin du monde!

Dans la collection jeunesse Génération filles des éditions De Mortagne, voici le troisième roman d’Aimée Verret, C’est la fin du monde! qui met en vedette une jeune fille de 12 ans qui tente de percer comme actrice au Québec, tout en conciliant école et amis. Un roman avec beaucoup de rythme, de rebondissements, d’humour et un regard dans les coulisses du monde des auditions, des agents de casting et des jeunes qui font carrière dans le show-biz.

Résumé

Salut ! Moi, c’est Jenny ! Vous ne me reconnaissez pas ? Pourtant, vous m’avez sûrement déjà vue dans une publicité ou un téléroman… Je suis actrice ! La scène, le petit écran, c’est mon univers.

Mon rêve est de jouer dans les plus grands films hollywoodiens comme mon idole, Emma Watson. Mais, pour y arriver, j’ai encore des croûtes à manger. Alors, je fais de l’impro et je participe à toutes les auditions que me déniche mon agente. Si seulement je pouvais éviter d’y croiser Ariane, ma rivale…

Mon dicton dans la vie ? Chaque problème a une solution. Même quand il s’agit des problèmes des autres… Certains diront que je ne me mêle pas de mes affaires. Moi, je dis que je rends service. Quand j’ai appris que le père de ma meilleure amie voulait qu’ils déménagent à Saguenay, j’ai décidé de ne pas rester les bras croisés. Perdre ma best au beau milieu du secondaire ? Jamais ! Ce serait la fin du monde !

D’emblée cette petite Jenny est attachante, malgré son petit côté égocentrique (qui ne l’est pas à 12 ans), et sa manie de se mêler de la vie de ses amis pour régler leurs problèmes ou pour décider ce qui est le mieux pour eux. Elle a de l’énergie et des solutions à tous les problèmes. Son dynamisme est contagieux, même si les résultats de ses interventions font plus souvent de dommage que de bien.

Dans cette histoire, Jenny se donne comme mission de résoudre les problèmes de ses amis : Empêcher sa best Vicky de déménager; jouer les cupidons pour trouver une amoureuse à Vincent pour qu’il oublie Florence, et décrocher une audition pour Phil afin de le convaincre de jouer dans une série télé et continuer d’étudier dans ce domaine.

Naturellement, ses belles idées ne sont pas toutes récompensées par de bons résultats. Jenny saura se mettre les pieds dans les plats, créer des malaises, et même se mettra à dos ses amis. Mais comme elle n’a que de bonnes intentions, tout finira quand même pour le mieux.

C’est drôle, rythmé et la plume d’Aimée Verret est simple et facile à lire. Les jeunes dès 9 ans auront beaucoup de plaisir à suivre ces aventures. Et même les parents comme moi, pourront apprécier cette lecture rafraichissante, et humoristique qui touche à de belles valeurs humaines au final.

Pour ceux que ça intéresse, l’auteure sera présente au kiosque de Génération Filles au Salon du livre du Saguenay du Du 28 septembre au 1er octobre

Aimée Verret
Aimée Verret

Aimée Verret habite Montréal avec son chum et leur bouvier bernois, Scratch. Elle a complété une maîtrise en création littéraire, avant de publier en 2010 Ce qui a brûlé, un recueil de poésie, aux éditions Triptyque. Quand elle n’écrit pas de livres, elle révise ceux des autres en tant que correctrice pigiste pour diverses maisons d’édition québécoises. Elle pratique aussi la danse orientale depuis plus de quatre ans. Inséparables est son premier roman jeunesse puis il y a eu Comme deux gouttes d’eau et celui-ci C’est la fin du monde qui vient de paraitre.

Nombre de pages : 272 pages

Prix : 16.95$

Date de parution : 13 septembre

Collection Génération filles

Les éditions De Mortagne

https://editionsdemortagne.com/